Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

samedi 28 avril 2012

PALESTINE, IRAN, SIONISME, CHERIF ABDEDAÏM, NOUVELLE REPUBLIQUE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Chronique endémisme rabique

Le régime sioniste tue des enfants. « Les abrutis engendrent des insectes », titrait Nurit Peled Elhanan, en mémoire de quatre jeunes Palestiniens tués cette semaine. L’auteur dénonce vigoureusement ces assassinats d’enfants palestiniens au quotidien, en toute impunité, comme si l’on chassait des pigeons. Muhamad Awarta, Salekh Kwrick, Muhamad et Usaid Kadus ont été assassinés. Le régime sioniste ne trouve comme prétexte que la falsification des âges de ces pauvres innocents pour mieux les classer sous la bannière de « terroristes ».

Les sionistes veulent encore tuer des innocents. Non seulement tous les pardons du monde ne laveraient pas leur mains ensanglantées jusqu’aux os, les sionistes sont encore et toujours encouragés dans leur abominables crimes prémédités. Récemment, le congrès Us a décidé d’apporter une nouvelle aide financière au régime sioniste. Ce dernier gonfle encore ses poumons pour espérer intimider l’Iran. Première étape c’est le conditionnement de l’opinion par les éternelles lamentations du poteau de bois qui s’est vu substitué par le poteau de béton ( Dixit. Georges Duhamel). Au feu ! Au loup ! C’est du pareil au même. Le fameux berger Guillot, cité par De la Fontaine était tellement menteur que le jour où il y eut un vrai loup, personne ne l’avait cru. 

Cela arriver ait-il un jour où les prémonitions fabuleuses de Jean de La Fontaine se réaliseraient à la barbe des gouvernements Occidentaux ?
Attaquer l’Iran ? Et la fable des armes de destruction massive n’aurait-elle pas réussi à éveiller les esprits des peuples occidentaux au point qu’ils tolèrent encore de par leur passivité complice un autre massacre des populations ?

Pour en revenir à ces quatre enfants palestiniens assassinés cette semaine, qui étaient-ils en vérité ?

« Des jeunes presque morts de faim qui se lèvent chaque matin en quête de travail, en quête de leur pain quotidien, en quête d’un peu de dignité sans jamais renoncer», souligne Nurit Peled Elhanan.  Seraient-ce, ceux-là même les «terroristes » qui sont pourchassés par la soldatesque usraélienne ?
Dans cet état d’esprit, certains perroquets à la solde des hordes usionistes ne cessent également d’attiser de nouveaux brasiers en Syrie et partout où leur maîtres le leur ordonnent.
Voilà également la poule stérile turque qui veut pondre un œuf plus gros que son…(par pudeur j’userai de cette « ellipse »)
Selon le quotidien turc Aydenlik cité par Al Alam, Erdogan, le premier ministre atlantiste Turc projette de faire tomber Nouri Ali Maliki son homologue irakien, une fois le gouvernement de Bachar Assad renversé! « Sous Erdogan, la Turquie s'est transformée en une base d'agissements, de complots et d'opérations contre les pays voisins », affirme le journal.
Alors que le régime de Bachar résiste vigoureusement, pour le moment, aux tentatives de renversement, l’illustrissime Erdogan, toujours lui - du moment que Sarkozy est en pleine agonie politique et ne peut, par conséquent, sortir de sa coquille à l’image de son show en Libye- veut cette fois-ci calquer le jeu sarkozien en faisant appel à l’OTAN.
En conclusion, quelle différence entre un régime sioniste sans scrupule et un régime lui obéissant au pas et à la lettre ?

Quand la rage devient endémique, pas besoin de chercher le chien qui l’a provoquée.

Chérif Abdedaïm

vendredi 27 avril 2012

CRIF, LICRA, PRASQUIER, ISRAËL, PALESTINE, FRANCOIS HOLLANDE, MARINE LE PEN,NICOLAS SARKÖSY DE NAGY-BOCSA, ECHO DES MONTAGNES, CHRISTINE LAGARDE, JEAN LUC MELENCHON,, FREDERIC BERGER

L'ECHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous rappelle que RICHARD PRASQUIER avec son Comité Représentatif d'Israël en France a porté plainte contre votre journal.

Car CHRISTINE LAGARDE de BILDERBERG a joint sa plainte à celle du CRIF, sus-mentionné.


                                              
Donc votre journal, pas raciste pour un shekel , vous donne des nouvelles de l'anti-goyim PRASQUIER.


Richard Prasquier à Haaretz : le Crif penche pour Sarkozy
inv
Dans une tribune publiée ce jeudi dans le quotidien israélien de gauche Haaretz, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), affiche une préférence pour Nicolas Sarkozy qui a "développé un lien fort avec la communauté juive française ; Il a une profonde connaissance d'Israël et une profonde sympathie pour ce pays."


Les appels du pied à l'électorat du Front national ne le gênent pas : "le FN n'exercera pas d'influence sur la politique concernant les Juifs de France", a-t-il estimé. A contrario, il estime que François Hollande n'aura pas beaucoup de marge de manoeuvre en politique extérieure, à cause de ses alliés très anti-israéliens.


"La question centrale pour la communauté juive, si François Hollande est élu, est l’influence que pourraient avoir certains leaders socialistes qui n’apprécient pas la politique d’Israël. Au delà des socialistes, mais toujours dans le camp d’Hollande, se trouvent également des partis de gauche et les Verts”, écrit-il. “Ces derniers affichent une forte hostilité envers Israël".
___________________________________


Le CRIF s’en mêle et... s’entremêle
Opinion de "Henri François"


Le Conseil représentatif des Institutions Juives vient d’entrer dans la danse de la campagne électorale et présidentielle, quelque peu aux ras des pâquerettes depuis plusieurs jours, côté du sortant. Et pour se faire, le Président de cet honorable Conseil, c'est-à-dire le non moins honorable Richard Prasquier n’y est pas allé de main morte. Du moins, pas en France, mais plus loin, en Israël où, selon Le Figaro en date du 26 avril, il aurait publié une Tribune dans le quotidien israélien Haaretz.



Le dit Président honorable « s’inquiète d’une éventuelle victoire de François Hollande à la Présidentielle ». Rien que "çà" ! Ce sont ses propres mots. Aussitôt après, dans les lignes qui suivent, tout en précisant que les deux candidats sont des « amis d’Israël », il enfonce maladroitement le clou.



“La question centrale pour la communauté juive, si François Hollande est élu, est l’influence que pourraient avoir certains leaders socialistes qui n’apprécient pas la politique d’Israël. Au delà des socialistes, mais toujours dans le camp d’Hollande, se trouvent également des partis de gauche et les Verts”, écrit-il. Ben voyons ! Attendez, la suite vaut son pesant de goujateries. Lisez donc :



“Ces derniers affichent une forte hostilité envers Israël et sont en pointe de toute manifestation, déclaration ou pétition contre ce pays. Les seulement 11% de Jean-Luc Mélenchon, leader charismatique du nouveau Parti communiste, pourraient réduire leur influence sur la politique extérieure de la France, mais je m’attends à une hausse des manifestations antisionistes de la gauche et des communistes”, dixit Prasquier via Haaretz et…Le Figaro qui roule pour qui vous savez.



