Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

Bouquetin à Champagny le Haut en SAVOIE LIBRE

lundi 28 mars 2016

TSAHAL, CHRISTIAN ECKERT, IMPÔT, CRIF, LDJ, SHOA, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                                                TSAHAL 
                                            ET LA
                                         DEDUC-SION d'IMPÔT
                                             DE
                                            FRANCERAËL

L’Écho des Montagnes, dans le légitime but de vous informer, est consterné ,oui consterné, que les jérusalistes qui versent de l'argent à l'armée d'Israël, TSAHAL, voient leur déclara-sion  d'impôt diminuée de 60%.

En effet c'est choquant que la possibilité offerte aux con--tribuables français jérusalistes
de bénéficier d'une réduction d'impôts de 60%.

Christian ECKERT, secrétaire d'état chargé du budget n'a pas répondu à cette question , posée le 10 mars 2016.

Et pour cause talmudique!!!
De plus "Média à part" n'en parle pas 'et pour cause talmudique.

La France leur appartient!

Donc LES JERUSALISTES FRANÇAIS ET LES FRANÇAIS  finance les assassins des Palestiniens,ET des enfants de GAZA.

Voici la liste des jérusalistes célèbres qui ont réussi en France à payer peut-être Tsahal.
Ils passent quant même trop souvent à la télé, aux journaux etc.
Curieux non?
Les invertébrés français posez-vous la question avant de voter en regardant cette liste talmudisque.

Cliquez avec l'hanouska sur:
   Juifs célèbres de France.docx

Combien payent leur impôt en France de cette liste?
Combien donnent leur argent à TSAHAL de cette liste?
La France est parait-il en crise financière, pas pour Usraël, en tous les cas, car ils appartiennent à la race supérieure donc les goys doivent leur obéir, corps et âme, sinon ils sont accusés d'un crime qui n'existe pas: l'anti-Sem-mitisme.
Le TALMUD  a parlé, HUGH $$$

Frédéric BERGER

samedi 26 mars 2016

BRUXELLES, MOSSAD, CIA, FBI, ATTENTAT, DAECH, ISRAËL, CRIF, LDJ, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                         BRUXELLES, DANS LES CHOUX


 L' ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, prouve aux Français qu'ils sont manipulés par les gestionnaires de la terreur au pouvoir.
Ces gestionnaires jérusalistes sont partout et vous manipulent et vous vous les applaudissez bien fort en continuant à voter pour eux.


Réveillez-vous les  goys.

Car le film de l'explosion de l'aéroport et métro de Bruxelles est une imposture montée par 4 Services Secrets dont le MOSSAD, CIA, FBI, FRANCE, MI6...
Combien les français peuvent être cloche, une blague... Ils résonnent mais ne raisonnent pas.

 Cette vidéo est tirée de l'Attentat à L'aéroport International Domodedovo en 2011. Cet attentats est monté de toute pièce par vous devez vous en douter. Le même scénario, les mêmes tactiques médiatiques et tout le monde mord. "Je ne peux rien pour ceux qui ne se pose pas de question". Confucius. C'est tout du cinéma jérusaliste et l'Illusion passe facilement, tout le monde est fluoré. Lobotomisé par les ondes. Réveillez-vous les français et ça presse.

Preuve:

Cliquez sur la vidéo, merci.

https://www.youtube.com/watch?v=cCXyKZN91nw

Frédéric BERGER

Frédéric BERGER

mercredi 23 mars 2016

PEINE DE MORT, ECHAFFAUD, PELOTON D'EXECUTION, OAS, DAECH, BRUXELLES, CHARLIE HEBDO, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

COMBATTRE LE TERRORISME !

« La croyance superstitieuse en la force historique des complots (quand bien même ils existeraient, de type individuel ou collectif) laisse complètement de côté la cause principale des échecs subis aussi bien par les individus que par les Etats : les faiblesses humaines » - Alexandre Soljenitsyne 

