Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

mardi 31 juillet 2012

FRANC-MACON, AVAAZ,MAÎTRE SECRET, PETITION, ECHO DES MONTAGNES, INTERNET,MOSSAD, FREDERIC BERGER

L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, s'est posé beaucoup de question  au sujet d'AVAAZ!


Pourquoi?


Parce que on me demande sans cesse de signer une pétition sous l'enseigne AVAAZ!
Il ne faut jamais signer de pétition,(sauf celles de vos amies et amis que vous connaissez bien), car c'est du flicage; les données recueillies sont exploitées par le MOSSAD, en premier, puis revendues comme produits commerciaux!


Donc qui est AVAAZ?


C'est de la franc-maçonnerie!


Les 3 points, représentés par la lettre A.
La lettre "A" toute seule est un symbole franc-maçon!
La lettre "V" ,toute seule est un symbole franc-maçon!
La lette "Z" est un gros symbole franc-maçon!


Voila le décodage:


AVAAZ est un symbole franc-maçon-jérusaliste: A=La pyramide avec pierre angulaire, l'alpha, une pyramide par les pairs =, la capacité de voir, au milieu / milieu du tout œil, symbole de voir atome. 6 des 7 continents début et de fin avec un A qui est une lettre pyramide.et

 clic sur ceci= 

Images correspondant à symbole A franc-maçon

V=
Ce n'est la lettre est en quelque sorte comme le pouce vers le bas du signal de la Emporer romaine, comme il a décidé d'avoir tué le perdant, ou épargné, dans le forum. v est venin - vegas - vengeance - vénérer - voile - Vénus - véhément - vierge - vagin - Vex et ainsi de suite. elle nous vient d'un linceul peu de secret, en ce qu'il ne peut être prononcée Vay, comme dans la lettre w, (u double), qui est un Vey duble, ou double v. la lettre V est simplement une autre forme de la lettre y, avec presque la même forme, seule attaque de plus en tuant orientée, que la lettre y. deux de ces lettres ont l'œil sain subliminal, mais l'on se réfère à la penta, 5 institutions a de la mort, et l'on se réfère à l'attaque d'emblée manifesté à travers le voile du sexe, du sang et la guerre. parfois appelé l'amour.


Z
=la lettre Z au cœur de l’Etoile Flamboyante, initiale du mot hébreu « Ziza » qui est le mot de passe de Maître Secret.

     Frédéric BERGER

lundi 30 juillet 2012

HADOPI, PIRATAGE, INTERNET, DISQUE, MUSIQUE, NICOLAS SARKOSY, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Et voila, le SARKÖSY de NAGY-BOCSA a tout faux; mais en tant que jérusaliste-marane,
il voulait mettre tous les goyms en prison!



Copie illicite

Les vrais pirates ne sont pas sur le Net!

Par Simon Koch.
Selon des chiffres de l’industrie américaine du disque, le piratage de la musique s’effectue moins via internet que par échange direct entre proches.
71%, des copies illicites de musique s’échangent de manière très classique, principalement entre proches, sans même passer par internet.
71%, des copies illicites de musique s’échangent de manière très classique, principalement entre proches, sans même passer par internet.

Souvent décrits comme les grands Satan du piratage, des sites comme MegaUpload, Pirate Bay & Co. pèsent au final assez peu dans l’échange illicite de musique. 6% seulement des morceaux piratés s’échangent par téléchargement direct, et 23% en Peer-to-Peer (P2P).
La grande majorité, 71% (!), des copies illicites s’échangent de manière très classique, principalement entre proches, en utilisant des disques durs externes, des clés USB ou des disques gravés.

Le faux procès d’internet

Fantaisistes, ces chiffres? Que nenni. Ils émanent du lobby de l’industrie américaine du disc. Le site TorrentFreak a publié la semaine dernière un mémo confidentiel de la RIAA analysant les sources d’acquisition payante et non-payante de la musique entre 2010 et 2011.
Ses résultats relativisent le procès fait à internet, enfer du Copyright et zone de non-droit qu’il conviendrait de fliquer au plus vite, quitte à brider la liberté d’expression.
L’étude est en revanche sans appel sur la proportion de musique piratée face aux morceaux achetés. La copie illicite représentait 65% des échanges en 2011.
Parmi les 35% de musique achetée, les ventes physiques ont atteint 16%, et les téléchargements légaux 19%.

samedi 28 juillet 2012

JERUSALISME, COMPLOT, SIONISME, JUDAS,ISAAC BLÜMCHEN, CRACOVIE, FRANC-MACON, CRACOVIE, ALFRED DREYFUS , SAVOIE, ALSACE, CHRISTINE LAGARDE, ADOLF HITLER, ILLUMINATI,ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                                       LE PASSE SE CONJUGUE AU PRÉSENT


L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous recommande de lire le livre suivant:

                                                        "A nous la FRANCE"


 Isaac BLÜMCHEN a écrit ce livre en 1913 à CRACOVIE, dans sa loge de franc-maçon!
Ce livre est toujours d'actualité, en le lisant vous comprendrez le complot jérusalot-maçonnique.

Vous comprendrez pourquoi vous perdez toutes vos actions en justice française à la sauce jérusaliste.

Vous comprendrez pourquoi l'armée française a été en déroute en 1914,suite aux trahisons jérusalistes!

Vous compprendrez pourquoi les médias de presse-tituées vous mentent sans arrêt, car ils servent les jérusalistes, en allant à la soupe.

Vous comprendrez pourquoi vos zélus vous trahissent, car ils préfèrent le fric des jérusalistes!

 Vous comprendrez les guerres d'AFGHANISTAN, de LIBYE, de SYRIE,d'IRAK, guerre de conquête pour le fric,le pouvoir du fric!!!

Vous comprendrez l'affaire d'ALFRED DREYFUS, coupable de trahison selon ISAAC BLÜMCHEN!!!

Vous comprendrez pourquoi CHRISTINE LAGARDE a porté plainte contre votre journal préféré l’Écho des MONTAGNES!

Vous comprendrez pourquoi les francs-maçons sont jérusalistes et dominent le monde avec leur corps d'élite: les ILLUMINATI , dont ADOLF HITLER, franc-maçon-jérusaliste, était un serviteur!

Tout cela est d'actualité!

L’ÉCHO des MONTAGNES remercie ISAAC BLÜMCHEN d'avoir écrit la vérité et révélé le complot jérusaliste à la LUMIÈRE, car le passé se conjugue au présent!

 CLIC SUR LE LIEN SUIVANT POUR TELECHARGER LE LIVRE ET LE LIRE,urgent avant censure jérusaliste:

                            http://dl.free.fr/fKs1Jovqf


CLIC sur le texte ci-dessous pour le lire:

ISAAC BLÜMCHEN parle de la SAVOIE:










                    Frédéric BERGER                                
             
                                                         
                                                     




  
        


AFGHANISTAN, KABOUL, OTAN, ONU, AUSCHWITZ, BARACK OBAMA, ILLUMINATI, FRANC-MACON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

La pourriture du régime afghan mis en place par l’Occident



Après avoir essayé d’étouffer l’affaire, le scandale a finalement éclaté et fait du bruit aux USA, concernant la mort de militaires afghans dans l’hôpital militaire de Kaboul, faute d’avoir pu payer les pots-de-vin nécessaires pour se faire soigner.

Article du Monde :
"Les morts de l’hôpital militaire de Kaboul embarrassent un général américain


Des officiers américains ont accusé, mardi 24 juillet, l’un des plus hauts responsables militaires américains en Afghanistan d’avoir tenté d’étouffer un scandale dans un hôpital militaire de Kaboul, où certains soldats afghans étaient morts faute de nourriture et de soins. Le général William Caldwell, qui dirigeait la mission d’entraînement des forces de l’OTAN en Afghanistan (NTM-A), n’aurait pas souhaité faire remonter de "mauvaises nouvelles" du terrain à l’approche des élections parlementaires américaines de 2010.

Connu depuis l’an dernier, ce scandale sanitaire prend une dimension politique aux Etats-Unis cette semaine. Une commission de surveillance de la Chambre des représentants a auditionné mardi plusieurs officiers qui affirment avoir été dissuadés par le général William Caldwell, courant 2010, de saisir l’inspection générale du ministère de la défense. Les termes qu’ils emploient sont d’une rare violence, parlant de conditions évoquant celles qui régnaient "à Auschwitz".
Les représentants, ulcérés par l’affaire, selon le Wall Street Journal, ont transformé l’audition en un vaste questionnement sur la nécessité de continuer de soutenir un gouvernement afghan jugé corrompu et inefficace.