Et ce n’est pas fini. La cerise sur le gâteau électorale de ce cher monsieur est pour les musulmans et le Front National pour l’influence duquel il écrit « Son haut score n’aura pas d’influence sur la politique vis-à-vis des juifs de France. C’est la communauté musulmane et les problèmes d’immigration qui étaient au cœur de la campagne [du FN].” Les juifs de France peuvent dormir tranquilles. Le Front National de la fille du père que vous connaissez bien, sera de meilleure compagnie pour Israël que certains socialistes (pas tous), frontistes de gauche et va savoir pourquoi Eva Joly et ses écologistes ! Comme mauvais jeton on ne fait pas mieux, ne trouvez-vous pas ?


Mais je vous le demande, s’agit-il d’une élection française, je dis bien française ou israélienne ? S’agit-il d’élire un Président français ou d’un israélien-Président comme on dit ici, dans notre pays (ainsi qu’ailleurs) « juif-français » et « français-catholique ou français-musulman », la religion semblant, pour eux, avoir priorité sur la nationalité.


Entendez la vidéo, qui s'applique également à la SAVOIE, pays colonisé par la FRANCE depuis
1860, illégalement:

 

jeudi 26 avril 2012

GOYIM, ISRAËL, CRIF, LICRA, ONU, ALAIN JUPPE, PALESTINE, GAZA, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


« Les abrutis engendrent des insectes »



Article de Nurit Peled Elhanan, en mémoire de quatre jeunes Palestiniens tués cette semaine : Muhamad Awarta, Salekh Kwrick, Muhamad et Usaid Kadus.

Ici, en Israël, la façon dont nous traitons les enfants palestiniens a longtemps été guidée par l’adage : « Les abrutis engendrent des insectes ». Certains le disent ouvertement, d’autres partagent ce point de vue en silence. Il n’y a pas de mois sans que plusieurs enfants palestiniens soient tués sous des prétextes douteux, que personne ne comprend, jusqu’à ce qu’un journaliste suédois essaie de deviner et que toute la grosse artillerie soit déployée pour le faire taire. La plupart du temps les Autorités d’Occupation s’arrangent pour falsifier l’âge des petites victimes et pour leur prêter des intentions criminelles ou subversives et quand rien de tout cela ne marche, ils s’excusent eux-mêmes comme des joueurs de ping-pong en disant « Oh, désolé ! ». Et cette fois encore, les experts en meurtres de l’Armée israélienne ont dit : « Peut-être que ça aurait pu être arrangé autrement ! »
Peut-être !! En Vérité ! Dans la presse israélienne les enfants palestiniens sont toujours décrits comme une terrifiante menace surgissant de toutes parts : d’en-haut, d’en bas, ou en face des soldats qui tirent , lesquels soldats, ne l’oublions pas sont armés des pieds à la tête comme des « robotcops », mais sont décrits dans les rapports de presse comme des jeunes perdus, frappés de terreur lorsqu’ils sont confrontés à des enfants en T-shirts en route pour le travail des champs avec leur binette, ou font face à des enfants qui les attaquent avec des frondes, Goliath hurlants confrontés à des David fluets , agiles et inébranlables qui obstinément insistent pour continuer à vivre en dépit de ce que nous leur avons déjà expliqué des milliers de fois.
La fumée flottant au-dessus de Gaza massacrée et ensanglantée n’est pas encore dispersée et les voilà de nouveau sortant aux champs pour la récolte. De nouveau ils ont l’air d’attaquer ou de vouloir attaquer, rêvent d’attaquer ou semblent attaquer quand ils lèvent une fourche pour faire les foins ou simplement énervent nos soldats par leur présence même. Nos soldats, héroïques, adultes, responsables, qui déambulent avec des armes effrayantes dans les rues de la ville et tous les lieux publics sont décrits dans les communiqués de presse qui rapportent les meurtres comme manquant de jugement, glacés d’épouvante, ou comme des meurtriers sans cœur, sans conscience et sans intelligence qui ne savent pas comment expliquer et ne jugent pas que ce soit nécessaire, et qui ne savent pas quoi faire, en bref qui ne savent pas.
Comme dans le film « Valse avec Bachir », comme dans le film « Juste pour voir si je souris » comme dans les innombrables témoignages de soldats traumatisés, ils se demandent juste ce qu’ils sont venus faire là. Ils m’ont posté là, alors j’ai tiré, alors j’ai bombardé, alors je les ai fouillés, alors j’ai cassé les manifestations, alors j’ai obéi, alors j’ai tué. Parce que j’avais peur, j’avais terriblement peur, de loin on avait l’impression qu’ils tenaient des pierres, des frondes, des fourches ou quelque chose comme ça comment pourriez-vous savoir, comment pourriez-vous voir avec ce casque qui vous tombe sur les yeux, avec la sueur qui vous coule dans les yeux, mais je ne suis pas coupable, parce que… pourquoi m’ont-ils posté là ? ??
Et les enfants morts dont le sang irrigue les champs ? Dont le sang crie depuis la profondeur de la glaise ? Dont les cris de mort ne seront pas étouffés par un millier de colonies, en l’honneur de qui on ne déplacera pas le moindre projet immobilier mais il est presque sûr que leurs corps seront recouverts de vastes immeubles destinés à des colons qui ne veulent rien connaître de leur histoire mais qui chanteront et danseront sur leur sang encore et encore pour tenter de le faire taire. Seuls ces enfants morts qui sont allés rejoindre ma propre petite fille dans ce Royaume souterrain des enfants morts sur lequel ce pays du béton se construit sans arrêt, eux seuls savent que Satan n’a pas encore créé la vengeance pour le sang d’un petit enfant *.
Eux seuls savent que toutes les danses et les chants, que les marches et les drapeaux, les tanks et les bulldozers et les lois racistes et liberticides qui apparaissent chaque jour subrepticement , ne laveront pas le sang que nous avons sur les mains, le sang des enfants bruns en T-shirts, presque morts de faim qui se lèvent chaque matin en quête de travail, en quête de leur pain quotidien, en quête d’un peu de dignité sans jamais renoncer. C’est leur vengeance. Que leur mémoire soit bénie.
*« Une telle vengeance, la vengeance pour le sang d’un petit enfant / Satan ne l’a pas encore créée » du poème « Sur le Massacre » composé par le poète Hébreu Haïm Nahman Bialik pour commémorer les victimes du pogrom de Kishinev en 1903.
(Traduit de l’Anglais par Roseline Derrien)
Prof. Nurit Peled-Elhanan
telefax : ++972-(0)2-5700112
Mobile : ++972-(0)547-578703
5b Hamitnahalim Bahar St. Ramat Motza Jerusalem Israel 96771
CAPJPO-EuroPalestine

SAVOIE, FRANCE, CONSEIL CONSTITUTIONNEL, NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA, FRANCOIS HOLLANDE, SOS JUSTICE,COLUCHE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

      VIOLATION DES LOIS PAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL


Cliquez sur l'image et remarquez le symbole franc-maçonnique-satanique du frontispice de la porte d'entrée du CON-SEIL CON-STITUTIONNEL!

