Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

vendredi 17 février 2017

DONALD TRUMP, ORDRE DE MALTE, TEMPLIER, FRANC-MAÇON, USA, PAPE FRANÇOIS, VATICAN, SAINT SIEGE, NAZI, SATAN, NOUVEL ORDRE MONDIAL, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER



    DONALD TRUMP CONTRE LES SATANISTES


Cliquez sur, vous allez être surpris.



http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/01/la-lutte-entre-le-pape-mondialiste-et.html

 Frédéric BERGER

et

Le pape confie les Chevaliers de Malte aux nazis, alors que Trump se prépare à "nationaliser" la Réserve Fédérale



Moins d'une semaine après que le pape François ait publié un décret pour détruire l'Ordre de Malte (Chevaliers de Malte) à cause de leur soutien au Président Donald Trump et aux «mauvais francs-maçons», le Pontife a confié le contrôle de cet ancien ordre à Albrecht von Boeselager,  dont le père,Philipp Freiherr von Boeselager, est l'avant-dernier survivant des conjurés de l'opération Walkyrie ayant participé à la tentative d'assassinat du 20 juillet 1944 contre Hitler, dirigé par von Stauffenberg.





Le général nazi Philipp Freiherr von Boeselager (extrême droite)
avec Adolph Hitler (extrême gauche
)



Nouveau leader
des Chevaliers
de Mal

te, le nazi
Albrecht
von Boeselager
Or Albrecht von Boeselager a été expulsé des Chevaliers de Malte peu après l'élection présidentielle américaine de 2016. En effet, des enregistrements secrets (avec l'aide du FBI), faits par deux leaders noirs américains, des religieux défenseurs des droits civiques, Al Sharpton et Jessie Jackson, montrent Albrecht fournissant à la campagne de Hillary Clinton des informations confidentielles relatives à la façon dont le chef franc-maçon Trump allait reprendre le contrôle de l'Amérique. Mais les forces de Clinton ne réalisaient pas que Sharpton et Jackson étaient, de longue date, des “frères” francs-maçons et des partisans Trump.


D’autre part, Al Sharpton a été l’un des visiteurs les plus assidus de la Maison Blanche du président Obama entre 2009-2016. De ce fait, il a été le «principal vecteur» d'information secrète entre Trump et Obama. Nous avons déjà révélé, dans l’article « l'Amérique au bord de la présidence de Trump se prépare à publier un ultimatum à la CIA ». que, secrètement, Trump et Obama, travaillaient de concert au cours des deux dernières décennies pour détruire les familles criminelles Bush-Clinton et leurs partis démocrates et républicains. 


Pour le chef franc-maçon Trump (et pour son allié Obama), le but ultime de la prise de contrôle des États-Unis est la destruction complète du système bancaire privé appelé la Réserve Fédérale qui contrôle actuellement tout l'argent circulant aux États-Unis. En invoquant ce qu'on appelle la règle de Taylor, qui dit: «La Loi sur la Réserve fédérale de 1913 est abrogée par la présente, ainsi que tous les actes subséquents basés sur cette loi de 1913 de la Réserve fédérale. », Trump ferait en sorte que l’argent des Américains reviendrait immédiatement au Trésor américain (c'est-à-dire au peuple américain), un étonnant montant de 4,5 billions de dollars(4,5x1012 ou bien 4.500 milliards) volés au peuple américain par les gangsters-banksters américano-européens.


Les quatre cavaliers du système bancaire américain (Bank of America, JP Morgan Chase, Citigroup and Wells Fargo) possèdent les quatre cavaliers du pétrole (Exxon Mobil, Royal Dutch/Shell, BP Amoco et Chevron Texaco) en tandem avec Deutsche Bank, la BNP, Barclays et d’autres anciens pontes européens de l’argent. Mais leur monopole sur l’économie globale ne s’arrête pas aux limites des champs pétroliers.