PAS DE SOINS SANS POTS-DE-VINS

L’affaire a été rendue publique en 2011 par des formateurs de l’armée américaine, envoyés en soutien dans l’hôpital militaire Dawood de Kaboul l’année précédente. Consultants dans un établissement géré par les forces afghanes, qui ne traite que des soldats et des policiers afghans, ils affirment avoir décrit à plusieurs reprises à leur hiérarchie, photos et témoignages à l’appui, une situation d’horreur.

Plusieurs patients étaient morts de simples infections parce que leurs bandages n’avaient pas été changés durant des semaines, avaient-ils raconté, en 2011, au Wall Street Journal. Au moins quatre étaient morts de complications liées à la malnutrition. Selon ces officiers, des médecins et des infirmières corrompus n’hésitaient pas à refuser des soins de base aux malades dont les familles ne pouvaient pas payer de pot-de-vins.

Dès 2006, des officiers américains avaient déjà signalé de sévères dysfonctionnements, dont des cas de malnutrition, au ministère afghan de la défense, sans résultat. En 2008, des médecins s’étaient plaints à l’administration hospitalière de la mauvaise qualité de la morphine qu’ils distribuaient aux patients, selon des documents internes rassemblés par la NTM-A. Des tests révélèrent que la morphine qu’ils croyaient injecter aux patients n’en était pas. Le véritable analgésique était revendu à l’extérieur de l’hôpital.

Dans un e-mail au général Caldwell, daté du 25 août 2010 et cité par le Wall Street Journal, l’un des conseillers affirmait que le patron de l’hôpital, le général afghan Ahmad Zia Yaftali, était soupçonné par des enquêteurs de l’armée afghane d’avoir détourné 153 millions de dollars de fournitures médicales dans son hôpital. Quelques mois plus tard, en décembre 2010, le général afghan était suspendu sans explication. Selon le New York Times, le patron de l’OTAN en Afghanistan, le général David Petraeus, était intervenu directement auprès du président afghan Hamid Karzaï. Mais les mauvais traitements dans l’hôpital n’ont pas pour autant cessé.

"IL M’APPELLE BILL"

Les officiers américains qui avaient sonné l’alarme auraient pu en rester là. Mais la réponse de leur hiérarchie à ces morts inutiles leur a paru insuffisante. Mardi, l’un d’entre eux, le colonel Gerald Carozza, un juriste militaire désormais retraité, a affirmé aux représentants que "le général [Caldwell] ne voulait pas que de mauvaises nouvelles émanent de son quartier général avant l’élection". Celui-ci,"comme de trop nombreux généraux, était trop porté sur le message [à faire passer], créant un climat étouffant pour ceux qui devaient faire face à la réalité", précise le colonel Carozza dans un témoignage écrit.

Le colonel Mark Fassl, inspecteur général au sein de la NTM-A, également auditionné mardi, a tenu les mêmes accusations. "Sa première réponse a été de demander comment on pouvait songer à faire une telle requête [à l’Inspection générale] à l’approche des élections", a-t-il raconté. "Puis il m’a fait cette remarque vraiment choquante : ’Il m’appelle Bill’". Le général faisait référence, selon son subordonné, au président Obama, qui l’appellerait par son prénom.

L’Inspection générale du Pentagone enquête sur les accusations à l’encontre du général Caldwell, dorénavant basé au Texas. Selon le Wall Street Journal, l’intéressé se défend en soutenant avoir été favorable à une enquête sur l’hôpital, qui devait selon lui être menée par des responsables afghans. Il illustre en cela les difficultés d’une armée américaine qui avance à marche forcée pour céder, d’ici à la fin 2014, l’essentiel de ses responsabilités à une armée afghane encore mal équipée, mal entraînée, divisée par les luttes de pouvoir et la corruption."

Louis Imbert

vendredi 27 juillet 2012

GREGORY CHELLI, ULCAN, JERUSALISTE, LDJ,BNVCA, CHRISTINE LAGARDE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Grégory CHELLI (alias ULCAN), VIOL VOCAL…mais que veulent les pouvoirs publics ?



Petit rappel : en date du 27 février 2012, le site EUROPALESTINE dénonçait dans un article intitulé « Les vomissures du protégé de l’Union des Patrons Juifs », le site internet « VIOLVOCAL » créé par le membre de la LDJ (Ligue de Défense Juive), Grégory CHELLI.

Grégory CHELLI, qui revendique des compétences en informatique, a créé ce site dans le but d’insulter et d’agresser verbalement des personnes choisies plus ou moins au hasard, devant un auditoire d’internautes décérébrés, pour ensuite poster ses « exploits » en ligne, en toute impunité.

Une « énième » vidéo dudit CHELLI, connu pour avoir dirigé le commando qui a saccagé, en juillet 2009, la Librairie Résistance à Paris, sous les yeux des membres des R.G. qui les filaient, a particulièrement choqué des internautes, car dépassant encore en violence et en haine tous ses enregistrements aujourd’hui toujours consultables sur la toile.
Dans cette vidéo du début 2012, il déversait dans un langage peu élaboré mais très scatologique, toute la haine raciale et religieuse qu’il est possible d’exprimer à l’encontre des arabes et musulmans et revendiquait, au nom de son groupe (comprendre la LDJ) plusieurs agressions et notamment celle ayant abouti à la mort de Saïd BOURARACHE (vigile d’un magasin d’outillage, noyé dans la canal de l’Ourcq à Bobigny en 2010).
Bien entendu, dès février 2012, les pouvoirs publics étaient informés et il leur était demandé de mettre fin à ces activités….En vain.

Le 15 mars 2012, lors du procès de militants pacifistes poursuivis pour le boycott de produits Israéliens, l’un des avocats de la défense, attirait l’attention du Parquet de BOBIGNY sur ces faits et s’étonnait que le Ministère de la Justice adresse des directives aux Parquets de France pour exiger des poursuites contre des personnes qui demandent l’application du droit international, mais ne se donne pas la peine d’inviter les mêmes à poursuivre ce types de dérives (si tant est que l’idée d’engager des poursuites ne puisse leur venir spontanément face à tant de haine raciale).
Les 5 et 12 juin 2012, lors de procès opposant des militants propalestiniens à des membres de la L.D.J., les exactions de cette milice étaient à nouveau dénoncées, y compris les vidéos de Monsieur CHELLI…semble-t-il en vain !

Le silence des pouvoirs publics et des médias face à tant de haine déversée était assourdissant.
La vidéo la plus violente était finalement censurée sur le net, mais l’absence de censure de ce qui est encore accessible dépasse l’entendement.
Dans le même temps, le nouveau Ministre de l’Intérieur se fendait d’une petite phrase visant à stigmatiser l’antisémitisme des jeunes des banlieues, transfert facile et efficace d’une culpabilité historique sur les nouveaux venus.

Il a fallu attendre qu’en juillet 2012, des membres du groupe de Grégory CHELLI passent des appels antisémites (ceux-ci jamais mis en ligne contrairement aux déblatérations de CHELLI (alias Ulcan), pour que pouvoirs publics et presse s’émeuvent enfin.
Mais une émotion bien vite refoulée, lorsque l’implication d’au moins un membre de la L.D.J. sera constatée.

Ainsi, les journalistes, comme à leur habitude, jetteront en pâture aux lecteurs un prénom à consonance arabe, comme étant celui de l’auteur de plus d’un millier d’appels antisémites et rapidement le sujet ne sera plus évoqué.
De toute évidence, les journalistes de « nos grands média » ayant saisi sur un moteur de recherche les termes « VIOLVOCAL » ont immédiatement constaté à qui et à quoi ils étaient confrontés, à savoir : Grégory CHELLI et la LDJ et là, comme à l’habitude, une chape de plomb est tombée sur l’information.

Le fait que Grégory CHELLI ait pour habitude lors de ses « canulars » de se faire passer pour un musulman, afin d’attiser la haine raciale à l’encontre des musulmans, passe aussitôt à la trappe :
http://www.dailymotion.com/video/xlr9ry_ulcan-appelle-un-policier-qui-insulte-l-islam_fun

Il semble pourtant que bon nombre du millier d’appels mentionnés dans la presse soit de la même essence.

