Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 18 août 2016

NICOLAS SARKÖSY DE NAGY-BOCSA, FRANCE, SAVOIE, ILLUMINATI, FRANC-MACON, AVOCAT, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

LES CONDITIONS D’ÉLIGIBILITÉ



Tout citoyen français peut se présenter à l'élection présidentielle sous réserve de certaines conditions :


- être âgé d’au moins 23 ans
- avoir la capacité juridique
- ne pas s’être vu retirer le droit de vote
- avoir accompli son service national, être réformé ou exempté
- n’exercer aucune autre activité, publique comme privée
- obtenir 500 signatures d’élus d’au moins trente départements ou territoires d’outre-mer différents, pas plus de 1/10e des signatures ne pouvant parvenir d'un même département.
- fournir une déclaration patrimoniale. Celle du candidat élu est rendue publique ; cette opération devra être renouvelée à la fin de son mandat.


Voyons de plus prés, le con-didat qui se fait appelé NICOLAS SARKOSY???



Écoutez l'imposteur "Nicolas Sarkozy" : "Oui, je suis candidat à l'élection présidentielle" qui veut gagner la confiance des Français et qui veut redonner la parole au Peuple Français après les avoir niés, ruinés et muselés pendant près de 5 ans. Oust dehors les imposteurs !  

 
L'imposteur Nicolas Sarkozy : "Oui, je suis candidat à l'élection présidentielle" - Vidéo http://www.dailymotion.com/video/xopinr_nicolas-sarkozy-oui-je-suis-candidat-a-l-election-presidentielle_news?start=50#from=embediframe
Le nouveau scoop sur le véritable patronyme du père de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA est : Nagybócsai Sárközy Pál Istvan Ernő dit Pal Sarközy de Nagy-Bocsa
Nous serions très curieux de savoir quelle est la décision judiciaire qui aurait permis à son père d'origine Hongroise, né le 5 mai 1928 à Budapest1, Nagybócsai Sárközy Pál Istvan Ernő de changer et de franciser son nom de Nagybócsai Sárközy Pál Istvan Ernő en Pál Sarközy de Nagy-Bocsa ?
Comme par hasard dans cette famille, ils sont tous "dit" quelque chose d'autre que leur véritable patronyme !

On n'en sort pas avec ces escrocs étrangers à la France, fraudeurs, criminels, menteurs et manipulateurs !
Pourquoi ne pas aussi utiliser aussi un PSEUDO pour se présenter aux élections présidentielles Françaises ?
PINOCCHIO serait encore trop sympa pour lui !



Quid des faux noms utilisés par ses frères et ses enfants ?


Origines familiales

Père



Littéralement, le nom hongrois de son père, né le 5 mai 1928 à Budapest, était nagybócsai Sárközy Pál Istvan Ernő. Il est issu d'une famille hongroise dont un lointain ancêtre paysan s'est battu contre les Ottomans et a été remercié le 10 septembre 1628 non pas par un réel titre de noblesse, mais reçut de l'empereur Ferdinand II de Habsbourg le droit de faire précéder son nom par celui de son village d'origine ainsi que d'utiliser des armoiries




 Fiche d'identité de Nicolas Sarkozy


Nicolas Sarkozy Nicolas Sarkozy
Fiche Identité de Nicolas Sarkozy

Origine
De son vrai nom Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa  est né dans le 17e arrondissement de Paris le 28 janvier 1955.

Nicolas Sarközy de NAGY-BOCSA est d’origine hongroise du côté de son père et jérusaliste du côté de sa mère. Ses parents s’appellent Nagybócsai Sárközy Pál Istvan Ernő dit Pal Sarközy de Nagy-Bocsa et Andrée Mallah.

 Pal Sarközy est issu de la petite bourgeoisie hongroise. Il se marie avec Andrée Mallah en 1950, mais le couple divorce en 1959. Andrée Mallah reprend alors ses études et devient avocate au barreau de Nanterre. Nicolas Sarkozy a deux frères : Guillaume et François. Pal Sarkozy s’étant remarié trois fois à la suite de son divorce avec Andrée Mallah, il a eu deux autres enfants : Caroline et Olivier.
Nicolas Sarkozy fait ses études primaires au Lycée Chaptal du 8e arrondissement de Paris. Il redouble sa sixième et intègre le Cours Saint-Louis de Monceau à Paris. Il y obtient son baccalauréat B en 1973. Il entre par la suite à l’université Paris X Nanterre et en ressort avec une maîtrise de droit privé, un certificat d’aptitude à la profession d’avocat et un DEA en sciences politiques. Il intègre l’Institut d’études politiques de Paris en septembre 1979, mais n’en est pas diplômé. Il accomplit son service militaire à la Base aérienne 117 Paris, dans le 15e arrondissement. 