D’après les déclarations d’entreprise 10K enregistrées avec la SEC (NdT: la commission des cotations boursières, le “shériff” de Wall Street, ou ce qui devrait l’être), les quatre cavaliers de la banque sont parmi les 10 actionnaires majeurs de pratiquement toutes les entreprises figurant dans le gotha du Fortune 500 (voir plus de détails dans Le cartel de la Réserve Fédérale: les huit familles).


S’alliant aux forces du Vatican contre Trump, afin qu'il ne puisse pas détruire la Réserve Fédérale, nous retrouvons encore l’abominable milliardaire américano-hongrois George Soros. Ce juif hongrois pro nazi avait acquis ses richesses pendant la Seconde Guerre mondiale en confisquant les biens des juifs envoyés dans les campspar le général nazi Philipp Freiherr von Boeselager, comme nous l'avions également signalé dans notre rapport Trump se prépare à attaquer George Soros .


Ayant perdu un milliard après avoir été manœuvré par le président Trump, George Soros emploie en ce moment la tactique nazie consistant à inonder les rues avec des «idiots pathologiques». Après avoir détruit l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et l'Europe de l'Est avec ses « Printemps Arabes » et ses «révolutions de couleur», Soros s’attaque maintenant aux États-Unis. Il a, en cela, le soutien de presque tous leurs organes de presse traditionnels, y compris l'organisation d'information de soutien d’Hillary Clinton, Politico, qui vient de publier un article intitulé «Maintenant, l'Amérique a l'air d'un pays arabe, bienvenue au club


Manipulé par ses médias traditionnels, le peuple américain ne comprend pas les nombreux avertissements de danger émis par de nombreuses personnalités dont le Premier Ministre hongrois Viktor Orban. Ce dernier se prépare à donner un «coup de grâce à Soros». En parallèle, un mouvement massif «Stop Soros» commence en Macédoine après que le Premier Ministre, Nikola Gruevski, a été renvoyé pour avoir osé s'opposer à l'inondation du pays avec des immigrés clandestins, en réalité des islamistes radicaux envoyés par Soros et Cie.


De même, le président tchèque Miloš Zeman a averti son peuple que Soros préparait une Révolution de couleur dans son pays afin d'inonder leur pays de radicaux islamistes


La fameuse blague russe sur Soros et ses révolutions de couleur “Question: Pourquoi ne peut-il pas y avoir de révolution de couleur aux États-Unis? Réponse: Parce qu'il n'y a pas d'ambassade américaine aux États-Unis. ” Est maintenant erronée, car une vraie révolution de couleur est en cours en Amérique, et comme toutes les autres, y compris en Tunisie et en Égypte, elle est financée par ce nazi pervers, Soros.




Ce que ces « idiots pathologiques » ne savent pas, c’est qu'avant de quitter le bureau ovale, le président Obama a laissé au président franc-maçon Trump une loi appeléeNDAA 2014, qui lui permet d'utiliser l'armée américaine pour enfermer tout ceux qu'il choisit, aussi longtemps qu'il le veut, sans procès.


Avec plus de généraux dans son administration que n'importe quel autre président depuis la Seconde Guerre mondiale, le président Trump montre clairement ce qu'il a l'intention de faire, du moins à ceux qui fonctionnent avec un esprit sain. Il montre aussi qu’il est capable d'arrêter la troisième guerre mondiale.

[Note critique: Contrairement à l'Europe, surtout la France, où les forces franc-maçonnes sont connues et redoutées, les Américains n'ont absolument aucune idée de cette guerre historique qui se déroule autour d'eux.  Mais cela ne peut pas être dit de leurs ancêtres; qui, en 1828 ont formé le parti antimaçonnique pour les empêcher de prendre le pouvoir . Cependant, juste un an plus tard, en 1829, les forces anti maçonniques ont été totalement défaites par les forces franc-maçonnes fidèles auPremier Grand-Maître, le président Andrew Jackson, dont le portrait a été immédiatement installé dans le bureau ovale de la Maison Blanche dès la prise de pouvoir par le président franc-maçon Trump.  


Frédéric BERGER