Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 5 août 2016

ZIAD MEDOUKH, PALESTINE, GAZA, POESIE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Ziad Medoukh gagne le premier prix de la poésie francophone 2016





Ziad Medoukh, directeur du département de français de l’université Al-Aqsa de Gaza en Palestine, poète et écrivain d’expression française, a gagné le premier prix de la poésie francophone lors du Concours Europoésie 2016.

Il a gagné le premier Prix de la Francophonie de ce Concours international  organisé par l’association "Rencontres Européennes-Europoésie".
Le lauréat  palestinien figure parmi 200 participants venus de 40 pays.

Ziad Medoukh  a déjà publié quatre recueils de poèmes en français sur Gaza et la Palestine, trois en France et un au Québec.
Son dernier recueil «  Poème d’espoir dans la douleur »  est sorti en février 2016 chez Scribest en France.

Ses poèmes sont considérés par le jury comme un cri libre et intense qui s’élève au-dessus des murs et du blocus de la honte. Ses mots sont universels de vérité et de sagesse. C’est la plume palestinienne de la paix  qui montre la dignité et le courage d’un peuple résistant.

Cette récompense est certes une reconnaissance de son talent poétique, mais aussi, celle de son engagement auprès des jeunes de Gaza, et surtout, celle de la noblesse de la cause palestinienne. Elle montre l’importance de la poésie et de la culture dans la résistance en Palestine.
 
Le poète palestinien sera invité à la  cérémonie de la remise des prix de ce Concours européen en juin 2016 à Paris.  Mais hélas,  il  ne pourra   pas  sortir de Gaza,  à cause du blocus israélien et de la fermeture des frontières qui relient Gaza à l’extérieur. Il restera bloqué dans sa prison à ciel ouvert, comme toute la population civile de cette région sous blocus israélien depuis plus de neuf ans.
Il est très difficile d’imaginer qu’en 2016, il y ait toujours  un peuple, tout un peuple enfermé, encerclé, interdit de sortir de son pays, et occupé. 
Quelle injustice !

Le lauréat palestinien demandera à un de ses amis parisiens de lire ses poèmes ,et de recevoir lors de cette cérémonie la médaille , la coupe, et le diplôme de la Francophonie  qui lui sont destinés .Il enverra un mot qui y sera lu , un mot qui traversera les frontières et  s’élèvera au-dessus du blocus de la honte imposé par les forces de l’occupation israélienne sur plus de deux  millions Palestiniens de Gaza, sous le regard d’un monde qui se dit libre, mais qui sait et se tait.

Ziad Medoukh remercie de leur soutien tous les amis et solidaires, partout dans le monde . Il poursuivra son combat avec ses mots, sa poésie et sa plume pour la levée du blocus israélien, pour la liberté de la Palestine, et pour une paix durable qui passera avant tout par la justice.

Association Rencontres Européennes-Europoésie – 21 rue Robert Degert 94400 Vitry-sur-Seine

PALMARES CONCOURS EUROPOESIE 2016


PRIX DE LA FRANCOPHONIE

                               1er Prix     :  Ziad MEDOUKH (Gaza – Palestine)
2ème Prix  : Michelle HOURANI (Arabie Saoudite)
                               3ème Prix : Mathe KISUGHU  (République Démocratique du Congo)
Diplôme d’honneur : Abdallah Quinten (Algérie), Nacira Brahmi (Algérie), Lise Ouellette (Québec-Canada)