Mais où est donc le NICOLAS SARKOSY?

Pour vous rapporter les preuves que "Nicolas SARKOZY" est inconnu de l'état civil des mairies de tous les arrondissements de Paris, preuves que nous rapportent les Mairies des 1er, 8ème et 17ème arrondissements de Paris. Vous trouverez en images, dans le fichier PDF joint, tous les actes civils officiels qui vous permettront de le vérifier.
Seul existe à l'état Civil des Mairies des 1er, 8ème et 17ème arrondissements de Paris, le dénommé : "Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOSCA" qui n'a jamais été élu par le Peuple Français.
En tant que citoyen Français vous avez le droit de demander "gratuitement" à la Mairie de Paris , la délivrance d'actes civils :  extrait de naissance et de mariage, sans filiation,  de "Nicolas SARKOZY" et de "Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOSCA".
Ensuite vous pourrez envisager de faire une action citoyenne en portant opposition à la réélection présidentielle frauduleuse de "Nicolas SARKOZY" pour 2012, auprès du Parquet du Procureur de la République de votre ville ou de votre juridiction, qui n'aura pas été nommé ni promu par "Nicolas SARKOZY" depuis 2007 à ce jour,  ce que vous pourrez vérifier en faisant vos recherches sur le site du Journal Officiel de la République, pour marquer votre désaccord avec les fraudes qui sont commises en votre nom, par un Président de la République illégitime, qui ruine la France et commet des crimes contre la nation et contre l'humanité au NOM du PEUPLE Français, sans qu'il puisse prétendre au titre de Président de la République et qui ne bénéficie d'aucune immunité Présidentielle.
C'est le moment ou jamais de le faire avant les prochaines élections.
Ne soyons pas tous les collabos d'un système criminel.
Merci pour vos prochaines actions salvatrices pour le Peuple Français.

Apparemment l'imposteur qui s'est fait élire sous le faux nom de "Nicolas SARKOZY" (nom qui n'existe dans aucune Mairie de Paris), et non pas sous son vrai patronyme de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA, a tenu toutes ses promesses dans le domaine des injustices, des escroqueries, des fraudes, des crimes commis contre la Nation et des crimes commis contre l'humanité, et ce jusqu'à ce jour, dans la plus totale impunité.
C'est la France entière et tout son peuple qu'il a passé au Kärcher en les ruinant et en détruisant toutes ses institutions avec tous ses complices et copains, de la caste mafieuse dont il est issu et à laquelle il appartient.
A quand le passage au Kärcher à l'Elysée et au Gouverne-MENT "inexistant et virtuel" dont il suffirait de constater son inexistance pour nous débarrasser de toute cette clique mafieuse ?
Le Gouvene-MENT existe à condition que la Constitution française existe, et la Constitution existe seulement, si la séparation des Pouvoirs de l'état entre le pouvoir législatif (le pouvoir des juges) et le pouvoir exécutif (le pouvoir des politiques), existe.
Ce qui n'est qu'un mythe supplémentaire en France pour tomper les ignorants, car la séparation des Pouvoirs de l'Etat, n'a jamais été appliquée ni respectée en France et ce qui est une cause d'absence de Constitution donc d'absence de Gouverne-MENT, selon la Déclaration des Droits et du Citoyen du 26 août 1789 qui est annexée à la Constitution du 3 juin 1958 et qui vise dans son article: 
                                                                                                                                                  XVI
                                             Toute Société dans laquelle la garantie des droits n’est pas assurée, ni la séparation des pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.
Ce Gouverne-MENT fantoche est illégitime car il a été constitué pour la circonstance de manière frauduleuse, Nicolas SARKOZY étant un imposteur qui s'est fait élire sous un faux nom qui n'existe pas dans les mairies de Paris, son vrai patronyme étant celui de : Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA.
Nous avons donc à la tête de l'état depuis près de 5 ans :
1 - Un certain Nicolas SARKOZY, un imposteur, inconnu par l'état Civil des Mairies de Paris, qui s'est fait élire sous un faux nom qui n'existe pas et qui usurpe le Titre de Président de la République,
2 - Un certain Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA qui n'a jamais été élu par le Peuple Français sous son vrai patronyme, qui occupe sans droits ni titres le Palais de l'Elysée et qui usurpe le titre de Président de la République.
En conséquence de quoi, ni l'un ni l'autre ne peuvent prétendre au titre de Président de la République ni à bénéficier d'une quelconque immunité présidentielle.
L'un n'existant pas auprès de l'état Civil des Mairies de Paris, l'autre n'ayant jamais été élu par le Peuple Français.
Il suffirait à un Juge courageux qui n'a pas été nommé ni promu sous son règne frauduleux, de prendre la peine de le vérifier pour qu'il soit interpellé et incarcéré immédiatement pour l'empêcher de continuer à nuire au Peuple Français.
LA FAMILLE JUIVE SEPHARADE de Mme. Andree MALLAH,Mere de
SARKOZY