          


SOS-JUSTICE, nous donne ce dossier important à communiquer, ce que nous faisons avec plaisir;
vous pouvez voir le dossier en entier sur:

        
http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2012/04/26/quand-le-conseil-constitutionnel-viole-les-lois-et-nous-donn.html


Quand le Conseil Constitutionnel viole les lois et nous donne raison. Décision Déclaration premier tour présidentielle 2012 du 25 avril 2012.
Voici, la déclaration frauduleuse faite par le Conseil Constitutionnel le 25 avril 2012, relative aux résultats du 1er tour des élections présidentielles qui reconnaît que des candidats se sont présentés aux élections présidentielles 2012 sous un prénom ou un nom qui n'est "ni celui de leur état civil" "ni celui dont ils ont l'autorisation de faire usage en vertu de la loi". (C'est-à-dire, un nom sorti de nulle part et qu'aucun juge n'a autorisé à modifier ni à porter) et donc un nom porté arbitrairement par des candidats dont la signature n'a aucune valeur juridique.

Ce qui est le cas pour Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA que le Conseil Constitutionnel a laissé se présenter aux élections présidentielles de 2007, sous le nom de Nicolas SARKOZY, un nom qui n'existe dans aucune mairie de Paris et que le Conseil Constitutionnel, en récidivant le 20 mars 2012, a autorisé à se présenter aux élections présidentielles de 2012.

Nous avons donc bien : un Nicolas SARKOZY qui n'existe pas à l'état civil et un Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA qui n'a jamais été élu par le Peuple Français, qui ne bénéficie d'aucune immunité présidentielle et qui usurpe bien les titres de Président de la République et de Chef des Armées.
Cette déclaration du Conseil Constitutionnel du 25 avril 2012, reconnaît et confirme :

1 -  qu'il a bien laissé des candidats se présenter aux élections présidentielles de 2007 et de 2012,  sous un nom qui n'existe pas à l'état civil des mairies, ni sous un nom dont ils ont eu l'autorisation de faire usage par décision judiciaire.

Nous rappelons que sur les extraits de naissance et de mariage de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA, datant de 2007 et de 2011, aucune mention marginale n'a été portée sur les extraits indiquant qu'il aurait été autorisé par une décision judiciaire à modifier, altérer ou tronquer son patronyme. Il en était de même pour l'extrait de mariage qui note un mariage le 2 février 2008 qui a eu lieu dans la clandestinité à l'Elysée afin de ne pas avoir à publier les bans du mariage pour cacher son véritable patronyme au Peuple Français.


2 - qu'il est bien complice des candidats qui se sont présentés dès 2007 aux élections présidentielles, ainsi qu'à celles de 2012 sous un nom qui n'existe pas à l'état civil des mairies, ni sous un nom dont ils ont eu l'autorisation de faire usage par décision judiciaire,
3 - 
qu'il ne vérifie pas ni l'identité, ni les pièces d'identité des candidats plaçant ainsi leurs pions à leur guise,
3 - qu'il viole la loi sur les noms et les prénoms et notamment l'article 1 de la loi du 6 fructidor de l'an II, «toujours en vigueur», et l'article 433-19 du Code pénal.

Nous rappelons que le Conseil Constitutionnel est censé vérifier si la loi est respectée et qu'il n'a pas pour vocation de faire la loi.Cette attribution étant laissée au Législateur et au Parlement.

Bien entendu dans leurs conclusions,  ils ne tiennent aucun compte des 36 contestations qui ont été faites, les 21 et 22 avril 2012, en Savoie (33), à Mulhouse (2) et à Tahiti (1) sur la base des documents officiels (extraits de naissance et de mariage et la plainte déposée par Sos Justice & Droits de l'Homme le 9 février 2012), que nous avions conseillé aux contestataires de produire aux Présidents des bureaux de vote.

Il faudra donc s'interroger pour savoir ce que deviendront ces 36 contestations, dont celles à venir.

Soyez attentifs à la forme conditionnelle qui est utilisée par le Conseil Constitutionnel dans sa première motivation relatives aux opérations électorales et qui laisse sous-entendre que les candidats décideraient seuls de s'inscrire en qualité de candidat à l'élection présidentielle, sans qu'il n'ait à exercer aucun contrôle sur les candidats, ni à vérifier leur identité réelle, ni leurs pièces d'identité.

De plus, il minimise les conséquences qu'une candidature frauduleuse et criminelle peut induire sur la gestion de la France, en France, en Europe et à l'étranger, par une personne dont la signature n'a aucune valeur juridique pourvu que cette personne n'induise pas en erreur le corps électoral, soit les français qui votent.

On nous prend pour qui ?

Un vrai scandale qui mériterait une vraie révolution de tous les français !

Le combat continue donc et soyez prêts à contester la candidature de Nicolas SARKOZY au second tour des élections, avant le 6 mai 2012, et à demander l'annulation pure et simple des élections présidentielles de 2012.

Extrait :  SUR LES OPÉRATIONS ÉLECTORALES : 1. Considérant que, si certains des candidats se sont présentés à l'élection sous un prénom ou un nom qui n'est ni celui de leur état civil ni celui dont ils ont l'autorisation de faire usage en vertu de la loi, cette circonstance ne saurait, en l'absence de toute confusion possible sur leur identité, être regardée comme ayant pu induire en erreur le corps électoral ;


Cette dernière phrase : "cette circonstance ne saurait, en l'absence de toute confusion possible sur leur identité, être regardée comme ayant pu induire en erreur le corps électoral." Confirme que le Conseil Constitutionnel ment et escroque le Peuple français en lui faisant croire que c'est normal de violer la loi, que c'est tout à fait naturel que des imposteurs sans nom connu de l'état civil ont le droit de mentir au peuple sur leur réelle identité, de signer des actes, des lois, des arrêts, d'engager la France dans des guerres, etc... avec une signature qui n'a aucune valeur juridique, et qu'il fournit les moyens aux candidats de produire des faux en écritures publiques publiés au Journal Officiel, tout en les faisant profiter d'une immunité présidentielle apparente, mais qui n'existe pas.

Deux autres moyens que leur fournit le Conseil Constitutionnel sont ceux:
1 - de se soustraire à la Justice qui ne peut poursuivre une personne que sous son vrai patronyme, et
2 -  de se soustraire au fisc, les candidats ayant ainsi les moyens de détourner l'argent public ou de ne pas être inquiétés en cas d'évasion fiscale et financière sur des comptes ouverts à l'étranger sous leur vrai nom.

