Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

samedi 15 avril 2017

JÉSUS DE NAZARETH, PÂQUES, SAVOIE, ÉLECTIONS PRESIDENTIELLES, FRANCE, ROTHSCHILD, FRANC-MAÇON, SAVOIE INDÉPENDANTE, FRÉDÉRIC BERGER von GÖTZ von BERLICHINGEN




    VOTEZ JÉSUS DE NAZARETH


       Les Pâques fête chrétienne.



« Ô nuit, illumine-toi ! L'éternelle Lumière a paru ! » Demain, c’est Pâques … demain c’est Pâques !!



Après avoir revécu la passion du Christ et médité sur les mystères douloureux, rendons grâce pour ce magnifique mystère - qui nourrit notre foi - qu'est la Résurrection de Jésus.
« Pourquoi cherchez-vous parmi les morts Celui qui est vivant ? Il n'est pas ici : Il est ressuscité ! ». (Lc 24, 5-6) 
Voici un texte de Charles de Foucauld qui chante la vie éternelle et acclame la lumière.
Prions et rayonnons de joie !
Très bonne et joyeuse Pâques à vous tous.

"Minuit, Alléluia, alléluia, alléluia ! Minuit sonne. Mon Seigneur est ressuscité ! Alléluia, alléluia, alléluia ! Mon Dieu n'est plus dans le tombeau, le tombeau n'est pas ouvert : la porte reste fermée, les scellés n'ont pas été touchés, mais le tombeau est vide, mon Dieu n'y est plus : il est ressuscité, comme il l'avait dit (resurrexit sicut dixit) alléluia, alléluia ! J'adorais devant cette froide pierre, et mon Dieu n'y est plus. Je pleurais contre ce sépulcre, et mon Dieu n'y est plus. J'étais venu pleurer sous ces arbres, sous les froids rayons de la blanche lune ... J'étais venu pleurer mon Seigneur mort, enseveli ici et bien-aimé. Il n'est plus mort, il n'est plus enseveli : mais il est toujours bienaimé ! Il n'est plus dans ce jardin, il n'est plus près de ces arbres sombres. Il est vivant pour l'éternité. 

Où allez-vous, Marie-Magdeleine, en compagnie des saintes femmes ? Où marchez-vous de ce pas rapide ? Vous allez vers le sépulcre. « Jésus n'est plus là : il est ressuscité comme il l'avait dit. Vous cherchez mort celui qui est vivant ». 

Votre bien-aimé Seigneur est ressuscité, glorieux pour toujours, heureux pour toujours, ô Magdeleine ! Votre bonheur se tait maintenant, vous baisez ses pieds, vous n'avez plus de paroles, mais seulement des baisers et des larmes : votre Bien-Aimé est bienheureux, toujours. 

Vous êtes infiniment heureux pour l'éternité ; je jouis pleinement de ce que je désire le plus au monde : quoi qu'il arrive aux autres ou à moi, j'ai en votre Résurrection, en votre bonheur intarissable, un fond de bonheur que rien ne peut m'ôter. Vous êtes heureux : je suis heureux, ô mon Bien-aimé ! Alléluia, alléluia, alléluia ! 

Vous remplissez tout : cette cellule où je suis, ce corps où est mon âme, vous en remplissez toutes les parties. En vous, je suis ; je me meus, je nage, je suis submergé ; de vous je suis plein, « vous êtes en moi et je suis en vous » et vous êtes bienheureux, incommensurablement, infiniment, éternellement heureux ! Merci de votre bonheur qui fait le mien. 

Alléluia, alléluia ! Mon Seigneur est ressuscité ! Alléluia ! Mon Bien-Aimé est ressuscité ! Alléluia ! Mon Dieu est ressuscité ! Alléluia ! Celui que je pleurais mort est vivant pour toujours ! Alléluia ! 

Ô nuit, illumine-toi ! Ombres, disparaissez ! L'éternelle Lumière a paru ! Béni soit le Seigneur ! Alléluia ! La lumière du Christ brille, la nuit s'illumine, la nuit étincelle, le Christ est ressuscité ! Alleluia !"

(Texte extrait des sermons, homélies, lettres et écrits de Charles de Foucauld)

Votez Jésus de Nazareth, lui au moins ne vous a jamais trompé, spolié,  volé, comme les pourriticiens français.

                         
 Entendez, ski vous plaît:

https://youtu.be/4tIsTmUOODo

et