Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 16 juin 2015

PAPE FRANCOIS, VATICAN, FRANCOIS DE SIEBENTHAL, BANQUIER, DIEU, JEANNE D'ARC, JESUS, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

  16 juin 2015


Pape François... Le démon entre par la poche

 

 


L’argent et le sacerdoce

Jésus a prêché les béatitudes : prêchez l’Évangile, soyez avec les pauvres. Le peuple fidèle de Dieu ne pardonnera jamais à un prêtre d’être attaché à l’argent et de traiter mal les gens. 
N’oubliez pas que le démon entre par la poche, c’est par là précisément qu’il entre. 

Et une fois qu’il est rentré, la seconde étape, c’est la vanité.


Non au cléricalisme

Ne cléricalisez pas ! Le cléricalisme est l’un des péchés et l’une des attitudes les plus pernicieuse qui freinent la liberté de l’Église.  

Repentance

Nous nous scandalisons quand des membres de l'État islamique brûlent vif un pauvre pilote dans une cage… Mais au cours de l’histoire, nous avons fait la même chose ! (…) Nous avons blessé notre sainte Mère l’Église ! Dans notre conscience, il doit y avoir ce pardon pour l’histoire de notre famille, pour toutes les fois où nous avons tué au nom de Dieu (les paroles du Pape rappellent par exemple que Jeanne d’Arc, pour ne citer qu’elle, a été condamnée au bûcher par des gens d’Église, ndlr).

http://www.aleteia.org/fr/religion/article/pape-francois-le-demon-entre-par-la-poche-5784702761828352?page=2
http://www.news.va/it/news/papa-francesco-possibile-unico-giorno-per-pasqua-a

François s'est aussi appuyé sur la seconde lecture du jour, la lettre de saint Paul aux Corinthiens (Co 6, 1-10), où l'Apôtre déclare : "Voici maintenant le moment favorable" pour "ne pas laisser sans effet la grâce reçue" de Dieu. "Ce don gratuit, souligne le Pape, le Seigneur nous le donne à chaque instant. Il faut l’accueillir, sans donner lieu à quelque scandale." Prenant l’exemple d’un chrétien qui va à l’église tous les dimanches mais qui ne vit pas au quotidien comme un chrétien, le Pape a dénoncé cette attitude : "Combien de fois avons-nous entendu dans nos quartiers, dans nos commerces : 'Regarde untel, il va tous les dimanches à la messe et ensuite il fait cela et cela' ? Et les gens sont scandalisés", a déploré François.

Un cœur doux humble, attentif au temps de Dieu

Pour éviter ce type de comportement, "il faut être attentif pour comprendre le temps de Dieu, quand Dieu passe dans notre cœur". Disposer son cœur à un tel accueil, le mettre en condition, c’est le vider "du bruit de la mondanité, du paganisme et du diable", de tout ce qui ne vient pas du Seigneur et le libérer des "passions". Ces dernières sont toutes les "choses qui nous éloignent de la paix", selon François, comme la règle du "œil pour œil, dent pour dent" qui est l’Évangile de ce jour. "Être libéré des passions signifie avoir un cœur humble, un cœur doux. Le cœur est protégé par l’humilité, la gentillesse, jamais par les luttes ou les guerres", a souligné le Pape.

Reprenant les mots de saint Paul, François indique que cette sérénité et cette paix du cœur doivent guider chacun "dans les détresses, les difficultés, les angoisses, les coups, la prison, les émeutes, les fatigues, le manque de sommeil et de nourriture" en privilégiant "la chasteté, la connaissance, la patience et la bonté, la sainteté de l’esprit et la sincérité de l’amour, par une parole de vérité, par une puissance qui vient de Dieu".