La suite de la déclaration du Conseil Constitutionnel du 25 avril 2012 ci-dessous :


Décision Déclaration premier tour présidentielle 2012 du 25 avril 2012

Déclaration du 25 avril 2012 relative aux résultats du premier tour de scrutin de l'élection du Président de la République


LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL,
Vu les articles 6, 7 et 58 de la Constitution ;

Vu l'ordonnance n° 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

Vu l'article 3 de la loi n° 62-1292 du 6 novembre 1962 modifiée relative à l'élection du Président de la République au suffrage universel ;

Vu la loi organique n° 76-97 du 31 janvier 1976 modifiée relative aux listes électorales consulaires et au vote des Français établis hors de France pour l'élection du Président de la République ;

Vu le décret n° 2001-213 du 8 mars 2001 modifié portant application de la loi du 6 novembre 1962 susvisée ;

Vu le décret n° 2005-1613 du 22 décembre 2005 modifié portant application de la loi organique n° 76-97 du 31 janvier 1976 susvisée ;

Vu le décret n° 2012-256 du 22 février 2012 portant convocation des électeurs pour l'élection du Président de la République ;

Vu le code électoral en ses dispositions rendues applicables par les textes susvisés ;

Vu les procès-verbaux établis par les commissions de recensement, ainsi que les procès-verbaux des opérations de vote portant mention des réclamations présentées par des électeurs et les pièces jointes, pour l'ensemble des départements, la Polynésie française, les îles Wallis et Futuna, la Nouvelle-Calédonie, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Saint-Pierre-et-Miquelon ;

Vu les résultats consignés dans le procès-verbal établi par la commission électorale instituée par l'article 7 de la loi du 31 janvier 1976 susvisée ainsi que les réclamations présentées par des électeurs et mentionnées dans les procès-verbaux des opérations de vote ;

Vu les réclamations qui ont été adressées au Conseil constitutionnel ;

Vu les rapports des délégués du Conseil constitutionnel ;

Les rapporteurs ayant été entendus ;

Après avoir rejeté comme irrecevables les réclamations parvenues directement au Conseil constitutionnel en méconnaissance du premier alinéa de l'article 30 du décret du 8 mars 2001 susvisé ;

Après avoir rejeté comme irrecevables les réclamations tendant à contester la liste des candidats à l'élection du président de la République en méconnaissance de l'article 8 du décret du 8 mars 2001 susvisé ;

Après avoir statué sur les réclamations mentionnées dans les procès-verbaux des opérations de vote, opéré diverses rectifications d'erreurs matérielles, procédé aux redressements qu'il a jugé nécessaires et aux annulations énoncées ci-après ;


- SUR LES OPÉRATIONS ÉLECTORALES :
1. Considérant que, si certains des candidats se sont présentés à l'élection sous un prénom ou un nom qui n'est ni celui de leur état civil ni celui dont ils ont l'autorisation de faire usage en vertu de la loi, cette circonstance ne saurait, en l'absence de toute confusion possible sur leur identité, être regardée comme ayant pu induire en erreur le corps électoral ;


2. Considérant que, dans la commune de Pont-sur-Seine (Aube), dans laquelle 535 suffrages ont été exprimés, le président du bureau de vote s'est opposé à ce que le magistrat délégué du Conseil constitutionnel chargé de suivre sur place les opérations électorales accomplisse la mission qui lui était impartie ; que ce magistrat n'a pu accéder au bureau de vote et au procès-verbal des opérations de vote qu'en fin de journée, accompagné de la force publique ; qu'ainsi, le Conseil constitutionnel n'a pas été en mesure de contrôler que, dans cette commune, le scrutin s'est déroulé conformément aux prescriptions du code électoral ; que, par suite, il y a lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans cette commune ;

3. Considérant que, dans la commune de Bourg-d'Oueil (Haute-Garonne), dans laquelle 19 suffrages ont été exprimés, aucun isoloir n'a été mis à la disposition des électeurs en violation de l'article L. 62 du code électoral ; que, dès lors, il y a lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans cette commune ;

4. Considérant que la liste d'émargement des électeurs de la commune de Lissac (Haute-Loire), dans laquelle 204 suffrages ont été exprimés, n'a pas été transmise à la préfecture après le dépouillement du scrutin, en méconnaissance de l'article L. 68 du code électoral ; que ce manquement rend impossible le contrôle de la régularité et de la sincérité du scrutin ; qu'il y a donc lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans la commune ;

5. Considérant que, dans le bureau de vote n° 18 de la commune d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques), dans lequel 833 suffrages ont été exprimés, il a été procédé à huis clos au dépouillement des votes en méconnaissance de l'article L. 65 du code électoral ; qu'en raison de cette méconnaissance de dispositions destinées à assurer la sincérité du scrutin, il y a lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans ce bureau ;

6. Considérant que, dans le bureau de vote n° 67 de la commune de Limoges (Haute-Vienne), dans lequel 920 suffrages ont été exprimés, les bulletins de vote au nom de l'un des candidats n'ont été mis à la disposition des électeurs, de façon visible, que tardivement ; que cette absence prolongée ayant porté atteinte à la libre expression du suffrage, il y a lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans ce bureau ;

7. Considérant que, dans le bureau de vote n° 56 dans la commune de Bouéni (Mayotte), qui comporte 230 électeurs inscrits, seuls 50 votants ont été enregistrés alors que 115 cartes électorales ont été distribuées au bureau de vote le jour du scrutin ; que, si le nombre de votants s'élève à 50, seuls 30 suffrages ont été exprimés ; que les 20 bulletins déclarés blancs ou nuls n'ont pas été communiqués à la commission de recensement et n'ont pu être vérifiés ; qu'au regard de l'incohérence entre ces chiffres et de l'impossibilité de contrôler les bulletins déclarés blancs ou nuls, il y a lieu d'annuler l'ensemble des suffrages émis dans ce bureau ;


- SUR L'ENSEMBLE DES RÉSULTATS DU SCRUTIN :

8. Considérant qu'aucun candidat n'a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour de scrutin,

D É C L A R E :

Article 1er. - Les résultats du scrutin pour l'élection du Président de la République, auquel il a été procédé les 21 et 22 avril 2012, sont les suivants :

Électeurs inscrits : 46 028 542
Votants : 36 584 399
Suffrages exprimés : 35 883 209
Majorité absolue : 17 941 605

Ont obtenu :

Mme Eva Joly : 828 345
Mme Marine Le Pen : 6 421 426
M. Nicolas Sarkozy : 9 753 629 M. Jean-Luc Mélenchon : 3 984 822
M. Philippe Poutou : 411 160
Mme Nathalie Arthaud : 202 548
M. Jacques Cheminade : 89 545
M. François Bayrou : 3 275 122
M. Nicolas Dupont-Aignan : 643 907
M. François Hollande : 10 272 705

Article 2.- La proclamation des résultats de l'ensemble de l'élection interviendra dans les conditions prévues par le décret du 8 mars 2001 susvisé.

