Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 26 août 2015

ZIAD MEDOUKH, MAHMOUD DARWICH, PALESTINE, GAZA, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Poèmes d’espoir dans la douleur !

Ziad Medoukh


-          Ce poème est un hommage à notre grand poète Mahmoud Darwich, paix à son âme.




Ma plume est lutte contre leur barbarie !

Mes vers sont combat

Contre leur déchaînement et leur brutalité !

Métaphore face à l’adversité que ma patience !

Ma persévérance pour la liberté , cascade de rimes

Et ma sensibilité, militantisme pour une cause juste !

Ma résistance ?

Un poème contre leur terrible sauvagerie !







Un poème qui porte l’espoir d’un peuple

Et ne passe pas par le chemin de la haine,

Un beau poème pour tant  de malheurs, d’horreur, et de larmes

Causés par des oppresseurs qui créent sciemment de la violence

Et provoquent la colère des innocents,

Les poussent au désespoir.









Quand la révolte se mêle au désespoir,

Ma voix de poète relance l’histoire

Et remplace les silences des guerres

Ma langue percute et touche,

Elle explique  tous les maux qui accablent la Palestine,

Elle décrit l’effusion de sang en cours,

Elle dit toute l’horreur de cette faillite de l’humanité

Ma poésie est déjà la graine d’une vie digne et libre.







Avec une grandeur  d’âme et un engagement sans faille

Avec un courage inlassable et une  patience au sein de la mêlée

Je sème l’espoir sur la  branche d’olivier de  notre terre éternelle

Terre d’asile ,

Terre d’exil,

Terre qui nous appartient de façon indéfectible,

Lieu de l’inlassable recommencement

J’engage les jeunes à marcher,

Quitte à trébucher sur la pierre

Afin de se relever.





Je suis le poète du cœur et de l’esprit, intrépide et courageux ,

Celui qui a donné à la poésie une place d’honneur

Au cœur du patrimoine culturel de la Palestine

Ma poésie est un chemin d’évasion pour résister

Je suis une lampe dans ces ténèbres

Je suis le témoin d’amour face au tyran

Qui tue sans regret ni pitié,

Qui essaye d’arracher  les fleurs de la paix

Mais qui n’empêchera jamais l’arrivée de notre printemps .







Moi, l’infatigable convaincu,

Moi, le simple combattant de la liberté,

Moi qui raconte une tragédie perdurant ,

Moi qui souffre d’une maladie incurable d’espoir,

Moi qui ai une foi inébranlable  en notre cause de justice,

Avec ma résilience palestinienne, mon humilité

Et ma sensibilité passionnée qui éveille les consciences,

Je lutte contre l’aveuglement et la surdité,

Et contre l’hypocrite  manipulation médiatique

Qui visent à blanchir l’occupant de ses crimes quotidiens.








Mes mots sont plus forts que les armes !

Ils sont une arme véritable,

Même s’ils semblent dérisoires face aux bombes

Mais ma plume pèse plus lourd que leurs machines de guerre

Moi qui ai transformé les cadavres en héros d’histoire

Moi qui ai transformé les mots en forêt magique,

Des mots d’amour entrelacés,

Contre leur programme de destruction progressive de nos espoirs !

Moi, la prodigieuse leçon de vie,

Moi, le peuple qui s’entête à ne pas disparaître,

Libre, je resterai

Et libre,

Demain,

Sera la Palestine !

Mes poèmes la relient au  monde ,

Moi qui écris l’histoire avec mon sang,

Moi qui essaye d’émouvoir mon peuple avec ma poésie,

De le préparer à une aurore cristalline et à de joyeuses étincelles

Moi qui tente au fil des mots,

De toucher les cœurs des solidaires

Colère, chagrin et indignation submergent ces braves

Qui pleurent corps et âme avec leur soutien immuable

Devant mes mots qui résonnent dans leurs tripes

Mes écrits n’ont laissé personne indifférent

Ils sont ce lien immense, voile de lucioles.







Ma joie est toujours mêlée de tristesse,

Tragique réelle et imminente.

Avec ma poésie je continue à tracer mon chemin

Mon combat est pour un monde meilleur,

Sans murs, ni miradors, ni check-points.

Amoureux de ma terre et des humains qui y vivent ,

Je compose pour que la Palestine progresse

Inexorablement

Vers une victoire .

J’écris pour que le colombe de la paix se pose un jour

Et pour une humanité plus humaine !







Avec mes mots, la justice n’est pas loin !

Et mon rêve est d’écrire le poème de la victoire !

Moi, belle espérance qui met l’occupant à genoux,

Moi, beauté du cœur et fraternité contre les forces obscures,

Moi, force infinie de vie,

Moi, poète  de l’espoir dans la douleur,

Moi, cri de souffrance, de révolte et de dignité,

Un cri libre et intense qui s’élève au-dessus des murs
Moi, la plume palestinienne de la paix !




 Photographies de ZIAD, cliquez dessus superbe de vérité:








vidéo de l’Écho des MONTAGNES 
Cliquez sur le lien, merci: 
http://dai.ly/x6fj0a

ou





Marcel Khalife rend hommage a Darwish by LaPierreEtLaPlume Frédéric BERGER