Mais il est plus vendeur d’évoquer l’antisémitisme d’une certaine jeunesse issue de l’immigration et cela est dans la droite ligne de la politique du Ministère de l’Intérieur, qui changement de gouvernement ou non, n’a pas varié sur cette question.

On remarquera avec intérêt que le BNVCA (Bureau National de vigilance Contre l’Antisémitisme) habituellement si prompt à dénoncer de fausses agressions antisémites, en stigmatisant systématiquement les militants des droits de l’homme, s’est abstenu de condamner le site VIOLVOCAL... On peut penser qu’il était mieux informé que le CRIF sur la personne du propriétaire et animateur de ce site, ce qui n’aurait rien de surprenant puisque nombre de membres de la LDJ, lorsqu’ils sont interrogés par les services de police, indiquent qu’ils interviennent pour le SPCJ (Service de Protection de la Communauté Juive, autre intitulé du BNVCA) et à ce titre « collaborent avec la police ».

Aujourd’hui,

Force est de constater que la LDJ poursuit ses exactions en toute tranquillité.
Force est de constater que Grégory CHELLI poursuit ses canulars racistes téléphoniques en toute tranquillité.
Force est de constater qu’une partie de la population nationale, nourrie de désinformations par les grands média, se voit incitée à la haine contre une autre partie de la population (il n’y a qu’à lire les commentaires antimusulmans des internautes, au pied des articles de presse faisant état des appels en provenance du site de Monsieur CHELLI, pour s’en convaincre).
Force est de constater que la partie de la population ainsi pointée du doigt est victime en permanence, mais là dans l’indifférence la plus totale, d’agressions racistes sous toutes leurs formes.
Cette politique du deux poids deux mesures, qui ne peut qu’attiser la division de notre société, doit être dénoncée avec la plus grande vigueur.
A quoi veulent aboutir les pouvoirs publics, secondés par les média, en se comportant de la sorte ?

CIRCONCISION, JERUSALISME, RELIGION, ECHO DES MONTAGNES, SUISSE, JEUX OLYMPIQUES, LODRES, FREDERIC BERGER


                                      Circoncision

«La liberté religieuse des parents prime sur le droit d’un enfant à son intégrité physique»

Par Gabriel Sassoon.
Professeur d’éthique à l’Université de Genève, le théologien Denis Müller livre ses impressions sur l'interdiction de la circoncision.

Fin juin, le tribunal de grande instance de Cologne considérait que la circoncision religieuse de garçons n’ayant pas l’âge de discernement était une atteinte punissable à leur intégrité physique. L’ire des communautés juives et musulmanes n’a par la suite pas empêché l’Hôpital de l’Enfance de Zurich de suspendre toute intervention du genre le temps d’entamer une réflexion sur ses implications juridiques et éthiques.

Depuis, l’hôpital pédiatrique de Saint-Gall a revu sa pratique, cherchant à dissuader autant que possible les parents souhaitant circoncire leur fils sans motif de santé, tandis qu’une province autrichienne a enjoint ses établissements médicaux de ne plus effectuer de circoncisions religieuses ou culturelles. Professeur d’éthique à l’Université de Genève, le théologien Denis Müller livre ses impressions.

Quelle est votre position sur une interdiction de la circoncision?

- J’y suis opposé. Dans une société pluraliste, il faut accepter les religions dans leur forme existante, même si certaines pratiques nous dérangent. Je précise que mon avis diffère totalement pour l’excision féminine. Celle-ci est une coutume sociale, sans commune mesure avec la circoncision masculine, qui a des effets désastreux sur les filles et les femmes.
 
La liberté religieuse des parents doit donc l’emporter sur le droit d’un enfant à son intégrité physique?

- Oui. La demande rituelle est du côté des parents, ce sont eux qui sont attachés à ce rituel. S’ils estiment que la circoncision est importante et que par ailleurs les conséquences sur la santé et le bien-être de l’enfant sont minimes, c’est à eux de décider. Il existe cependant des cas où le judaïsme renonce à la circoncision, parce qu’il y a des antécédents de mortalité ou de maladie dans la famille.
 
Attendre qu’un enfant ait l’âge de discernement n’est pas une meilleure solution?

- Je ne le pense pas. A ce moment-là, on peut aussi imaginer devoir demander aux enfants s’ils sont d’accord d’aller à l’école primaire. Mais il est intéressant de noter que la question touche aussi le christianisme où le débat est toujours actuel entre les partisans du pédobaptisme et ceux qui veulent laisser l’enfant libre de demander lui-même à être baptisé.

SYRIE, CHERIF ABDEDAÏM, LA NOUVELLE REPUBLIQUE, SYRIE, PALESTINE, ARMES CHIMIQUES, NUCLEAIRE, ONU, OTAN, KOFI ANNAN, ALZHEIMER, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Posted: 26 Jul 2012 03:42 PM PDT

Par Chérif Abdedaïm,
 La Nouvelle République du 26 juillet 2012

                                                           Un prétexte comme un autre  

En vue de préparer l’opinion à une éventuelle invasion, à l’instar de celle menée en Irak par les mercenaires Usraélo-Occidentaux, voilà le petit chapeau du prestidigitateur qui nous ressort un drôle de pigeon. Cette fois-ci, ce ne sont pas les fameuse ADM (armes de destruction massives) mais des armes chimiques et biologiques.

Paraît-il, cela constituerait une menace pour un régime qui à lui seul détient entre deux et trois cent ogives nucléaires.

Et pourtant, face à cette extravagante « phobie »,
Un communiqué du ministère des affaires étrangères et des expatriés, affirme que « Ces armes, fermement renfermées et sécurisées sous la supervision des forces armées syriennes, ne seront utilisées qu’en cas d’une agression étrangère contre la Syrie ».

Dans ce sens, « Le ministère a réaffirmé que cette campagne politique et médiatique programmée n’aide pas la Syrie à surmonter sa crise. Nous conseillons les pays préoccupés de la Syrie et des Syriens d’épargner leurs efforts et leurs campagnes médiatiques négatives afin de convaincre ceux qu’ils soutenaient, finançaient et armaient à attacher à la solution politique conformément au plan de l’émissaire international, Kofi Annan.

Piratage médiatique    

Loin des côtes somaliennes, on assiste à un autre type de piratage. Le ministère syrien de l’Information a affirmé que « des services de renseignement occidentaux planifient, avec l’aide de parties arabes, de pirater les fréquences des chaînes satellitaires syriennes pour quelque temps par le biais de stations de contrôle dans des pays voisins », selon un communiqué diffusé par l’agence officielle Sana. 
 
Ce plan qui s’inscrit « dans le cadre du complot contre la Syrie » a pour but de « diffuser de fausses nouvelles, comme un coup d’Etat, des défections ou la chute du régime », en ayant recours à « des journalistes syriens travaillant pour des chaînes arabes ou étrangères ou ayant été enlevés », a affirmé le ministère de l’Information.

Syndrome d’Alzheimer

Serions-nous dans une situation où le loup s’inquiète du sort de l’agneau ?  Le roi Abdallah d’Arabie saoudite a appelé à la tenue d’un sommet islamique extraordinaire mi-août à La Mecque, premier lieu saint de l’islam, pour faire face aux « risques de sédition » dans les pays musulmans, a annoncé dimanche son ministre des Affaires étrangères. 
 
Le prince Saoud Al-Fayçal, cité par l’agence officielle Spa, a justifié la convocation de ce sommet par « les dangers qu’affronte la oumma (communauté) islamique en raison des risques de démembrement et de sédition ». 
 
Apparemment, frappé de cécité, le monarque ne semble pas réaliser que ce « démembrement a été déjà entamé depuis belle lurette. A moins qu’il soit sous l’effet de la maladie de Parkinson ou celle  d’Alzheimer ?

Chérif Abdedaïm,

 La Nouvelle République du 26 juillet 2012

jeudi 26 juillet 2012

SIONISME,MOHAMMED MERAH, CRIF, LDJ, GREGORY CHELLI, MANUEL VALLS, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


Une officine antisémite montée de toutes pièces par un voyou de la LDJ






La presse et internet faisaient grand cas mercredi de l’interpellation d’un jeune homme responsable, à lui seul, de plus de 1.000 appels téléphoniques tantôt menaçants, tantôt injurieux, passés à l’école juive de Toulouse Ozar Hatorah, autrement dit l’établissement où Mohammed Merah avait perpétré l’un de ses attentats sanglants en mars dernier.