Article 3.- La présente déclaration sera publiée sans délai au Journal officiel de la République française.

Délibéré par le Conseil constitutionnel dans ses séances des 23, 24 et 25 avril 2012 où siégeaient : M. Jean-Louis DEBRÉ, Président, M. Jacques BARROT, Mme Claire BAZY MALAURIE, MM. Guy CANIVET, Michel CHARASSE, Renaud DENOIX de SAINT MARC, Mme Jacqueline de GUILLENCHMIDT, MM. Hubert HAENEL et Pierre STEINMETZ.

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/acces-par-date/decisions-depuis-1959/2012/declaration-premier-tour-presidentielle-2012/decision-declaration-premier-tour-presidentielle-2012-du-25-avril-2012.105561.html

 Et maintenant écouter l'allocution de COLUCHE:
cliquez sur:
    http://www.ubest1.com/?page=video/23027#null



mardi 24 avril 2012

ELECTION, VOTE, SAVOIE, NICOLAS SARKÖSY DE NAGY-BOCSA, FRANCOIS HOLLANDE, FREDERIC BERGER, SAVOIE INDEPENDANTE, ECHO DES MONTAGNES

                 


L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous relate la journée électorale du 22 avril 2012, concernant l'élection pestitentielle française.


RAPPEL IMPORTANT:


État de Savoie n'est pas concerné par cette élection franco-jérusaliste-maçonnique-française.


D'où l'action suivante qui a été mené tambour-battant, en se conformant aux directives de "SOS-JUSTICE":




clic sur la photographie:




Suite à notre proposition de mener une action citoyenne auprès du Président du bureau de vote, en créant un incident et en portant réclamation contre l'élection frauduleuse de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA qui se présente aux élections présidentielles pour la seconde fois, sous un nom qui n'existe dans aucune mairie de Paris.
Nous voulions vous relater l'histoire qui s'est passée hier; le 22 avril 2012, dans les 33 mairies et bureaux de vote de Savoie.
Frédéric Berger,  fervent défenseur de la Savoie Libre et rédacteur en chef de l' Écho des Montagnes dont le blog est accessible par ce lien http://echosdesmontagnes.blogspot.fr/ est allé avec ses 33 commandos mettre opposition à l'élection frauduleuse de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA, et a mené a une action de libération de la Savoie.
La panique était généralisée hier dans 33 mairies et bureaux de vote et les forces d'occupation de la SAVOIE ont eu maille à partir avec lui et ses 33 commandos.
 Communiqué de SOS-JUSTICE:
Pour celles et ceux qui souhaitent apporter leur contribution au boycott de l'élection présidentielle de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA qui se présente frauduleusement aux élections présidentielles de 2012, sous le nom de Nicolas SARKOZY, un nom qui n'existe dans aucune mairie de Paris. Nous avons souhaité vous donner les moyens de mener une action citoyenne auprès de votre Président du Bureau de vote.
Nous avons donc un Nicolas SARKOZY qui usurpe depuis 2007,  les titres de Président de la République et de Chef des Armées et qui n'a donc pas à se présenter à nouveau aux élections présidentielles de 2012.
Comme vous le savez, le 9 février 2012, nous avons déposé plainte à l'encontre de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA et de ses complices, aux motifs suivants :
Faux en écritures publiques
Usage de faux en écritures publiques et complicités
Escroqueries dirigées contre le Peuple FrançaisCrimes commis contre la NationCrimes commis contre l’Humanité
Génocide financier de la France.

Un rappel du dossier par le lien ci-dessous :
Affaire Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA dit Nicolas SARKOZY. Opposition à sa réélection présidentielle. Plainte du 9 février 2012.

 NOTES DE L’ÉCHO des MONTAGNES:

Pour le 6 mai 2012, (é)lectrices et (é)lecteurs, agissaient en portant plainte contre l'usurpateur NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA, devant le tribunal correctionnel: l’article 1 de la loi du 6 fructidor de l’an II, «toujours en vigueur», l’article 88-1 du code électoral et 433-19 du Code pénal, nous le permettent.


Dernières notes de "SOS-JUSTICE":



Si vous aviez encore un doute sur le nom qui est porté sur les pupitres des machines électroniques à voter, vous avez de quoi le vérifier ci-dessous.

Ce qui prouve que la complicité du Conseil Constitutionnel que nous dénonçons est bien acquise, car non seulement il ne vérifie pas les pièces d'identités des candidats, mais en prime il les autorise à se présenter sous un nom d'usage, en violation de l'article 1 de la loi du 6 fructidor de l'an II, «toujours en vigueur», et l'article 433-19 du Code pénal à se présenter sous un nom d'usage qui n'existe pas dans les services de l'état civil des mairies.

Voici ce que nous pondent sur leur site, les mafieux du Conseil Constitutionnel qui travaillent pour la République maçonnique, les sectes maçonniques et leurs maîtres Illuminati.

Un candidat peut-il se présenter à l'élection présidentielle et faire campagne sous un nom d'usage sous lequel il est plus connu que sous le nom de son état civil ?

Campagne électorale

Aucune disposition légale ou réglementaire applicable à l'élection du Président de la République n'interdit le recours au nom d'usage d'un candidat, si celui-ci est attesté et non susceptible d'introduire une confusion dans l'esprit des électeurs (par homonymie avec un autre candidat par exemple), dès lors que les règles relatives à la présentation des candidatures sont respectées.


Les noms qui sont inscrits sur les pupitres des machines électroniques à voter à Mulhouse dont la photo a été prise par un contestataire de l'élection frauduleuse de Nicolas SARKOZY, le 22 avril 2012.
Et quand on sait que les résultats des votes électroniques sont dépouillés à Denver, la ville de la CIA aux USA, nous avons tout compris sur les entités qui instrumentalisent à distance les résultats des votes en France.
                       

SAVOIE, PALESTINE, ISRAËL, SIONISME, CRIF, LICRA, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER,

Ingrid dans la presse savoyarde

Israël n'aime pas les SAVOISIENNES,ni les SAVOISIENS et encore moins l’Écho des MONTAGNES.
Normal pour un pays démon-cratique!


La LICRA et le CRIF nous font mal aux oreilles à force de gueuler contre USRAËL!!!

cliquer sur l’image pour agrandir
Mission Bienvenue en Palestine

Le retour des 10 dernières prisonnières (Vidéo)




Dans leur uniforme gris de détenues 10 femmes de la région Rhône-Alpes, toutes plus belles et plus déterminées les unes que les autres, sont rentrées vendredi soir via Genève, après une grève de la faim entamée dès leur incarcération en Israël. Elles ont été accueillies comme elles le méritent par leurs amis, et nous les remercions tous très chaleureusement. Palestine Vivra ! Merci à Fred pour cette vidéo émouvante.

