Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 16 août 2016

TOUAREG, MALI, NIGER, ALGERIE, TOUAREG, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Posted: 16 Mar 2012 06:56 AM PDT





Je n’arrête pas d’entendre sur RFI (Radio France Internationale) la revendication d’indépendance d’un groupe de Touaregs au Mali. Et cela m’AGACE au plus haut point.
Corrigez-moi donc si je me trompe! J’ai toujours pensé que le fait pour un peuple de revendiquer indépendance repose sur un certain nombre de réalités sociologiques et historiques, bafouées par une invasion ou une oppression injuste. Comme par exemple la situation des pays confrontés à l’invasion coloniale d’origine étrangère ou des groupes ethniques minoritaires confrontés à l’ostracisme de la population dominante.
Et dans toutes ces situations, nous avons affaire à une brimade exercée sur un peuple, distinct de l’envahisseur ou de l’oppresseur, à qui on vient contester ou restreindre son droit d’occupation territoriale reposant plus ou moins sur un droit d’antériorité.
Est-ce le cas ici avec cette « rébellion touareg »au Mali? Assurément pas.
Des troubles d’ordre colonial

Au risque de surprendre, je soutiens que dans ce cas précis, nous avons plutôt affaire à une TENTATIVE DE COLONISATION de la part des prétendants à l’« indépendance » : une bande de Touaregs ne parlant pas au nom de toute cette communauté. Une tentative de colonisation reposant sur des CONSIDÉRATIONS RACISTES, entretenues par des forces de l’IMPÉRIALISME OCCIDENTAL. Une question que j’ai déjà évoquée dans un article datant de 2007, intitulé “Quand des journalistes québécois encouragent le conflit arme au Mali”.
 
Quitte à me répéter, je soutiens qu’AUCUNE RÉALITÉ SOCIOLOGIQUE OU HISTORIQUE n’autorise des Touaregs à revendiquer une quelconque indépendance au Mali, un pays millénaire ayant toujours reposé sur un BRASSAGE entre éléments d’origines diverses, de l’Empire du Ghana (Wagadou) à aujourd’hui. Non seulement les Touaregs ne sont pas les seuls habitants du Nord du Mali, ils ne subissent pas non plus un traitement discriminatoire. Ajoutons à cela qu’ils ne peuvent revendiquer aucun droit d’antériorité sur ce territoire. Nomades comme les Peuls, ils ont choisi la vie du désert et se déplacent entre plusieurs pays dont le Mali, le NIGER, l’ALGÉRIE, la LIBYE.
 
ET POURQUOI NE REVENDIQUENT-ILS PAS L’INDÉPENDANCE DANS CES AUTRES PAYS? Cherchant sans cesse à nous déstabiliser à la faveur de PRÉTEXTES BIDONS, le CONGÉNITAL COLON OCCIDENTAL se sert du bras d’une BANDE D’AVENTURIERS TOUAREGS en qui il a trouvé le maillon faible par excellence. Et le fait que le Mali s’est découvert des ambitions pour la PROSPECTION PÉTROLIÈRE dans le Nord du pays vient exacerber cette soif d’impérialisme.
Ces MAUDITS COLONS n’ont-ils pas justement imposé AMADOU TOUMANI TOURÉ – un HOMME SANS ENVERGURE – à la tête du pays, pour favoriser cette ANARCHIE? Parce que la question qui se pose aujourd’hui, est de savoir pourquoi le président Amadou Toumani Touré, à l’instar de ses homologues concernés, n’a pas déployé les moyens nécessaires pour empêcher le Nord du pays d’être le repaire d’aventuriers, sévissant sous le pseudo alibi indépendantiste? Et surtout, pourquoi a-t-il laissé entrer au Mali des combattants armés revenant de la Libye? Pourquoi n’a-t-il pas déployé la même diligence pour les neutraliser à la frontière, comme l’a fait son homologue nigérien?
Quoiqu’il en soit, le peuple malien envoie à tous ceux qui sont impliqués dans ce COMPLOT contre la stabilité de leur pays, ce message clair et précis: NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS FAIRE. On ne fera pas de notre pays un autre RWANDA ou un autre DARFOUR…
 
Mountaga Fané Kantéka,

www.kanteka.blogspot.com


Mountaga Fané Kantéka:
juriste, écrivain-poète et journaliste d’Investigation
Auteur de ODYSSÉES NOIRES / AMOURS ET MÉMOIRE D’OUTRE-MONDE
LA MAIN DE SOUMAHORO ET LA MORT D’UN MYTHE