Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mercredi 7 octobre 2015

ZUSE, Z3, ENIAC, ORDINATEUR, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

         
                                           Z3 

L'ordinateur programmable, une invention allemande signée Konrad Zuse.



Konrad Zuse 1935
 
Konrad Zuse 1935

KONRAD ZUSE EN 1935
                                                             
Konrad Zuse 1935
                           













Le "Z3" est le premier ordinateur au monde, il est allemand
et cela fait rire les étudiants américains qui ne croient pas à cette information.

Car aux pays des états sionistes d'Amérique, seul les ricains auraient pu inventer un ordinateur, pas un allemand!

Le Z3 était un calculateur électromécanique conçu par l'ingénieur allemand Konrad Zuse. Ce calculateur était la première machine programmable pleinement automatique ce qui en ferait le premier ordinateur du monde. Il était composé de 2 000 relais électromécaniques, fonctionnait à une fréquence d'horloge de 5 à 10 Hz et exploitait des mots d'une longueur de 22 bits. Le code et les données étaient stockées sur des rubans perforés en celluloïd.

Le Z3 fut achevé à Berlin en 1941. L'institut de recherche aéronautique allemand l'utilisait pour réaliser des analyses statistiques sur les vibrations des ailes. Il fut détruit par des bombardements aériens en 1943. Une réplique entièrement opérationnelle fut construite dans les années 1960 par la société de Zuse, Zuse KG, et reste exposée au Deutsches Museum à Munich.
Cliquez sur la photographie, merci.

               

Zuse demanda au gouvernement allemand de lui fournir des tubes électroniques mais sa demande fut rejetée car considérée comme « non indispensable à l'effort de guerre .
Zuse conçut le Z1 entre 1935 et 1936 et le construisit entre 1936 et 1938. Le Z1 était entièrement mécanique et ne pouvait fonctionner que quelques minutes. Helmut Schreyer (en) conseilla à Zuse d'utiliser une technologie différente. En tant que doctorant à l'université technique de Berlin en 1937, il travaillait sur l'implantation d'opérations booléennes dans des dispositifs à base de tubes à vide. En 1938, Schreyer fit la démonstration d'un circuit construit avec ces tubes à une petite audience et exposa sa vision d'un calculateur électronique. Cependant, le plus grand système électronique opérationnel contenait trop peu de tubes rendant cette idée irréalisable.
Zuse décida alors de créer une nouvelle machine avec des relais. La réalisation du Z2 fut soutenue financièrement par Kurt Pannke, qui fabriquait de petits calculateurs. Le Z2 fut terminé en 1939 et présenté au Deutsche Versuchsanstalt für Luftfahrt (« Laboratoire allemand pour l'aviation ») en 1940 à Berlin-Adlershof. Zuse eut de la chance car ce fut l'une des rares fois que le Z2 fonctionna et il convainquit le DVL de financer sa prochaine machine.
Pour améliorer le Z2, il construisit le Z3 en 1941, qui était un projet hautement secret du gouvernement allemand. Jenissen, membre du Reichsluftfahrtministerium (ministère de l'Air) se comporta comme le superviseur officiel du projet.

Le Z3 fut terminé en 1941 et était plus rapide et beaucoup plus fiable que les Z1 et Z2. Le Z3 pouvait supporter les valeurs infinies et son programme était stocké sur un enregistrement externe, ce qui permettait de changer de programme sans avoir à modifier les connexions. Les nombres entrés en base décimale étaient convertis en binaire à virgule flottante. Le 12 mai, il fut présenté à une audience de scientifiques dont A. Teichmann and C. Schmieden du Deutsche Versuchsanstalt für Luftfahrt (German Laboratory for Aviation), à Berlin.
Zuse se concentra par la suite sur le Z4 qui ne put être terminé qu'après la guerre.

Cliquez sur les photographies d'époque, merci à l'EDM!

Là nous voyons le Z1 fabriqué dans le salon de la maison familial avec son ami Helmuth SCHREYER en 1938.

                   
 Original du Z1



 PETITE HISTOIRE:

 
Aux États-Unis, cela fait parfois rire les étudiants en informatique. Inventé en Allemagne, l’ordinateur ? Incroyable. Mais vrai. Mardi, les musées ont commémoré le centième anniversaire du génial inventeur berlinois Konrad Zuse, pionnier de l’informatique. En 1936, Konrad Zuse, alors âgé d’à peine 26 ans, met au point un ordinateur dans un vieil immeuble de la capitale allemande. L’appareil fait la taille d’un lit double et s’arrête quand les commutateurs mécaniques se coincent. Mais il a déjà presque tout ce dont a besoin un ordinateur moderne pour fonctionner. Konrad Zuse baptise son invention Z1 (Z comme Zuse).

« J’ai la flemme de compter », plaisante Konrad Zuse pour expliquer ses motivations. Il fonde à Berlin sa propre société, Zuse-Apparate-Bau, premier fabricant d’ordinateurs au monde. Mais en 1945, une bombe s’abat sur le siège de l’entreprise et détruit le Z3. Son successeur, le Z4, n’est pas encore au point. Konrad Zuse prend alors un nouveau départ en Allemagne de l’Ouest. Il attendra un âge avancé pour reconstruire à l’identique son Z1 détruit pour le Musée allemand de la technique. Pas tout à fait par hasard, il peindra dans la foulée un portrait de Bill Gates qui trône aujourd’hui encore dans le bureau du fondateur de Microsoft  .

 Frédéric BERGER