Bienvenue en Palestine

PALESTINE, JACQUE NENO, ISRAËL, BIENVENUE EN PALESTINE, CHERIF ABDEDAÏM, NOUVELLE REPUBLIQUE

Posted: 24 Apr 2012 01:55 AM PDT
Par Chérif Abdedaïm, La NOuvelle République du 24 avril 2012



Israël continue ses exactions envers les Palestiniens avec la complicité d’une communauté internationale affichant un mutisme sidérant. Toutefois, si les sphères officielles ont relégué la question palestinienne aux calendes grecques, il n’en est pas de même à propos des peuples. De ce fait, les missions de solidarité avec le peuple palestinien se succèdent, en dépit des mesures inhumaines israéliennes envers ces activistes. C’est dans ce contexte que La Nouvelle République s’est entretenu avec le Palestinien Jacques Néno, représentant de la Mission « Bienvenue en Palestine »  et coordinateur de l’association palestinienne EJE (L’Education, le Jeu et l’Enfant) qui œuvre essentiellement dans les camps de réfugiés de la région de Bethléem.)
LA NR/ D’abord, un mot sur cette mission.
La plupart des gens savent qu’il y a un blocus illégal et inhumain sur la bande de Ghaza, mais beaucoup ignorent qu’Israël maintient en fait un blocus sur l’ensemble de la Palestine.
La NR/ En quoi consiste cette nouvelle mission « Bienvenue en Palestine ?
C’est une manifestation de solidarité essentielle consistant à exiger le droit d’aller rendre visite aux Palestiniens.. La mission Bienvenue en Palestine du 8 juillet a eu un retentissement mondial, et ce n’est pas pour rien. Même la presse israélienne a été choquée de constater qu’on interdisait à des femmes, des hommes, des enfants parfaitement pacifiques de se rendre en Cisjordanie et à Jérusalem Est. Nos gouvernants acceptent de laisser entrer en France des personnes qui larguent des bombes au phosphore sur les populations civiles, qui pratiquent des exécutions extra-judiciaires, qui torturent impunément des enfants, mais nous, qui sommes non violents, sans armes, qui n’avons pas « de sang sur les mains », nous n’aurions pas le droit, de nous rendre en Palestine ?
La NR/ Vous êtes combien actuellement ?
Nous comptons être au moins 1500 à 2000 participants de tous les pays. De 9 à 94 ans (puisque c’est l’âge de ce cher Stéphane Hessel).
Et nous devons exiger de nos dirigeants qu’ils défendent autant leurs ressortissants français que les soldats de l’armée d’occupation israélienne qui ont le droit de venir parader en France, ou que les membres de la LDJ autorisés à partir de France pour aller en Palestine occupée, prêter main forte aux colons.
La NR/En quoi consiste votre projet pour cette mission ?
Notre projet est transparent : nous allons directement en Cisjordanie, pour contribuer à la construction d’une école. Des cars nous attendrons à la sortie de l’aéroport de Tel Aviv le 15 avril pour nous amener directement à Béthléem, où les familles et associations palestiniennes nous recevront. Nous apportons la preuve de tout cela. Et si le gouvernement israélien veut raconter, une fois de plus, que nous avons l’intention de détourner des avions ou de nous immoler par le feu, tout le monde lui rira au nez !
Un grand élan de solidarité est plus que jamais nécessaire.
Cette nouvelle mission a donc pour but, comme la précédente, de revendiquer le droit d’entrer en Palestine et la libre circulation pour les Palestiniens comme pour tous ceux qui veulent leur rendre visite.
LA NR/ Selon certaines sources, les forces d’occupation ont déployé jeudi dernier des centaines d’agents dans l’aéroport de Ben Gourion, afin d’empêcher l’entrée des centaines de militants dans les territoires palestiniens. Comment vous avez été accueillis ?
Ceux qui sont arrivés ont tous été soit déportés ou mis en prison du moment qu’ils déclaraient qu’ils se rendaient en Palestine. La délégation qui a pu est passer et arriver à Bethleem en Palestine a dû mentir sur l’objectif de son voyage en prétendant qu’ils étaient des simples touristes.
Quand on sait que même une femme comme Hedy Epstein, juive américaine de plus de 80 ans, rescapée des camps nazis, a subi à l’aéroport de Tel Aviv une fouille corporelle très intime, à cause de ses positions affirmées contre l’occupation des territoires palestiniens, on ne peut pas rester sans réagir.
Alors, nous avons décidé de dire STOP. De refuser l’arbitraire israélien et de dire haut et fort que les territoires palestiniens n’appartiennent pas à Israël et que nous en avons assez de ses violations du droit international et des droits de l’Homme.
Si nos dirigeants choisissent de collaborer avec l’occupant israélien. PAS NOUS !
La NR/ Quelles sont les attentes des familles Palestiniennes, d’après-vous ?
Elles nous appellent à l’aide, et nous demandent de leur manifester notre solidarité en réclamant haut et fort l’application du droit fondamental à la libre circulation ; raison pour laquelle nous avons décidé d’aller à la rencontre des familles et des associations palestiniennes.
Les Palestiniens savent qu’ils ne peuvent compter sur les gouvernements occidentaux, ni sur la plupart des gouvernements arabes pour cela. Pas plus que sur les grandes institutions internationales. Mais ils comptent sur nous. Ils nous appellent et nous sommes déjà nombreux à répondre à cet appel.
LA NR/ Récemment, la compagnie Air France s’est trahie en refusant l’embarquement d’une passagère parce qu’elle n’était ni juive, ni israélienne. Quelle lecture à cela ?
Air France, au service de l’occupation, s’est illustrée par son racisme aussi, mais cette situation va changer avec la pression de nos campagnes qui vont se renforcer pour passer à un rythme mensuel sous peu. On annonce déjà une nouvelle campagne fin août après le Ramadhan et une autre pour Noël 2012.
LA NR/ Il y a également la fameuse affaire du passager suédois qui a été forcé de signer un engagement de ne pas rencontrer des personnes ou des organisations « pro-palestiniennes ». Ne pensez-vous pas qu’avec ces mouvements de soutiens aux palestiniens, le régime israélien commence à paniquer ou a-t-il quelques chose à cacher?
Des français ont aussi signé ce papier mais ils se trouvent comme le suédois avec nous. C est une peine perdue pour l’occupant qui préfère le mensonge sur la vérité
LA NR/Le ministre de l’Intérieur, Yitzhak Aharonovitch, a déclaré que la police compte expulser les participants à cette campagne vers leurs pays d’origine, et a souligné que « le traitement des participants à ce voyage provocateur sera ferme et immédiat afin d’éviter les actes de provocation ». Quelle serait votre réponse à ces déclarations ?
Il y a eu beaucoup de mensonges du côte de l’occupant pour justifier leur traitement inhumain et exagéré à l’égard des pacifistes dont le seul crime est d’être du côte des occupés et de défendre la justice et le droit. D’ailleurs, beaucoup de journaux israélien ont signalé cette exagération et les mensonges
LA NR/ On parle également d’une lettre officielle qui serait remise aux activistes de « Bienvenue en Palestine » qui auront réussi à arriver à l’aéroport Ben Gourion. Vous l’a-t-on remise ? Si oui, que pensez-vous des propos de Netanyahu qui justement, s’adresse aux membres de cette mission dans ce message d’accueil?
Aucune lettre n’a été donnée à ceux qui sont arrivés, mais une lettre en général à été envoyée pour dire que les participants devaient plutôt aller en Syrie ou en Iran au lieu de venir dans la seule « démocratie du Proche-Orient »
LA NR/ En riposte à ce message, je suppose, vous avez publié un communiqué ; pouvez-vous nous le résumer en substance ?
Non. les journaux israéliens eux-mêmes ont déjà répondu en rappelant qu’Israël est un Etat raciste et qu’il occupe illégalement les territoires depuis 45 ans
LA NR/ Lors de l’époque de l’apartheid, les différentes campagnes menées par des pacifistes ont fait fléchir cet Etat raciste (Afrique du Sud), comment expliquez-vous que ces campagnes n’aient pas encore réussi en Palestine ?
Pour la simple raison qu’ici il y a un soutien et une collaboration de la plupart des pays occidentaux. Seules les sociétés civiles agissent aujourd’hui pendant que les gouvernements arabes et occidentaux collaborent avec l occupant.
Toutefois, on ne désespère pas. Les peuples tunisien et égyptien ont montré que la mobilisation populaire pouvait soulever des montagnes. Ne rien faire, c’est se rendre complice des crimes israéliens contre un peuple soumis à un terrible nettoyage ethnique depuis des dizaines d’années.
La Palestine est un test, nous devons tous le comprendre. Un test, non pas dans un laboratoire ou une éprouvette, mais un test grandeur nature, sur des hommes, des femmes et des enfants, pour voir jusqu’où on peut aller dans l’atrocité sans que le monde ne bouge.
C’est le prototype de l’injustice, du mépris du droit, et de la loi du plus fort, déguisés en « choc des civilisations » ou en « conflit religieux ».
LA NR/ Une campagne BDS à large échelle ferait-elle partie de votre programme ?
Oui. BDS fait partie de la résistance populaire avec d autres initiatives qui vont se multiplier à l’ avenir. Toutes les formes de solidarité actives sont importantes : la campagne internationale BDS (Boycott, désinvestissement, Sanctions), les flottilles et les convois pour rompre le blocus de Ghaza, le soutien à des projets éducatifs, agricoles, culturels, médicaux, le soutien aux manifestants contre le mur, contre la démolition des maisons palestiniennes, le soutien aux prisonniers politiques palestiniens, aux comités de résistance populaire…
LA NR/ Enfin quelles initiatives comptez-vous encore prendre au cas où celle-ci n’atteindrait pas son but ?
Nous organisons ce vendredi un atelier de 6 heures en vue de la préparation du forum social mondial qui aura lieu à Porte Allegre fin octobre 2012 avec une question centrale : « comment en finir avec l’occupation ? »
LA NR/ Jusqu’où seriez-vous prêts à aller dans votre soutien aux palestiniens ?
Tant que ce peuple est occupé, toutes les initiatives de la société civile sont primordiales jusqu’à la libération. Le mouvement va s intensifier et se renforcer avec un rythme mensuel et l’élargissement de l’appel BDS.
Entretien réalisé par Chérif Abdedaïm, La Nuvelle République du mardi 24 avril 2012
http://www.alterinfo.net/ENTRETIEN-Jacques-NENO-representant-de-la-Mission-Bienvenue-en-Palestine–a-La-Nouvelle-Republique-Meme-les-journaux_a75126.html