La famille juive sépharade de Mme Andrée Mallah,
mère de SARKOZY par David Rosenfeld - Israelvalley
Par webmaster, dimanche 20 mai 2007 : France - Israel
Blog : www.terredisrael.com

Le nouveau Président est « différent » :
il n’est pas énarque et ne termine pas ses études à Science Po.
Il est avocat, proche des milieux d’affaires et issu de la nouvelle génération d’après-guerre.
Mais la dissemblance avec ses prédécesseurs ne s’arrête pas là :
c’est le seul président français issu de l’immigration.

Le jour d’intronisation du nouveau Président Sarkozy,
tous les journaux ont écrit sur son père Pal et ses origines hongroises.
Rares sont ceux qui se penchent sur la vraie famille de Sarkozy,
les Mallah. Nous allons donc vous présenter la famille juive sépharade de Mme Andrée Mallah, mère de Nicolas
Sarkozy.

Car Nicolas Sarkozy va grandir dans la famille de sa mère.
Le jeune Nicolas n’a que 4 ans lorsque son père Pal Sárközy de Nagybocsa
quitte le domicile conjugal et divorce de Mme Andrée Mallah.
Pour les 3 garçons Guillaume, François et Nicolas, la figure paternelle devient Bénédict Mallah, le père d’Andrée
Mallah.

Bénédict Mallah, né Aaron “Beniko” Mallah, est un megorashim,
c’est-à-dire un descendant des juifs sépharades expulsés d’Espagne en 1492 par le Roi Ferdinand, à l’instar du
sénateur UMP Roger Karoutchi, un des proches de Nicolas Sarkozy. Le grand-père Bénédict Mallah est un « Juif
de Grèce », né à Salonique en 1890. Il appartient à la famille Mallah (« Messager » ou « ange » en hébreu) qui
s’installe au 16ème siècle dans le Sud de la France avant de s’installer à Salonique, 2ème ville de Grèce, au
17ème siècle.

Salonique est une communauté juive installée dès le 1er siècle, et St Paul de Tarse prêcha dans la synagogue
de la ville sur son chemin vers Rome. St Paul y écrivit ses célèbres 2 Epîtres aux Thessaloniciens. Salonique est
devenu le centre du mouvement messianique juif des Sabbatéens, déclenché par Sabbataï Tsevi, du 17ème
siècle jusqu’au début du 20ème siècle. A cette époque, la communauté juive représente plus de la moitié de la
population de Salonique (on y parle le ladino) jusqu’au grand incendie de 1917 qui détruisit la ville et ruina ses
habitants, forcés à l’exile.

Bénédict Mallah est l’aîné de 7 enfants. A la mort de son père en 1913, sa mère part avec tous ses enfants en
France où le jeune Bénédict devient médecin et sert en tant que docteur au sein de l’armée française durant la
Première guerre Mondiale. C’est pendant la Grande Guerre qu’il rencontre sa femme, Adèle Bouvier, une jolie
infirmière catholique avec qui il aura 2 filles : Suzanne et Andrée Mallah, la mère de Nicolas Sarkozy. Bénédict
Mallah s’installe ensuite à Paris 17ème en tant que médecin urologue.