L’article consacré à cette affaire par le quotidien local La Dépêche du Midi a ainsi rapidement fait le tour du net, des sites de propagande israélienne, tels celui du CRIF, se jetant dessus telles des mouches attirées par le miel.
http://www.ladepeche.fr/article/2012/07/05/1394492-il-avait-passe-1350-appels-antisemites-a-l-ecole-ozar-hatorah.html
Le journaliste de la Dépêche du Midi nous apprend d’abord que les auteurs identifiés de ces appels et messages antisémites, dont certains « incroyablement violents » à en croire la police, sont notamment « deux personnes fragiles psychologiquement et qui depuis des établissements de soins spécialisés de Pau et la région parisienne » ont envoyé leurs délires antisémites.

L’enquête policière a été longue et minutieuse, poursuit La Dépêche du Midi, et elle a abouti pour le moment à la mise en examen et placement sous contrôle judiciaire d’un jeune homme de 20 ans.
L’article précise ensuite que cette bande de provocateurs, dont plusieurs mineurs, s’est formée sur le net sous l’enseigne du site « violvocal.com ».

Mais le journaliste n’a pas été d’une curiosité excessive, et ses sources policières se sont apparemment bien gardées de lui dire qui était derrière ce site violvocal.com
Et pour cause : car le site violvocal, qui incite depuis des mois à la violence et à la haine raciale, a été créé par un délinquant notoire de la Ligue de Défense Juive (LDJ), Grégory Chelli.

 La fermeture, apparemment précipitée, du site violvocal.com au cours de la journée de mercredi, n’y change rien : les données le concernant ont bien été enregistrées.
Grégory Chelli était notamment le chef du commando de la LDJ qui avait saccagé la Librairie Résistances en juillet 2009 à Paris. Défendu par le sioniste de choc Goldnadel, il s’en était tiré avec une peine de prison assortie du sursis et d’une « mise à l’épreuve » qui n’a nullement dissuadé ce voyou âgé d’une trentaine d’années de poursuivre ses agissements, proférant menaces et injures sous le nom de « Ulcan ».

Mais la police, tout comme son nouveau chef Manuel Valls, n’ont pas donné ces éléments d’information aux journalistes. Et force est donc de constater qu’ils continuent de couvrir ce dangereux individu, comme le reste de la bande.
CAPJPO-EuroPalestine

mercredi 25 juillet 2012

POUVOIR, NOUVEL ORDRE MONDIAL, PAIX, PATRICK BROUSSE DE LABORDE, KANAK,DIEU, FRANC-MACON, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                                 Le Pouvoir

Ce petit message voudrait être une réponse claire et lumineuse au thème très, très important qu'un de mes amis kanak, Luc, avait soulevé concernant la religion. En particulier la religion imposée par le colonisateur qui n'avait pas à imposer sa religion comme il l'a fait partout dans le monde, même si cette religion avait pour mission : arrêter les crimes des sacrifices humains, du cannibalisme.

Hommes sensibles que nous sommes, nous ne demeurons pas moins de grands naïfs indécrottables.

Dieu est l’invention la plus fabuleuse pour soumettre le peuple et cela a fonctionné durant des millénaires. Maintenant les Francs-maçons larbins des grandes puissances de l’argent sale, des banksters du Nouvel Ordre Mondial et de Rothschild, Rockefeller, Windsor et autres couronnés consorts nous imposent depuis plus de 2 siècles leur nouvel opium du peuple : la « laïcité ».

Soyons lucides pour ne pas dire "lumineux", il existe bel et bien un dieu, il suffit d’ouvrir les yeux, car ce dieu a toujours été là présent, la lumière. C’est elle notre Déesse, notre véritable déesse de vie, déesse d'amour et de beauté, déesse du miracle constant et permanent de la vie, à qui nous devons la vie et à qui nous ne vouons aucune gratitude, créatures sans conscience que nous sommes. Le photon est un ange de lumière, tout un univers d'amour à lui seul, ainsi nous sommes constamment baignés par les anges et les déesses. Mais aveugles que nous ne cessons d'être, nous n’en tenons absolument pas compte de cette fabuleuse merveille qu’est la lumière qui nous éclaire, nous guide, nous nourrit, nous protège en permanence.

Mais il y a eu des petits malins, des sournois qui voulaient dominer le tas, c’est pour cela qu’on dit "chef des tas", ils ont dit comme Giscard "oui-mais", la déesse de lumière, le photon, qui les a créés ? et ils ont répondu "c’est MON dieu qui les a créés", à la question qui est ton dieu ? les réponses ont fusé : Shiva, Vishnou, Baal, Mammon, Jésus, Allah, les Elohim, le Grand Architecte...
A la question qui te l’a dit ? réponse, c’est écrit, tout le monde le sait, tout le monde le dit, tout le monde le répète...
A la question comment est-il ? réponse, il n’a pas de forme et il a toutes les formes à la fois, il est en toi comme il est en moi et dans l'absolu et il est aussi toi comme il est moi.
Et qui l’a créé ton dieu ? réponse, il s’est créé tout seul et il a tout créé, il n’a pas de nom comme il a aussi tous les noms, il est tout, il est !!!
En fait dieu c’est n’importe qui, c'est n'importe quoi ?
Tu crois en lui ? Réponse, oui, je donnerai ma vie pour lui...

Voilà, ainsi nous allons le cœur léger déposer notre bulletin docilement et servilement dans l’urne, c'est ainsi que nous donnons tout pouvoir à nos dieux sur nous comme nous le faisons pour nos polies-tiques, ces scélérats qui ne valent rien du tout et dont la véritable fonction est de diviser le peuple pour l'appauvrir au profit d'une clique d'oligarques : Rothschild, Rockefeller, Windsor et couronnés consorts, tous parasites de la pire espèce assistés par leurs indéfectibles larbins les Francs-maçons qui se partagent le pouvoir en France et dans le monde, un coup c'est la grande Loge de France et le coup d'après comme actuellement c'est le Grand Orient avec Hollande.

Pourquoi mettre docilement son bulletin dans l’urne alors que tout est truqué et que la population est bâillonnée, muselée, distraite, détournée de ses objectifs sociaux par la pressetituée possédée, achetée par les lobbies de la guerre, de la mort. Le peuple pourra patienter 100 000 ans avant que cette pressetituée soutienne un polie-tique honnête, non corrompu, au service du peuple. Et puis de quel droit le peuple doit-il céder, déposer toutes ses prérogatives, tout son autorité aux pieds d'un homme qui ne veillera en priorité qu’à renforcer son parti, et enrichir son clan grâce au blanc-seing, au pouvoir démesuré que le peuple servile, inconscient, ignorant lui aura concédé : C’est un non-sens, c'est le plus fort minable des renoncements du peuple que celui d’aller aux urnes, c’est cela la plus grande escroquerie de l’histoire.

Bientôt, grâce à la Résolution Pacifique, sans haine, sans effusion
de sang, sans violence le peuple se débarrassera dans la joie et dans la fête de ses béquilles polies-tiques qui l'entravent depuis des siècles comme tous ses parasites : les têtes couronnées et tous les banksters du Nouvel Ordre Mondial.

Les hommes ont le droit d'adhérer à toutes les religions qu'ils aiment, avec ou
sans objets ostentatoires avec ou sans voiles, avec ou sans barbes, avec ou sans prosélytisme, chacun est libre d'être ce qu'il veut y compris d'être Franc-maçon quant aux banksters et autres parasites couronnés leurs jours sont comptés et leurs couronnes stupides et extravagantes et tout leur or futile, vain et inutile, rendus aux pauvres de ce monde.

Patrick Brousse de Laborde

IELO IV
opa
o

SYRIE, ONU, OTAN, LIGUE ARABE, CHERIF ABDEDAÏM, LA NOUVELLE REPUBLIQUE,LIBAN,DAMAS, PALESTINE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

 
Posted: 24 Jul 2012 03:54 PM PDT

Par Chérif Abdedaïm
, La Nouvelle République du 25 juillet 2012

DÉCIDÉMENT, LES PRÉVISIONS DES OBSERVATEURS CONCERNANT LA CRISE SYRIENNE SE CONFIRMENT JOUR APRÈS JOUR AVEC NOTAMMENT DES REBONDISSEMENTS VERTIGINEUX. PARALLÈLEMENT À L’AUTISME DIPLOMATIQUE MENÉ PAR LA COALITION DE LA MORT — ENTENDONS PAR-LÀ L’OCCIDENT, LES USA, ISRAËL ET LEURS VASSAUX ARABES —, LES MÉDIAS ATLANTISTES ORCHESTRENT ÉGALEMENT UNE CAMPAGNE CRIMINELLE SANS PRÉCÉDENT.