dimanche 22 avril 2012

DUTROUX, PEDOPHILIE, PEDOCRIMINALITE, FRANC-MACON.JULIE, MELISSA, VIOL, TORTURE, SATANISME,

L’ÉCHO DES MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous livre un dossier en scoop, concernant l'affaire DUTROUX.




                   RÉVÉLATIONS de l'EDM sur l'AFFAIRE DUTROUX


Cette affaire est un scandale judiciaire, politique et humain.
Cette affaire est révélatrice des pratiques satanistes-maçonniques-occultistes de certains hommes politiques,
avec la complicité de certains gendarmes, policiers, juges, avocats, médecins et des réseaux sionisto-maçonniques.


Attention ce dossier contient 447 pages d'horreur, de crime, de viol, de torture, de sodomie post-mortem etc....


                     L'HORREUR pour ces enfants assassinés , torturés, violés, brûles, cannibalisés, amputés, pour assouvir des instincts sexuels des ILLUMINATI, jérusalistes-maçonniques.


 Clic, si tu veux, sur ce lien sous ta responsabilité totale, sous ton plein jugement, ne viens pas de plaindre après:


                         http://dl.free.fr/okAcWA1q3 

Téléchargez- le et mettez -le en sécurité, merci pour les victimes innocentes des barbaries du NOUVEL ORDRE MONDIAL!!!     

 Frédéric BERGER   

ALLEMAGNE, ANDRE RIEU, VALSE, ILE DE LA MEINAU, ROSE, FLEURS, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Mes Amies
  Mes Amis


Voici le temps des ROSES, sur l'île de la MEINAU!
Mainau est une petite île allemande de 45 hectares, dans le land de Bade-Wurtemberg, située dans la partie nord-ouest du lac de Constance, l'Überlinger See. Ses côtes méridionales sont accessibles grâce à un pont et par bateau. L'île fait partie du quartier Litzelstetten-Mainau de la ville de Constance. Elle est la propriété d'une branche de la famille royale de Suède, les Bernadotte. Mainau est aussi appelée l'île aux fleurs. C’est un lieu touristique.
 Cliquez sur les photographies:



Et maintenant, entendez les belles valses, souvent rares, d'ANDRE RIEU et de son orchestre, dans une vidéo,réalisée pour vous, par ECHO des MONTAGNES:
Bonne et vrai soirée:


RENE HOFFER, NICOLAS SARKOSY, NICOLAS SARKÖSY de NAGY-BOCSA, POLYNESIE, XPF, ELECTION PRESIDENTIELLE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Scoop ! Opposition à l'élection illégale de Nicolas SARKOZY. 1ère contestation à Tahiti, le 21 avril 2012 !!!! Vous pouvez le faire aussi







Nous avons une excellente nouvelle à vous annoncer !
Suite à notre proposition de mener une action citoyenne auprès du Président du bureau de vote, en créant un incident et en portant réclamation contre  l'élection frauduleuse de Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA qui se présente aux élections présidentielles pour la seconde fois, sous un nom qui n'existe dans aucune mairie de Paris.

Monsieur René HOFFER qui a voté le 21 avril 2011 à Tahiti à Punaauia a contesté la participation de Nicolas SARKOZY aux élections présidentielles.