Lors d’un voyage à Salonique en 2006, la communauté juive de la ville a remis à Nicolas Sarkozy l’arbre
généalogique de la famille Mallah. On y retrouve le père de Bénédict, joaillier, son oncle Moshé, rabbin et éditeur

du journal grec El Avenir. On trouve également deux cousins Asher Mallah, sénateur grec qui en 1912 participa à
établir l’université du Technion à Haïfa en Israël, et Peppo Mallah, également sénateur grec appelé à devenir le
premier représentant diplomatique d’Israël en Grèce.

Durant la Seconde Guerre Mondiale, la plupart de la famille Mallah de Salonique périt dans l’Holocauste (les
nazis ayant tué 96% des Juifs de Grèce). Les survivants sont établis en France, en Angleterre, en Israël et en
Suisse. En France, la famille Mallah se cache en Corrèze pour échapper aux rafles.

Après la naissance des 3 frères Sarkozy et le départ de Pal en 1959 lorsque Nicolas a 4 ans, Mme Andrée
Mallah reprend ses études d’avocat et élève ses fils avec l’aide du grand-père Bénédict. Nicolas est le plus
proche de Bénédict Mallah qu’il considère dans un récit biographique comme son père. Bénédict transmet à son
petit-fils sa passion pour la France et pour De Gaulle. En 1972, lors du décès de Bénédict Mallah, Nicolas
Sarkozy a 17 ans et c’est la déchirure, une profonde tristesse. L’idéal judéo-grec n’est plus auprès de lui mais
aura su laisser des traces profondes dans ses valeurs. La famille quitte Paris pour s’installer à Neuilly sur Seine,
où habite Pal, et dont Nicolas deviendra à l’âge de 28 le plus jeune maire. La suite appartient à l’Histoire.

Nicolas Sarkozy a effectué plusieurs visites en Israël. Il entretient des liens amicaux avec plusieurs personnalités
dont Benjamin Netanyahu, ancien Ministre israélien et favori des prochaines élections en Israël. Sa position par
rapport à Israël était déjà résumé dans son « Discours d’Herzliya » prononcé en décembre 2004 dans la capitale
de la high-tech israélienne.

Nicolas Sarkozy rappelle dans ce discours tout ce qui rapproche nos 2 pays,
la francophonie forte de 500,000 personnes en Israël
et la coopération intense avec des compagnies comme BNP-Paribas,
Calyon, CIC, Dexia, Rothschild ou Teva.

Source : Site Israelvalley

Lu sur le Blog de : www.terredisrael.com


NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA est SAVOISIEN:

Seule une falaise sépare la famille de SARKÖSY ,de celle de HOLLANDE FRANCOIS!!!
. D’un côté Traize, de l’autre La Balme. À peine dix kilomètres entre les deux villages de l’Avant-Pays Savoyard. Entre prés et forêts, ils regardent tranquillement couler le Rhône. Bien loin des vagues de sondages qui agitent le bocal politique. Sans même se douter que Nicolas Sarkozy et François Hollande sont si proches… géographiquement.
Dans “Le tout politique”, qui vient de paraître, Jean-Louis Beaucarnot s’intéresse aux origines de nos leaders de tous bords. En remontant l’arbre généalogique des deux favoris à la présidentielle, il arrive en Savoie.
À Traize, Jeanine Laprevote n’a toujours pas digéré le passage du Président l’an dernier à Chambéry. “Vous venez faire de la publicité pour lui ?” Elle a voté pourtant Sarkozy sans hésiter en 2007. Mais le discours lors des cérémonies marquant le 150 e anniversaire du rattachement de la Savoie à la France lui est resté en travers. “Je n’ai qu’un seul regret : j’aurais aimé être savoyard,” concluait le chef de l’État après avoir vanté l’identité de la France, “multitude de petites patries qui se sont rassemblées pour en former une grande”.
“Il aurait quand même pu dire qu’il avait des origines ici au lieu de nous parler de sa Carla !” Oubliant aussi de rappeler que la première Dame de France compte parmi ses aïeux des Haut-Savoyards de Samoëns et de Monnetier-Mornex.

L’ancêtre savoyarde du Président, Caroline Rosset-Billoux, est née dans une famille de cordiers. Les généalogistes retrouvent ensuite sa trace à Lyon où elle épousera Henri Bouvier. Le début de l’ascension sociale puisque leur fille épousera ensuite un chirurgien de Salonique, Aron Mallah, grand-père maternel de Sarkozy. Lui-même cousin éloigné de Jeanine Laprevote.