Ce n’est pas la fameuse «démocratie» psalmodiée en chœur et qui n’a jamais quitté le statut conceptuel qui va sauver ces milliers de victimes de ces pays convoités par un Occident sous l’emprise de son instinct prédateur.
 Ainsi, nombre d’observateurs avertis sourient en assistant à cette tragédie humaine qu’on tente d’humaniser à coups de morale immorale. Récemment, la Ligue arabe, porte-parole dévoué de l’Occident, a appelé hier l’ONU à se réunir pour discuter de l’interruption des relations diplomatiques avec la Syrie. 

Cette résolution, qu’on veut voter à qui mieux mieux, nous rappelle de fort belle manière la valse de cette ligue dans la crise syrienne. Cela dit, la résolution tant prisée par les assassins de l’ordre concerne l’approbation de la création d’une zone de sécurité en Syrie en vue de protéger les résidents et de créer immédiatement un gouvernement de transition dans le pays. Une ingérence toute caractérisée que l’on tente d’imposer par un euphémisme digne du bal des faux culs… 

Ah, si Céline était encore de nos jours !!! 

Dans ce contexte, les réserves émises par l’Algérie démontrent amplement que ces prétendus sauveurs inhumains bafouent en premier lieu une «décision souveraine du peuple syrien (…) qui ne relève pas des prérogatives du conseil». Mais c’est trop rêver avec les intentions irréversibles du conseil de la Ligue arabe, réuni dimanche dernier à Doha (Qatar), qui a «appelé le président syrien à renoncer au pouvoir». 

Face à ce jeu périlleux pour la région du Proche et du Moyen-Orient, Vladimir Poutine a averti que cette décision d’écarter le président syrien par voie inconstitutionnelle provoquera une guerre civile sans fin dans le pays. Une «prémonition» partagée par beaucoup d’observateurs, d’autant plus que, dans la situation actuelle, la grande menace pour la région se précise à grande pompe d’autant plus qu’on assiste à une bousculade israélo-américaine aux frontières avec la Syrie.
 Information que confirme le site WikiStrike : «Pour la première fois depuis la création de l’Etat d’Israël, l’ensemble des unités de combat des forces armées israéliennes est en train de se concentrer au nord à la frontière avec le Liban et au nord-est dans le Golan à la frontière avec la Syrie en vue d’une guerre totale avec la Syrie.
  Parallèlement, des unités des forces spéciales américaines se massent à la frontière entre la Jordanie et la Syrie. Un mouvement de concentration de forces similaires est enregistré en Turquie. Depuis hier soir, rajoute le site, Israël est officiellement en état de guerre suite à une intrusion syrienne dans le Golan. D’après nos sources, il se pourrait fort qu’Israël déclare la guerre à la Syrie dans les jours ou semaines qui viennent».
 Il reste maintenant à savoir ce que déciderait la Ligue des pantins face à ce nouveau bourbier ?

Chérif Abdedaïm, La Nouvelle République du 25 juillet 2012
Posted: 24 Jul 2012 03:48 PM PDT
24 JUILLET 2012

http://www.silviacattori.net/article3473.html

Lettre d’une citoyenne syrienne à la journaliste suisse Silvia Cattori

Les tournants historiques nous mettent à l’épreuve, nous sommes à un tournant historique : aujourd’hui les rétrogrades arabes se sont déclarés du côté du plan occidentalo-sioniste, associés et exécutants en finances, en armes et en visées politiques.
Pour la population arabe, il est apparu que les libertés, la justice sociale et le droit aux ressources nationales ne sont pas des cadeaux coloniaux de l’extérieur, mais sont liés à la souveraineté nationale.
Sur le plan international, il est apparu que les Etats-Unis et leurs valets occidentaux ne sont plus la seule puissance.
Voilà la signification du double veto posé pour la troisième fois au Conseil de sécurité.
L’optimisme ou le pessimisme ne peuvent donc pas se fonder sur les mensonges et sur l’agitation des États occidentaux et des monarchies du Golfe, ni sur l’assassinat des dirigeants de l’armée syrienne, mais sur la base d’une vérité énoncée par Sayed Hassan Nasrallah : durant la dernière décennie, celle de Bachar el-Assad, la Syrie a changé sa stratégie militaire, elle est passée de l’ère des chars à l’ère des missiles, et elle s’est mise à les fabriquer (1).
Elle est devenue une force militaire qui compense l’équilibre perdu face à Israël, en s’appuyant :
- sur les traditions syriennes qui considèrent que le conflit central dans la région est un conflit arabo-israélo occidental ; conflits et traditions qui ont tissé des alliances internes et externes sur ce principe, et ont, mesuré les politiciens à cette aune.
- sur la société syrienne dans laquelle les confessions et les ethnies s’entremêlent, dans un projet national.

La Syrie n’a pas acheté son appellation « le cœur battant de l’arabité » ; elle l’a payé chèrement au prix du sang et des sacrifices de générations entières. Le sang et les sacrifices des martyrs de la révolution en Palestine en 1936, des martyrs de la défense de la Palestine en 1947, des dix mille martyrs pour la protection du Liban lors de l’invasion israélienne. Personne ne pourra dissimuler que la raison de l’actuelle guerre mondiale impérialiste contre la Syrie est due à son opposition au sionisme et à Israël (qui a annexé et occupe une partie du Golan syrien). Ce ne sont pas des paroles de politiciens celles-ci ; c’est ce que répètent les femmes, les hommes et les jeunes dans la rue syrienne à tous les journalistes.

Lorsque le pôle unique dépeçait le monde allègrement, et y vagabondait sauvagement, la résistance libanaise en l’an 2000 a vaincu Israël, elle l’a vaincu aussi en 2006. Mais la Syrie bénéficie aujourd’hui du changement dans l’équilibre mondial : la chance d’être à un tournant historique qui impose de reconnaître que le pôle unique ne décide plus du destin d’un pays membre des Nations Unies.
La transition de l’ère de la souveraineté nationale à celle de l’ingérence au nom de la guerre humanitaire, dont a parlé Kissinger, et que Jean Bricmont (2) a clarifié dans son intervention à l’Unesco, n’est plus un argument valable.
Car la nouvelle force, qui représente des peuples et des Etats de grandes civilisations, se dresse avec un grand potentiel humain et économique contre ce principe impérialiste, le principe de l’ère du pôle unique ! Nous sommes dans une bataille difficile et dure, mais cette bataille est également une épreuve pour le monde, qui démasque la scélératesse des dirigeants occidentaux, leur sauvagerie à sacrifier les peuples et la morale pour voler le pétrole et le gaz.

Elle démasque aussi les médias occidentaux qui ont trahi leurs principes fondateurs : dévoiler la vérité à leurs peuples ! Ces médias, à présent, sont devenus ceux qui falsifient la vérité et induisent en erreur les peuples les conduisant à des guerres que mènent leurs dirigeants impérialistes. Pour nous, c’est une guerre de défense nationale ; nous soutenons l’armée syrienne pour repousser un assaut sauvage utilisant des mercenaires. 

Nous ne voyons pas du tout les mercenaires tels qu’ils sont représentés par les médias occidentaux ; ils ne sont ni une armée, ni libres ; ce sont des gangs. Nous voyons leurs crimes, leurs aveux, leurs signatures avec le sang des victimes ; nous voyons les destructions qu’ils laissent sur leur passage.