Nous rappelons que René HOFFER avait déjà déposé plainte contre Nicolas SARKOZY en 2007, auprès du Doyen du Juge d'instruction de Paris qui lui avait réclamé la consignation de 3000 € qu'il n'avait pas pu régler.

Nous avions déjà parlé de son action par ce lien : ICI

Nous avions dénoncé l'élection illégale de Nicolas SARKOZY sur notre blog, ICI , sans déposer plainte, ce qui a valu à Mirella CARBONATTO, sa garde-à-vue du 20 mars 2011 pour enquête sur l'association, notamment.

Puis nous avons repris l'affaire en l'étayant valablement de nouveaux motifs pénaux et criminels, en déposant plainte contre Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA auprès du Parquet de Nice, le 9 février 2012.

Nous félicitons grandement Monsieur René Hoffer pour son courage et pour son action citoyenne, et nous vous communiquons les éléments de preuves de sa contestation ci-dessous qui sont accompagnés de 3 fichiers audios.

Le Haut commissaire s'est saisi du dossier qui doit être transmis au Conseil Constitutionnel.

Ecoutez le passage quand le Haut Commissaire dit que le Conseil Constitutionnel fait ses vérifications préalables lors de l'inscription des candidats.

La preuve que non :

1 - puisque qu'il autorise les candidats à se présenter sous le nom sous lequel ils sont le plus connus, et non pas sous leur vrai patronyme, celui qui est noté à l'état civil.

2 - puisque Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA se présente à nouveau en 2012 sous le nom de Nicolas SARKOZY, un nom qui n'existe dans AUCUNE MAIRIE des ARRONDISSEMENTS de PARIS, avec la complicité du Conseil Constitutionnel.

Vous avez ainsi les preuves que vous pouvez vous aussi mener des actions citoyennes en contestant la présence de Nicolas SARKOZY parmi les candidats à l'élection présidentielle de 2012.

Faites-le pour vous et au nom du Peuple Français !

Les éléments de preuves de la constestation de Monsieur René HOFFER, auprès du Bureau de vote de Punaauia, à Tahiti, le samedi 21 avril 2012, ci-dessous.

 

Attestation d'incident et de remise de pièces

 Copie certifiée conforme à l'originale

Cliquez sur les images

Election NSNB faux-nom 2012 Mirella 01.jpg

Bulletin de vote de Nicolas SARKOZY

Election NSNB faux-nom 2012 Mirella 02.jpg

La preuve qu'il s'agit bien de l'élection présidentielle du 21 avril 2012
1er Tour à Tahiti à PUNAAUIA.

 

Election NSNB faux-nom 2012 Mirella 03.jpg

La carte d'électeur de Monsieur René HOFFER

Election NSNB faux-nom 2012 Mirella 04.jpg

La preuve qu'il a bien voté le 21 avril 2012 à Tahiti

Election NSNB faux-nom 2012 Mirella 05.jpg

Enregistrements vocaux de la contestation

Arrivée de Monsieur René Hoffer à la Mairie de PUNAAUIA.
podcast

Vote et annonce de la contestation


podcast

La contestation propement dite


podcast

 

http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2012/04/22/opposition-a-l-election-illegale-de-nicolas-sarkozy-1ere-con.html

vendredi 20 avril 2012

PEDOPHILIE, SUISSE, PEDOCRIMINALITE, SAVOIE, ECHO DES MONTAGNES, PROCUREUR, JUGE, FRANC-MACON, FREDERIC BERGER

L’ÉCHO des MONTAGNES continue toujours sa lutte contre la pédocriminalité avec l'exemple suivant:


clic sur la photographie pour l'agrandir:




Observations: affaire classée sans suite.

Mais personne ne s'inquiète de la présence de jeunes filles impubères sur le net, personne ne cherche à les identifier pour savoir quel salaud les a mis sur le net! Curieux, non cette complicité par le silence du procureur.
Silence qui résonne partout en Europe, dès qu'il s'agit de réseau pédophile.
Ce procureur  prouverait-il sa capacité d'incompétence et de nuisance, mais surtout de protection au réseau pédocriminel?
Ce procureur aurait du bondir de son fauteuil confortable pour demander des comptes au web-maitre du site,
coupable lui aussi.


MORALITE:

La justice suisse est aussi trouée que le GRUYÈRE!!!

                                              

FOOT, SAVOIE, BUT, DEPUTE, SENATEUR, PEDOPHILE, ELECTION, FRANC-MACON, CRIF, LE PEN, DSK, HOLLANDE, SARKOSY,OTAN,MOSSAD, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous commentera en direct le match de foot suivant:



L'équipe type des élections

DSK au but, Le Pen couloir droit et Sarko-Hollande en attaque

 
A deux jours du grand match de la présidentielle, le site «So Foot» a composé son équipe type du premier tour en fonction des partis des candidats et des sondages. Morceaux choisis.
Capture d'écran du site sofoot.com.



Les journalistes de «So Foot» ont livré leur onze de départ avant le match de dimanche.

 Dans la cage, Dominique Strauss-Kahn est pressenti pour débuter. «Se contente de suivre les actions de loin depuis son éviction du groupe pro suite à une sombre affaire de mœurs lors d’un déplacement à New-York... Il attend impatiemment la fin du match. Enfin surtout l’heure de la douche.»

Dans le couloir droit, Marine Le Pen part avec les faveurs des pronostics. «Sélectionnée pour sa faculté à bouffer la ligne droite durant toute la rencontre. Toujours bon pied, bon œil, pas comme papa. Malgré tout, subsistent des airs de Jean-Marie dans les contrôles ratés et les tacles virils, notamment.»

Au poste de milieu défensif, la sangsue Jean-Luc Mélenchon semble incontournable. «L’aboyeur, celui qui marque au fer rouge ses adversaires directs. Les causeries d’avant-match, c’est pour lui. En plus, son dernier échauffement à la Bastille a été suivi par des milliers de supporters.»

En attaque, Nicolas Sarkozy et François Hollande paraissent intouchables. «Meilleur buteur de l’édition précédente, il va tenter de conserver son titre cette année. Malgré son physique d’attaquant de poche, il pèse sur les défenses.» Le candidat socialiste espère que les 60 millions de sélectionneurs rappelleront le président candidat sur le banc. «Comme Pires, il a appris à muscler son jeu, de peur d’aller au-delà de grandes déconvenues. A déjà une danse de prévue en cas de victoire». 

Commentaires:

Les 4 chevaux ,dits favoris, sont jérusalistes;c'est tout bénéfice pour TEL-AVIV.
Ces 4 bourrins sont aussi atlantistes et bradent la FRANCE à l'OTAN, couverture du MOSSAD. 
L’ÉCHO des MONTAGNES vous donnera les résultats de ce match de foot, le dimanche 22 avril 2012  à 18h28.
L'arbitre de ce match se situe à DENVER aux States, siège  de la CIA. 


NOTA BENE:
   Pour les personnes qui auront la diarrhée au vue des résultats, un entrepreneur turc à fabriquer du papier w.c, qui tombe à point: