Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 14 mai 2015

RENE HOFFER, RSA, TAHITI, POLYNESIE FRANCAISE, NUUTANIA, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Affaire RSA audience correctionnelle 12-10216, rôle du 2 juin 2015 à 08h00



Madame, Monsieur les représentants indigènes et pour certains parlementaires français,
Cci à médias, associations diverses venant en aide aux plus démunis et divers,

Pour parfaite information, et si possible soutien actif de l'un(e) ou l'autre éventuellement quant au sujet du non-DROIT au RSA de certains français autonomisés, je transmets quelques informations sur mon dossier tel que je l'ai rapidement relaté à l'ensemble des avocats du barreau local.

Je répondrai bien sûr individuellement à chacun en cas de réponse ou de demande(s) d'information(s) supplémentaires, et bien sûr transmettrai l'entier dossier sur simple demande, sans oublier que je suis disponible par téléphone au 87 77 71 70 et/ou que je pourrai présenter le sujet à une audience, réduite ou plus conséquente afin que nul ne puisse se prévaloir de ses propres turpitudes ultérieurement.

A noter que j'espère aussi que les nombreuses et nombreux mendiants que j'informe de l'audience viendront remplir la salle et au delà le 2 juin 2015 malgré leur perte de toute notion du temps qui passe et donc de ne pas se rappeler de la date du 2 juin... trop tard.

Je m'adresse donc aussi aux médias qui voudraient relayer ce dossier où le bout de papier n° 2004-192 du 27 février 2004 sera mis en regard avec les quelque 80 000 français crève-la-faim, tout comme je compte sur le soutien actif des dites associations ainsi que des quidam, des réseaux sociaux (sic) y compris.

Petit échange avec un internaute dont la réponse - après plusieurs échanges où ses arguments n'ont finalement pas résisté à ce que je lui ai donc écrit il y a une semaine, m'aura boosté : 

"René Hoffer @Tous : ne nous écharpons pas : le RSA n'est pas un DROIT reconnu ici alors pourquoi tout ce tralala inutile où chacun a plus raison que l'autre. Tout ce que je dis c'est que je suis français ET bénéficiaire du RSA depuis novembre 2015 Et que j'habite plusieurs mois par an à Tahiti. Et encore que si l'un ou l'autre des français crève-la-faim veut savoir comment c'est possible, eh bien que je lui transmets l'entier dossier. C'est tout. Plus de 50 000 cacahuètes n'ayant pas cours légal en France (XPF) par mois m'ont permis depuis 5 ans de manger. Qu'on me juge "assisté" ne me dérange mais alors pas du tout : plutôt assisté que crevé. Maintenant je transmets par e-mail les 79 pièces de mon dossier pénal que j'ai récupéré il y a quelques heures et quiconque veut assister (oups ça ressemble encore à de l'assistanat hahahaha) à ce procès et même intervenir, je pense à Teave, Christophe et d'autres que je contacterai directement dans les prochaines heures en leur transmettant l'entier dossier : VOUS ETES LES BIENVENUS et autant dire que je me réjouis d'avance pour ce 2 juin 2015 à partir de 08h00 hohohohohoho rollstahiti@gmail.com (NB : je ne suis ni ne me sens escroc ou assisté mais un mec bien dans sa peau qui souhaite faire valoir ses droits malgré tous les harcèlements, gardes à vue etc... Vive 2015"

Lui : "Mon cher René, ce que tu peux être déroutant des fois, mais qu'à cela ne tienne, je te promets d'être à ton RDV du 2 juin, en te priant de me le rappeler au moins une semaine avant pour que je puisse prendre mes dispositions !
J'espère y trouver tous ceux que tu cites...avec bien sûre Y... sur qui je compte pour en informer T... et P....
A bientôt et faaitoito..."
"Nous ne sommes pas tous descendants de Gaulois, 
mais nous sommes tous français ! 
Manuel VALLS, non gaulois, 10 mai 2015

Monsieur le bâtonnier Dominique ANTZ, 

Le 2 juin 2015 à 08h00 est appelée devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance "de Papeete" mon dossier portant sur le droit au RSA - qualifié d'escroquerie au RSA -, affaire dépassant mon cas personnel puisque pouvant concerner potentiellement 80 000 français crève-la-faim et autres ; c'est dire les implications : politiques au niveau franco-français puisque à ce jour une centaine de milliers de chômeurs ne sont pas comptés dans les chiffres mensuels des 3 500 000 sans emploi comptabilisés dans telle catégorie ; financières si l'on multiplie par exemple 80 000 x 513,88 euros x 12 mois qui ramènent à un pourboire les 12 millions d'euros de participation de l'Etat français au RST, etc...

En deux mots : l'article 11 du préambule de la Constitution de 1946 prévoit que tout être humain à droit à des moyens convenables d'existence matérialisés ici par l'allocation prévue, du RSA d'une part, et d'autre part, la compétence ayant été transférée mais non exercée statutairement, il revient à l'Etat français d'y pourvoir ; parmi d'autre arguments bien sûr.

Aussi j'envoie ici quelques pièces du dossier au cas où l'un, l'une, plusieurs ou tous, vous voudriez apporter votre contribution professionnelle éventuellement, pour m'aider à arriver à faire faire cesser la non-application du DROIT au RSA dénié à ces quelque 80 000 français ayant le tort d'avoir été autonomisés.

Mon livre Les proscrits du RSA Les colonisés français de la Polynésie française est également disponible en version brochée ou en téléchargement à l'adresse :

Avec mes remerciements anticipé pour toute contribution aussi gracieuse que gratuite dans ce dossier que je transmets également à de nombreux autres intervenants potentiels, non-professionnels du droit, médias et autres, telles des associations venant en aide aux plus démunis, je rappelle également ici ma précédente tentative du genre, manuscrite à l'époque, depuis ma geôle, à laquelle je n'ai jamais reçu de réponse... non plus ?

Je reste bien sûr à totale disposition sur ce dossier par e-mail de préférence ou par téléphone également : 87 77 71 70

(extrait de la précédente invitation au vu d'un sujet dépassant le cadre d'un dossier personnel)

Le président de « la Polynésie française »                                          TAHITI prison, le 7 juillet 2010
Prisonnier politique
René, Georges, HOFFER
Ecrou 3301P
Cellule C2-3

(...)

A             Monsieur le bâtonnier de l’ordre des avocats
de « la Polynésie française »

Objet: Violation de l’article 6 de la CEDH. Atteinte à la liberté. Mandat de dépôt. Menottage à la barre.

Monsieur le bâtonnier Dominique ANTZ,

A mon arrivée à NUUTANIA le greffier en chef a refusé de retranscrire l’intitulé de ma profession tel que précisé tant sur ledit mandat que sur le « jugement » n° 09007367 : « Président de la Polynésie française sic », l’annihilant en « SANS ».

Ce faux entraîne que la sous-directrice de l’administration pénitentiaire ne prend en considération aucune de mes communications et donc, me pénalisant.

J’avais par exemple une audience contre ceux-là même qui sont intervenus pour mon incarcération sous couvert du « service » (des douanes) : GOBET Jean-Louis et BURONFOSSE-BJAI, devant la cour d’appel le 1er juillet 2010. (Je n’ai pas le n° du dossier en tête).

Tout comme le 5 juillet était audiencé en référé l’affaire n° 1000073 contre la militaire Raina PIHAATAE (ayant l’avocat J-M CAZERES comme défenseur), celle-là même qui le 11 mars 2010 à 17h10 DURANT MA GARDE A VUE à Paea… clôturait la procédure à mon encontre… pour laquelle je suis sous écrou puisque la procédure clôturée a été « poursuivie » (!!!!!!!) et alors même que le recours 1000073 portait depuis janvier 2010… sur son refus de clôturer le dossier !!!

Le refus de pouvoir assister aux audiences et autres interceptions et refus de transmettre les écrits tels que retournés, pour que je sache au moins de ce qu’ils adviennent : jetés à la poubelle, transmis malgré tout en l’état, confisqués, etc… car ne pas savoir ce  qu’il en advient interfère dans mes procès en cours.

(...)

Tous autres membres de ta profession qui voudraient m’assister sont les bienvenus dans cette « dreyfuserie » coloniale.

Je profite donc de ce courrier pour soulever d’autres points, liés au dossier et à ses dérives où la mobilisation de TOUS les membres de l’ordre des avocats ne sera pas de trop !

Avant d’en faire une énumération, je précise que la présente lettre est diffusablepubliablecommunicable, etc (...)
En clair, si ce message pouvait être transmis « à tous », chacun qui le souhaite, pourra m’assister. Gracieusement. Contre « l’injustice ».

Voici donc les sujets pouvant mobiliser la profession d’avocat :

(...)

Avec Honneur



Le président de « la Polynésie française »
Prisonnier politique Ecrou 3301P"



Avec Honneur

Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français
René, Georges, HOFFER
rollstahiti@gmail.com
https://www.createspace.com/5201431 (L'oie organique 2004-192...)
https://www.createspace.com/5333227 (Les proscrits du RSA Les colonisés français...)
http://metatv.org/rene-hoffer-polynesie-francaise-la-face-cachee-du-paradis
Mes deux livres en vente sur internet 
et une émission télé en replay (4 x 40 minutes).

CLIQUER SUR LES IMAGES
pour ouvrir les liens
Frédéric BERGER