Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 18 décembre 2017

FRANÇOIS DE SIEBENTHAL, SUISSE, FRAUDES ELECTORALES, CANTON DE VAUD, LAUZANNE, FRANC-MAÇON, NOUVEL ORDRE MONDIAL, VOTE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Fraudes électorales conséquentes en Suisse, dans le canton de Vaud… et particulièrement à Lausanne ?

 

Monsieur François de Siebenthal expose différents moyens utilisés, plus ou moins couramment, pour fausser les résultats des votations dans le canton de Vaud, ainsi qu’en Suisse.

Tout citoyen suisse en possession d’un droit de vote devrait être scandalisé au plus haut point par ces révélations, sauf peut-être les gauchistes, qui sont de toute évidence les bénéficiaires de cette fraude mafieuse et chronique.
En effet, de deux choses l’une : ou bien les propos de Monsieur de Siebenthal sont erronés et les autorités responsables des votations doivent répondre à ces accusations diffamatoires comme il se doit, ou bien ils sont exacts et tout doit être fait pour que toutes ces possibilités d’irrégularités considérables cessent sans aucun délai – tout particulièrement avant la votation No Billag du 4 mars 2018, dont le résultat pourrait être serré… et les coups bas nombreux en conséquence (la RTS, partie prenante, ne se gênant pas de faire sa propre propagande sur les ondes publiques).
Par ailleurs, Monsieur de Siebenthal, et certains membres de sa famille, n’auraient pas reçus le même matériel de vote que les autres votants vaudois ou lausannois !!!
Ce simple fait, s’il est avéré, mérite que « des têtes tombent » ! Comment cette manipulation est-elle possible ? Y en a-t-il d’autres du même ordre ? Y en a-t-il d’autres d’un autre ordre ou de plusieurs autres ordres ?
De même, certains scellés des urnes contenant les bulletins de vote seraient des faux : si cela est avéré, « des têtes devraient tomber », car il s’agirait d’une fraude dramatique remettant en cause la totalité du scrutin et le sens même de la Suisse et de ses institutions.

Les mesures à mettre en œuvre sans délai, et sans tenir compte des coûts engendrés, sont les suivantes :
1) L’ouverture des urnes scellées (avec des scellés inviolables, quitte à changer la méthode de scellé) ne doit se faire que pour celles munies du sceau officiel valable.
Image ci-dessus : scellés des urnes : à gauche le 
sceau officiel requis, à droite un sceau trafiqué sans 
les inscriptions officielles.
Les urnes scellées ne disposant pas d’un sceau officiel valable doivent être conservées telles quelles (non ouvertes, sceau bidon soigneusement conservé) et remises pour enquête au service de police ad hoc afin que les responsables soient démasqués et remis à la justice.
2) L’ouverture des enveloppes envoyées par les votants ne doit jamais se faire « à l’avance », pour gagner du temps ou pour toute autre raison.
3) Les enveloppes contenant les bulletins de vote doivent être totalement « opaques » à toute tentative de voir leurs contenu.
4) Les urnes doivent au contraire être transparentes afin que l’on puisse s’assurer qu’elles sont bien vides au départ d’un vote.
5) Le matériel de vote par correspondance reçu par chaque votant doit être utilisé pour voter, et lui seul. Une perte de ce matériel ne doit pas donner un droit à voter au bureau de vote, à moins que le votant présente la carte d’identification, à son nom, contenue dans le matériel reçu (Sans cette règle, n’importe qui peut voter X fois.) Toute enveloppe de vote surnuméraire doit être détruite avant la votation.
6) Monsieur de Siebenthal prétend qu’il lui a été refusé de voir ce que la lecture du code barre de la carte d’identification présentait à l’écran, alors qu’il était scrutateur officiel. Cela est intolérable si le fait est exact. De quel droit l’opérateur, probablement assermenté, peut-il refuser cette demande des plus légitimes ?
7) Les personnes incapables de discernement ne devraient pas recevoir de matériel de vote (un facteur devra toujours distribuer le matériel de vote qui lui aura été confié).
Les personnes à la capacité de discernement diminuée reconnue ne devraient pas recevoir de matériel de vote, ce dernier devrait être remis à leur représentant légal.
8) Il semble indispensable que le déroulement du dépouillement dans les grandes villes soit filmé par des caméras de surveillances et que les citoyens puissent le suivre en direct sur internet.

La gauche a investi, accaparé tous les médias au cours de ces 40 dernières années et cela ne lui suffit pas.
Elle domine totalement l’enseignement ; le politiquement correct a envahi chaque parcelle de la vie publique.
Rien ne lui suffit, elle a aussi pratiqué un forcing pour faciliter les naturalisations afin de renflouer son électorat défaillant.
Et pour couronner le tout, elle tenterait encore de bétonner son règne avec des tricheries à chaque étape du processus des votations.
Quant à la justice, elle ne remplirait pas son rôle d’après les constatations de Monsieur de Siebenthal.
Nous remercions Monsieur de Siebenthal pour sa bataille héroïque.
Nous remercions par avance les lecteurs de ce site qui se joindront à ce débat en lui apportant des idées constructives.

Cenator, 9 décembre 2017
Cliquez sur le lien suivant pour entendre aussi la vidéo choc et chic: 
https://lesobservateurs.ch/2017/12/09/fraudes-electorales-consequentes-suisse-canton-de-vaud-particulierement-a-lausanne/