Les caméramans sont entrés dans le quartier de Midane encore fumant ; nous avons vu les destructions que les mercenaires ont commises, les armes qu’ils ont stockées dans les maisons des gens, les voitures qu’ils ont volées, les camions sur lesquels ils ont installé leurs canons, à la manière des mercenaires libyens. Nous avons vu que ce ne sont pas des habitants du quartier de Midane, connu pour son passé patriotique, mais que ce sont des mercenaires libyens, égyptiens, irakiens et tunisiens, infiltrés dans le quartier, ayant établi des cellules d’opérations, comme celle démantelée à Al-Mezzé. (3)
Des mercenaires semblables à des chiens dressés que leurs maîtres lâchent pour attaquer des civils ; comme le chien que les Israéliens avaient lâché sur une femme palestinienne, que la camera a montré, à l’époque où les reporters occidentaux s’intéressaient à la Palestine et aux vraies luttes. A l’époque où en Occident il se trouvait quelqu’un pour écrire et chanter « le déserteur » (4)
Dans cette bataille nous ne défendons pas seulement notre souveraineté nationale, mais le droit de choisir nos institutions, nos chefs, et notre mode de vie, notre cohésion sociale où s’entremêlent les religions et les confessions. Aujourd’hui lors des obsèques du chef des armées, le général Rajha, j’ai découvert, à l’église, qu’il était chrétien. Comment pourrions-nous nous défaire de cette unité nationale qui s’appuie sur la compétence et non sur l’appartenance religieuse, et opter pour ce que désire Clinton : un régime dirigé par des Frères musulmans ? Jamais !
Je répète ce qu’a dit la tante de l’enfant martyr Saoud, (chrétien aussi) (5) : FACHAROU ! (intraduisible, signifiant : ils peuvent rêver, jamais de la vie !)
Dans cette lutte la défaite est impossible, car c’est une bataille de tournant historique où il est indispensable de supprimer la domination unipolaire ; c’est donc une lutte pour la défense de la démocratie sur le plan international, le droit à l’altérité (d’avis et de vision). Cette bataille est celle du retour au droit international, pour limiter les institutions internationales dans leur exploitation de la fabrication des tragédies des peuples, de leur mise sous embargo, et de l’assassinat de leurs enfants !
Une bataille morale qui démasque le mensonge politique impérialiste et la soumission des médias mondiaux officiels.
Cette bataille démontre également la conscience éclatante qui défend les traditions démocratiques européennes, en soutenant le peuple syrien et en démasquant le mensonge médiatique impérialiste officiel.
C’est pourquoi cette bataille est difficile. Heureusement pour les Syriens, ils sont du côté moral de ce tournant historique.
Exemples des mensonges médiatiques de ce jour uniquement : « Des milliers de Syriens fuient vers le Liban »,« La Russie ne s’oppose pas au départ d’el-Assad », « Asma el-Assad est à Moscou », « La Russie ne livre pas les hélicoptères à la Syrie suite aux circonstances actuelles ».Rien de véridique dans toutes ces informations !
Les syriens partent comme chaque week-end au Liban, la Russie respecte ses contrats de livraisons d’armes, Al Assad est au palais présidentiel, et les Syriens respectent les consignes qui ont été données : restez chez vous ces quelques jours, pour ne pas être la cible des fous armés, ni être victime d’une poursuite. En outre, il fait plus de quarante degrés, et cela n’incite pas à sortir.

J’ai pleuré aujourd’hui en regardant les obsèques des dirigeants de l’armée syrienne.

De quelle bassesse font preuve ceux qui célèbrent leur assassinat, et quelle courte vue !
La colère exacerbe notre détermination et ranime notre courage. Je me souviens d’avoir veillé des nuits entières durant le siège de Beyrouth dans les années 80 du siècle dernier ; j’étais triste de la tristesse du vaincu. Je me souviens avoir veillé des nuits entières durant la guerre de juillet (2006), inquiète pour le Liban ; et aujourd’hui je contemple la décadence de ceux qui souhaitent la chute de la Syrie et de ceux qui ont embauché des mercenaires, des assassins et des rétrogrades.

J’observe cela avec le calme de celui qui est sûr que la Syrie ne succombera pas.

Madame la journaliste Silvia CATTORI, en vous lisant je comprends votre inquiétude pour le peuple de Syrie mais je vous assure : Damas ne tombera pas ! La Syrie ne tombera pas !

Pas le droit à la défaite dans cette bataille-là ! Pas le droit non seulement pour nous, mais pour ce que représente Mme CATTORI comme journaliste occidentale respectant la vérité et refusant le dévoiement des médias dans le mensonge. Pour tous les journalistes et penseurs occidentaux qui se battent pour rechercher la vérité, et qui se rangent de son côté.
Fayrouz
Damas, le 21 juillet 2012.

Notes
1) Nabil ZGHEIBZ, ingénieur syrien spécialiste des missiles, a été abattu en pleine ville le 21 juillet 2012 ; il se trouvait dans sa voiture avec sa famille (à Bab Touma, nom donné au quartier chretien).
2) Intervention de Jean Bricmont à l’UNESCO
Voir : http://www.silviacattori.net/article3336.html
3) Cellule démantelée :
Voir : http://www.silviacattori.net/article2992.html
4) Le déserteur, de Boris Vian.
5) Un des premiers enfants assassinés par les gangs a Homs, filmé par eux pour en faire porter la responsabilité au gouvernement syrien ; sa mère et sa tante sont parues publiquement pour démentir la version d’al-jazeera.
Silvia Cattori

STRASBOURG, MANUEL VALLS, LA FEUILLE DE CHOU, CRIF, GOY, VEL D'HIV, UJFP, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Les racailles de la "communauté juive" agressent en toute impunité





Jean-Claude Meyer, militant de l’UJFP (Union Juive française pour la Paix), vient de porter plainte contre Richard Schnerf, administrateur de la Communauté israélite de Strasbourg, qui l’a physiquement agressé en pleine réunion à l’Hôtel de Ville de Strasbourg, en présence de Manuel Valls et des fonctionnaires du Service de protection des hautes personnalités (SPHP)

Voici les faits, tels que rapportés ce lundi par Jean-Claude Meyer sur son blog : La Feuille de Chou
En marge de l’inauguration de l’Allée des Justes à Strasbourg, l’insécurité règne, même dans les Salons de l’Hôtel de ville place Broglie, en présence du ministre de l’Intérieur et des fonctionnaires de la SHPP.


A l’issue de l’inauguration de l’Allée des Justes sur l’emplacement de l’Ancienne Synagogue brûlée par les nazis, à côté des Halles, le sénateur-maire de Strasbourg invitait à une réception à l’Hôtel de ville ce 22 juillet, en présence de nombreuses personnalités, dont le ministre de l’Intérieur, l’Ambassadeur d’Israël en France, Richard Prasquier, président du CRIF, etc. A cette occasion la médaille des Justes fut décernée aux descendants d’une famille qui avait sauvé des Juifs des griffes nazies. On en parlera par ailleurs en texte, images, son et vidéos.

De nombreuses personnes, outre les photographes de presse, prenaient des photos de cet évènement plein d’émotion.



Le correspondant de la Feuille de chou en faisait autant, immortalisant les participants connus ou inconnus. Il photographia ainsi un groupe de quatre hommes qui parlaient.
Soudain, le reporter de la Feuille de chou fut agressé physiquement par un individu un peu enveloppé, mal rasé, portant des lunettes bicolores, qu’il avait déjà vu à l’oeuvre, tout aussi violemment contre une femme, le 26 janvier 2010 dans la salle Blum de la Communauté au Club III, et dans le couloir menant au sas de sortie vers la rue du Rabbin Hirschler. (Voir plus bas le récit de cette première agression par le même individu).

L’individu s’étant approché de moi, sans dire un mot, me décocha d’abord un coup de poing sur l’oreille droite, faisant tomber, comme je l’ai constaté ensuite seulement, une prothèse auditive sur le tapis, puis il arracha mes lunettes, et les serrant dans sa main, comme s’il voulait les briser, déclara qu’il ne les rendrait que si j’effaçais la dernière photo prise, sur laquelle il figurait !

Un témoin de la scène se mit entre nous, alors que je n’ai esquissé aucun geste, mais juste protesté verbalement, afin d’étouffer l’incident. Plusieurs personnes l’ont cependant observé parmi lesquelles le pasteur Goetz de l’Eglise réformée d’Alsace-Lorraine, qui est venu me parler peu après s’enquérant des faits et de leur cause, et aussi Jean Gerber, scientifique connu et promoteur du vélo dans la région.
Souhaitant que cette scène pénible cesse, et ayant déjà vu l’individu à l’oeuvre, j’ai effacé la photo, après quoi il a prétendu qu’il y en avait d’autres (ce qui était faux).
Puis l’homme violent est parti vers d’autres personnes pendant que je racontais à plusieurs, témoins ou non, ma mésaventure.

Il est tout de même étonnant qu’alors qu’on commémore le 70 ème anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv et l’héroïsme tranquille des Justes, qu’un Juif, membre de la communauté et y ayant même des responsabilités, en agresse un autre aussi brutalement.
Il est temps que les responsables de la communauté et du consistoire qui le connaissent parfaitement se préoccupent de ces faits inadmissibles et répétés de la part de cet individu.
http://la-feuille-de-chou.fr/archiv...

Extrait de la Feuille de chou du 28 janvier 2010

« A cet instant, un individu, un peu enveloppé, portant des lunettes aux montures assez voyantes, en amande, et orangées ou dorées, quelque chose comme ça, on connait la difficulté des témoignages, surtout lors d’incidents, s’approcha de nous et nous traita d’ "antisémite" !
Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, hélas. Pourtant on ne s’habitue pas à cette insulte grave, le jour même où de vrais nazis profanent le cimetière où une bonne partie de notre famille repose depuis des générations, surtout quand on est juif, membre de la communauté, et orphelin d’un père fusillé par les nazis, comme otage, parce qu’il était juif, quand on n’avait que 2 mois et demi.

On prit à témoin une femme du public qui était venue entendre ce conférencier, intéressée aussi du fait qu’elle avait également tenté de manifester au Port du Rhin et qu’elle souhaitait entendre le pharmacien réputé. Elle n’avait pas dit un mot, posé aucune question, et s’en allait.
On lui dit, la prenant à témoin, « tu entends ce qu’il dit ? »
L’individu aux lunettes en amande osa lui demander si elle était juive…(rappelons que les DNA annoncent ces conférences « ouvertes au public« ).

Elle répondit que non. Il lui cria : « sors, la goy !" et la frappa fort de son poing, près de la barrière au fond de la salle, la déséquilibrant. Choquée, elle se dirigea vers le couloir donnant accès au sas.
Pendant ce temps, je sortis aussi, accompagné par la dizaine de supposés préposés à la sécurité, mes gardes du corps, en somme…tout en protestant calmement. Le responsable se présenta, M. R. Bl. et me jura que je recevrai sous peu une lettre du président de la communauté, Francis Lévy, en réponse à un courrier suite à un contrôle musclé devant le centre communautaire, un shabbat. Je l’attends. Mais la Poste n’est plus ce qu’elle était…
Une fois arrivé dans le couloir, je fus encore pris à partie, en paroles, par le même individu que la sécurité laissait faire. Et la « goy » fut bousculée, perdit l’équilibre à moitié, sans cependant tomber, tout près du sas.
On imagine l’état de choc de cette personne qui craint même de porter plainte.
Elle a consulté un avocat qui n’a pas été surpris de ce genre d’événements…mais lui a dit que ce n’était pas la peine de déposer une plainte qui serait sans suite.
En ce qui nous concerne, le lendemain, lors du débat à la librairie Kléber autour du livre de Freddy Raphaël, Dominique Schnapper, nous avons fait état publiquement de ces faits inqualifiables. Plusieurs personnes dans la salle se trouvaient aussi au centre la veille et ont fait part de leur intention de demander des explications à qui de droit. Merci à elles.
Pour finir, une seule question, toute simple :
Est-il possible d’être juif dans la communauté israélite de Strasbourg, et ailleurs, quand on se désolidarise, en tant qu’homme, et juif, des crimes de l’État d’Israël, relevés pour les derniers, commis à Gaza, il y a un an, dans le rapport de la commission des droits de l’homme de l’ONU, de 560 pages, du juge (juif aussi et traité d’antisémite par un sous-ministre israélien) M.Goldstone ? »
Avant cet extrait, on pouvait lire le comte-rendu de la conférence du pharmacien du Port du Rhin Isidore Rubinstein faite au Club III le 26 janvier 2010 : http://la-feuille-de-chou.fr/archiv...

PHILIPPE RANDA, HARCELEMENT SEXUEL, C.TAUBIRA, DEPUTE, DSK, JEUX OLYPIQUES, LONDRES, ECHOS DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

Danger d’une loi boomerang
Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

On ne sait d’ailleurs même pas si l’un(e) de nos élu(e)s a émis(e) la moindre réserve sur ce projet de loi… En revanche, le plus large écho a été donné à toutes celles et à tous ceux qui regrettent que les peines encourues ne soient pas plus lourdes encore et les cas de définition du harcèlement sexuel plus nombreux, plus détaillés, plus-ci ou plus ça suivant affinités…
Et j’arrête immédiatement là mes propres réserves sur ce « nouveau texte, qui vient combler le vide laissé par l'abrogation du précédent par le Conseil constitutionnel », afin qu’on ne suppose pas un instant que je puisse accorder quelques circonstances atténuantes au harcèlement sexuel ou moral sous quelque forme que ce soit. Qui le pourrait d’ailleurs ? À l’exception des saligauds (sexuels) ou pervers (dominateurs) concernés…
Et qui pourrait également affirmer ou supposer que le harcèlement – sexuel ou moral – n’existe pas… ou seulement très exceptionnellement ? Qui n’a pas entendu femme ou homme, mais plus généralement les femmes, raconter qu’untel, voisin ou employeur, voir simple collègue de travail, était « lourd », voir même « très lourd » et qu’elle  avait eu plus ou moins de mal à le « remettre à sa place », à ce « qu’il se tienne tranquille »… voire à lui signifier de la façon la plus explicite qu’il arrête sur le champs ses allusions salaces ou gestes déplacés à son encontre ?
Et qui pourrait ne pas avoir le plus grand mépris pour le minable qui utilise sa position dominante pour contraindre de fait, de quelque manière que ce soit, un autre être humain à satisfaire ses volontés ?
Aucun gentilhomme, certes… ni aucune gente dame, insistons pour éviter toute ambiguïté.
Ceci posé, et ce fameux projet de loi voté, s’est-on posé la question de savoir comment celui-ci pourra être appliqué et s’il est tout simplement… applicable ? Dans l’absolu, et suivant les quelques lignes qui précèdent, sans doute… Mais dans la réalité ?
Car les bonnes intentions, non seulement ne suffisent pas toujours, mais peuvent également engendrer des conséquences ubuesques, sinon dramatiques… Soit le contraire du but recherché.
Dans bien des cas, le chantage exercé sera difficile à prouver… Sauf à avoir affaire à un imbécile, tellement imbu de sa supériorité, pour, au vu de tous, flatter la croupe ou le corsage d’une dame d’une main baladeuse, lui tenir des propos salaces ou s’enfermer avec elle dans une pièce en ne prenant même pas soin d’accrocher une pancarte « Do not disturb » à la porte… Ce sera alors « parole contre parole »… Et si le gougnafier a déjà tenté d’en contraindre d’autres et que celles-ci s’entendent pour témoigner qu’il est coutumier du fait, ne pourra-t-il pas prétexter d’une cabale à son encontre ? Et les accuser à son tour de harcèlement, non pas sexuel, mais d’une quelconque promotion refusée ?
Aux juges de décider… à pile ou face ?
Les récentes affaires politico-sexuelles de l’année 2011 ayant notamment mis en cause Dominique Strauss-Kahn et Georges Tron en témoignent. Les avis sont partagés. Et pas seulement ceux des justices françaises ou américaines.
Car le harcèlement peut très bien s’appliquer dans un sens comme dans un autre… Tel employé indélicat désirant une augmentation, un nouveau poste ou un aménagement quelconque de son temps de travail, pourra utiliser cette loi pour exercer un vil chantage… Sans compter les simples cas de jalousie si le cœur du supérieur hiérarchique bat pour un(e) autre créature…
Et imaginons un(e) harceleur(leuse)  homosexuel(le), n’aurait-il(elle) pas tout loisir d’arguer de sa sexualité différente pour s’offusquer de toute accusation, faire pleurer les éternels autant que sourcilleux contempteurs de toute homophobie, supposée ou réelle, et opposer ainsi une fin de non recevoir à toute accusation à son encontre ? Certes, imaginer qu’un(e) homosexuel(le)  puisse être un(e) salopard(salope) comme le(la)  premier(e) hétéro venu(e) n’est certes pas concevable par tous dans notre actuelle société politiquement correcte… Hypothèse non recevable, pour beaucoup  !
Il est donc à craindre que ce projet de loi, pavé de bonnes intentions, soit dans les faits parfaitement inutiles, et n’ait pour funestes conséquences que d’engorger davantage encore les tribunaux.
Il était tout de même plus simple, plus radical et plus efficace pour une dame importunée de ramener l’importun à un juste respect de son anatomie et à une plus grande considération de son honneur, au moyen d’une salutaire paire de beignes.
La dame avait alors rarement à démontrer deux fois de suite l’efficacité du procédé, la tranquillité de sa vertu était assurée, tout le monde y gagnait du temps…
Ça ne résolvait pas tous les cas, bien évidemment, le monde restait imparfait, hélas ! Mais cela ne s’avérait probablement pas moins efficace que ne le sera le projet de loi voté à l’unanimité de nos élus…


© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique et éditeur (www.francephi.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.francephi.com, « Espace Philippe Randa ».

mardi 24 juillet 2012

SYRIE, CHERIF ABDEDAÏM, LA NOUVELLE REPUBLIQUE, DAMAS, OTAN, ONU, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

 
Posted: 23 Jul 2012 04:05 PM PDT

Par CHérif Abdedaïm,
 La Nouvelle République du 23 juillet 2012

LE PROJET DÉPOSÉ PAR LA FRANCE, LES ETATS-UNIS, L’ALLEMAGNE, LE PORTUGAL ET LE ROYAUME-UNI ET BLOQUÉ JEUDI PAR LA RUSSIE ET LA CHINE BRANDISSAIT LA MENACE DE SANCTIONS ÉCONOMIQUES CONTRE DAMAS SI LES FORCES SYRIENNES NE CESSAIENT PAS D’UTILISER LEURS ARMES LOURDES CONTRE L’OPPOSITION DANS LES DIX JOURS.

En novlangue, le gouvernement syrien doit faire preuve de docilité, de «retenue» et accueillir les  mercenaires de l’OTAN avec des fleurs. Donc, «en tentant de faire passer ce projet de résolution au Conseil de sécurité de l’ONU, l’Occident voulait un feu vert pour une intervention militaire», nous dit Le Quotidien du peuple, organe du parti communiste au pouvoir en Chine.

 Cette interprétation, partagée par l’ambassadeur russe aux Nations unies Vitali Tchourkine, a été rejetée notamment par l’ambassadeur français Gérard Araud qui, en parfaite maîtrise de la novlangue, tente de «convaincre» : «Notre projet de texte établissait une menace de sanctions (…) 
Le Conseil restait maître des étapes suivantes». Maître en quoi ? Vis-à-vis de qui ? Aurait-il pris une quelconque décision sanctionnant le régime sioniste au moment où ce dernier joue impunément ses symphonies macabres en Palestine ou s’agit-il d’une maîtrise d’un clientélisme sans scrupule ? Serait-il maître de la soi-disant «responsabilité de protéger», véritable facétie pour détruire et assassiner tous ceux qui s’opposent au Nouveau Dés-Ordre mondial ?

 Une tendance qui, selon le quotidien chinois, «ne contribue pas seulement à la militarisation des relations internationales, mais nuit aussi gravement à la société et à l’économie des pays concernés».

 Ce qui n’est pas entendu sous le même son de cloche par les Occidentaux qui, cette fois, ont «fait preuve d’arrogance et d’inflexibilité dans leurs réponses aux inquiétudes des autres membres du Conseil durant les négociations, conduisant finalement à l’échec de leurs efforts» pour voir leur texte adopté, selon un commentaire de l’agence Chine nouvelle.
 Dans ce contexte faudrait-il également rappeler que le même procédé a été utilisé pour justifier une intervention en Libye. Un scénario que semble répugner Vladimir Poutine qui, lors d’un discours prononcé le 9 juillet dernier, avait souligné qu’il était hors de question de voir le «modèle libyen» se répéter en Syrie.
 Un message assez fort avec une exhibition de muscles notamment lors des exercices militaires en coopération avec la Syrie. Aussi faut-il remarquer dans ce sens «l’envoi en Méditerranée d’une petite escadre de six navires de guerre venant des flottes du Nord, de la Baltique et de la mer Noire pour une mission d’entraînement». 

Événement qui coïncide avec la présence de deux navires de guerre de l’US Navy en Méditerranée pour des «exercices», et ce, au moment même où les navires russes se dirigent vers la base navale syrienne de Tartous. Rappelons-nous enfin les fameuses menaces d’Hillary Clinton, lors de la conférence des Amis de la Syrie : «Ceux qui se tiendront aux côtés du régime syrien devront en payer le prix».

 Début d’un grand match sans arbitre en vue ?

Chérif Abdedaïm, La Nouvelle République du 23 juillet 2012
Posted: 23 Jul 2012 03:59 PM PDT

 

Par Chérif Abdedaïm, La nOuvelle République du 24 juillet 2012

DANS LE BRAS DE FER QUI OPPOSAIT D’UNE PART L’ALLIANCE OCCIDENTALE AVEC À LEUR TÊTE LES USA ET D’AUTRE PART LE COUPLE SINO-RUSSE, IL SEMBLE QUE LE RÔLE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SE SOIT AVÉRÉ INEFFICACE. CET ORGANE DEMEURE IMPUISSANT À ÉLABORER UN PROJET DE RÉSOLUTION SUR LA SYRIE QUI POURRAIT CONTENTER LES DIFFÉRENTES PARTIES.

Que faire alors ?

 Dans ce sens, certaines sources avancent que Washington a entamé des négociations avec Israël sur le blocage des stocks syriens d’armes chimiques en cas d’effondrement du régime et de chaos dans ce pays. 

Tiens, tiens, après les armes de destruction massive de Saddam, on évoque déjà des armes chimiques syriennes! Eh oui ! Washington en bon sauveur de l’humanité anticipe déjà l’avenir sombre des Syriens, avec la chute de Bachar ; car, au cas où ces armes existeraient et qu’elles se retrouvent dans les mains des rebelles c’est non seulement le chaos régional assuré. 

Cela s’expliquerait par le fait que les mercenaires regroupés sous la bannière de l’OTAN ne possèdent pas de prétendant réel au poste du président de la Syrie, ni de force politique organisée qui pourrait jouer le rôle d’opposition. Le pays devra donc faire face au chaos et à des scènes de combat en continu, estime le spécialiste des pays du Moyen-Orient Gueorgui Mirski. « Les Frères musulmans, ou peut-être même des membres d’Al-Qaïda arriveront alors au pouvoir en Syrie. Et dans ces circonstances, si le pays dispose vraiment d’armes chimiques, l’Amérique et Israël auraient vraiment des raisons de s’inquiéter. 

Qui va s’approprier ces armes ? Que va-t-il se passer ? C’est pourquoi les Américains et les Israéliens essaient de localiser la zone où Bachar al-Assad a concentré ses armes chimiques, y déployer des troupes terrestres pour bloquer l’accès à cet armement et empêcher que ces armes se retrouvent dans les mains des terroristes internationaux».

 Et là on arrive au vif du sujet.

 En d’autres termes, il faudrait vite localiser ces «armes» même si elles n’existent pas ; ce qui de facto ouvrirait la voie à une présence militaire terrestre (israélo-américaine) sur le sol syrien. Plus besoin donc d’une quelconque résolution puisque la guerre serait déjà à un stade avancé et le prétexte «justifierait» une nouvelle invasion à l’irakienne.
 Pour la suite, l’Irak en serait le parfait exemple. Mais en attendant de réaliser ce projet diabolique, rétrospective sur une tentative d’assassinat collectif. A travers l’assassinat terroriste de trois personnes influentes du gouvernement syrien, il ressort, d’après certains observateurs, que l’attentat ciblait une réunion du cabinet ministériel à laquelle le président syrien Bachar al-Assad était censé être présent lui aussi.
 Un attentat à la bombe dans un centre aussi stratégique du régime baasiste n’aurait pas pu être perpétré sans un service de renseignement disposant d’une technologie très sophistiquée, de contacts et d’agents dûment formés. De ce fait, il serait difficile de croire que cet attentat ait pu se produire sans que les États-Unis, la Grande-Bretagne et d’autres pouvoirs impérialistes européens qui dirigent l’insurrection en aient eu connaissance ou n’aient peut-être pas été de connivence active avec eux.
 La Syrie actuelle est inondée d’armes ultraperfectionnées et de formateurs militaires ainsi que d’agents secrets – financés à hauteur de centaines de millions par les États-Unis, l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie. 

Pas besoin d’être devin pour comprendre la suite.
Chérif Abdedaïm, La Nouvelle République du 24 juillet 2012