Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

jeudi 27 avril 2017

BRIGITTE BONELLO, POLICE NATIONALE, H.L.M., T.A. DE LYON, EMMANUEL MACRON, MARINE LE PEN, FRONT NATIONAL, ECHO DES MONTAGNES, FRÉDÉRIC BERGER

                               LA POLICIÈRE                  BRIGITTE BONELLO COMBAT 
                     L'INJUSTICE DE LA JUSTICE
                                 FRANÇAISE

Grève de la faim: J+3 

Bonsoir à tous,
Aujourd’hui jeudi 20 avril 2017 - J3 de la grève de la faim devant le TGI de LYON
Dès 13H00 rassemblement auprès de Jean-Pierre qui comme un pacha était sur son transat à se faire des sandwiches charcuterie / fromage.
Il a proposé de faire le Café mais nous avions donc l’ami Youcef qui venait de Grenoble.
Youcef soutien fidèle de René FORNEY.
Nous sommes allés chez Nelly pour y prendre une boisson chaude car il ne fait guère chaud sur LYON
Mais ce n’est pas un peu de froid qui va nous arrêter.
Quand on est lancé, on est lancé.
Youcef a fait 1H30 de train aller pour venir voir si je ne manquais de rien.
Un grand merci à lui.
Impeccable, formé à la communication, il a  pris les choses en main et a placé la pancarte MON TRAVAIL … sur une moto garée là.
Il a porté sur lui la pancarte Grève de la faim.
Nous avons mis sur le mur du TGI avec du scotch la pancarte CRIME : MALADIE ET HANDICAP
Elle a été très porteuse cette affiche et nous a ramené un grand nombre de personnes.
Je ne compte plus les soutiens de très nombreux fonctionnaires, dégoûtés de ces sacrifices sur l’autel de leurs finances, causant des ravages monstrueux (suicide perte de logement précarité etc …)
Personne n’est à l’abri les amis de la maladie du handicap, de malfaisance de petits chefaillons à qui votre tête ne revient pas.
Ainsi Pierre est passé me dire bonjour aujourd’hui comme hier.
N’ayant qu’une parole j’avais promis à Andréani de lui tirer sur papier les photos prises et je les avais dans mon sac.
Ce dernier est venu nous tenir compagnie et discuter.
Jean-Pierre a fait des va et vient TGI et Tribunal Administratif m’apportant du café ou des boissons.
A un moment il m’a même ramené alors que Youcef reprenait le train pour Grenoble, Giuseppe.
Ce dernier qui croit encore au Père Noël soviétique revenait de poser des mémoires au TA.
Notre ami Toni - dangereux terroriste puisqu’être pensant et humaniste - est venu discuter avec moi sur le matelas de la misère.
Dieu merci il fait froid mais très beau et au soleil plus la chaleur du cœur aidant- nous étions BIEN.
J’ai déjà perdu 2 kilos.
Rassurez-vous j’ai beaucoup de graisse hivernale à éliminer.
Thérèse nous est alors apparue. Toujours vaquant à ses aides diverses auprès de nombreuses personnes mais toujours bien présente notre Thérèse.
Nous avons eu un homosexuel qui est venu discuter avec nous - cet homme en très grande souffrance - savait que l’on extermine en notre beau pays des droits de l’homme les personnes non rentables et les personnes malades et handicapées. Il a échangé un moment avec nous.
Nous avons pu discuter avec la personne possédant la moto soutien pancarte. Il s’appelait Paul.
Un jeune homme qui voulait se lancer dans l’immobilier et à qui j’ai souhaité de ne pas perdre son âme dans ce milieu de requins.

J’ai pu lui raconter mon histoire - celle de René FORNEY
Il était plutôt effaré que l’on puisse être incarcéré ou interné parce que l’on dérangeait ces requins.
Nous avons eu un échange très riche.
J’en ai profité pour l’inciter à se rebeller un peu - je l ui ai raconté comment lors des guerres du Vietnam des personnes se levaient pour dire NON. Comment des personnes faisaient des sit in
Je lui ai parlé de Fred et des viols d’enfants.
Ces temps de rue sont des merveilleux moments où des personnes parfois pressées - s’arrêtent - discutent et comprennent la dure réalité de leurs frères humains.
Aujourd’hui n’a pas dérogé à la règle.
Les personnes avec qui j’ai pu parler porteront en eux des graines qu’ils devront semer.
Chaque histoire est différente mais chaque histoire ramène toujours à la même chose : des privilégiés qui abusent des petites personnes du PEUPLE - des privilégiés qui se croient au-dessus du PEUPLE - des privilégiés qui auront un jour des comptes à nous rendre.
Nous avons terminé cette journée aux Halles de BOCUSE - haut lieu de ripailles de la Franc- maçonnerie - où JP grand seigneur m’a offert une boisson chaude en remerciement de son linge lavé.
J’en ai profité puisque JP a désormais un portable IPHONE pour lui apprendre à envoyer des sms.
Toute l’après-midi, il s’était amusé à faire des vidéos et des photos, mais n’arrivait pas à envoyer des sms.
Demain j’y retourne.
Puis comme un salarié, un travailleur, je profiterai de mon samedi et de mon dimanche pour dormir et me reposer.
NB :
Un passant révulsé par mon histoire, prénommé Gilles, a pris une photo et a dit qu'il m'enverrait un ami journaliste. Je n'y crois guère mais bon enfant je l'ai laissé prendre sa photo.




BB