            Qu’ils soient intégristes, fanatiques religieux ou anarchistes, les terroristes prêchent le viol de la société, et, par conséquent, ils ne sauraient être traités comme des adversaires réguliers. Car « vouloir donner aux choses le sens de ses désirs est la pire forme de dérèglements de l’esprit ». Ainsi s’est exprimé Bossuet dans une de ses prédictions au souffle lyrique de ses visions grandioses.
Le caractère d’extrême gravité que revêt le terrorisme international a fait de la France (et désormais de la Belgique) l’une de ses plaques tournantes et nous met dans l’obligation de réagir avec fermeté contre tous ceux qui tentent de faire de notre pays un « champ de tir » du terrorisme, son refuge ou son « laboratoire d’expériences » révolutionnaires… d’autant plus que ces actions terroristes impliquent nécessairement une chaine de connivence et d’appui logistique sur notre sol et une préparation minutieuse…
A la guerre révolutionnaire ou « guerre sainte » prônée par les islamistes, nous devons opposer la guerre populaire totale ou guerre de libération nationale. Face à une menace terroriste, il faut faire le choix majeur qui s’impose et en tirer toutes les conséquences ; agir sans oublier la foi formulée par Engels : « Ne jamais jouer avec l’insurrection armée et, quand on la commence, la mener jusqu’au bout ». La France est aux yeux de l’islam une aire de guerre, « dâr al-harb », et elle se doit de traiter ce dernier de la même manière qu’il la traite.
Nous n’arriverons probablement jamais -en dépit de toute fermeté- à réduire totalement les actions criminelles mais il serait possible d’en limiter le nombre par l’instauration d’une juridiction et de tribunaux d’exception identiques à ceux créés par le régime gaulliste durant la guerre d’Algérie afin d’éradiquer l’OAS… et qui menèrent sans le moindre état d’âme au poteau d’exécution quatre soldats français dont deux officiers.
            Puisque cela fut accompli contre des patriotes dont le seul crime fut de vouloir conserver l’Algérie française, pourquoi cette juridiction ne serait-elle pas reconduite contre les ennemis de la France reconnus coupables d’avoir sacrifié des victimes innocentes ? Dès lors, le rétablissement et la mise en application immédiate de la peine de mort seraient prononcés à leur endroit. Qui a tué doit être tué ! L’horreur du mal est le principe même de la justice. Elle doit s’imposer comme une règle impérative, car elle est notre propre raison. « La loi, en général, est la raison humaine –disait Montesquieu- en tant qu’elle gouverne tous les peuples de la terre »
            Les demi-mesures, comme c’est le cas actuellement, ne mènent à rien car les vices impunis s’accroissent à l’infini. Mais châtier les coupables, les condamner à mort ou leur infliger une sanction à la hauteur de leurs crimes, ne ferait -dans notre société émolliente, indifférente, conservatrice- que révolter les consciences de la « bien-pensance », des associations « humanistes » et provoquer la colère des islamo-compatibles issus de la gauche bobo-caviar et de la droite capitularde et louvoyante toujours prompts à brandir le carton rouge au nom de leur angélisme républicain.
Dostoïevski écrivait déjà, dans la « légende du Grand Inquisiteur » : « Qui aime trop l’humanité en général est en grande partie incapable d’aimer l’homme en particulier. Qui plaint trop le malfaiteur est fort souvent incapable de plaindre la victime ». Et le drame actuel c’est que nos sociétés vieillottes s’interdisent tout moyen coercitif. Elles ont lentement accumulé pendant une longue procession de siècles, les règles, les précautions et les interdits destinés à protéger l’idée qu’elles se faisaient de la civilisation. Elles ont imaginé couler la sagesse dans des lois… codifier l’indulgence et la mesure, pour défendre l’homme contre lui-même. Préoccupées d’exorciser la violence qui bouillonne toujours confusément dans des instincts mal maîtrisés, elles ont naturellement été conduites à interdire la seule forme de violence sur laquelle elles pouvaient peser : la cruelle mais indispensable gamme des châtiments qui prétendent moins punir le crime, que décourager le criminel.
Négligeant cette suprême mise en garde d’Aristote « Tolérance et apathie sont les dernières vertus d'une société mourante », elles ont inventé un arsenal de répression humain conçu à l’exacte mesure de coupables considérés comme des « égarés » ou des « déséquilibrés ». Or, on ne combat pas des terroristes avec de simples lois. On doit adopter une riposte appropriée afin de les arrêter dans leur élan velléitaire et agressif. « Plus l’Etat est corrompu, plus les lois se multiplient » clamait Tacite, cet historien et sénateur de l’antique Rome.
La France vit sous des menaces de plus en plus récurrentes que l’on ne peut contenir par la seule force de la loi. « Les français vont devoir s’habituer non à la menace des attentats, mais à la réalité des attentats qui vont, à mes yeux, immanquablement survenir. Nous sommes désormais dans l’œil du cyclone, le pire et devant nous » a déclaré dans « Ouest France », le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats de Paris, le juge Marc Trévidic.
Bruxelles vient à son tour d’en subir les affres… et les terroristes vont de nouveau frapper. La France, confrontée à l’un des plus graves périls de son histoire ne doit pas s’embarrasser de préjugés pour prendre les mesures appropriées afin d’assurer sa propre survie. « Celui qui s’incline devant des règles établies par l’ennemi ne vaincra jamais » soutenait Léon Trotski.
            Mais, empêtrée dans ses règles, ses décrets et ses scrupules, voilà notre civilisation chrétienne paralysée par les dogmes qui la fondent et les lois qui la défendent, qui ne peut transgresser sans se renier. Et voici les barbares –forts de cette assurance- qui répandent leur terreur en voulant tout détruire, tout raser pour tout recommencer sur les décombres d’un passé qu’ils haïssent parce qu’ils ne le comprennent pas. Et ils tentent d’imposer leur loi par l’assassinat et la terreur à des sociétés qui ont su dissiper ces cauchemars depuis si longtemps qu’elles n’en imaginent plus l’éventuel retour. Voici qu’enchaînées par les règles qu’elles ont accumulées pour se prémunir contres les excès de leur propre colère, les sociétés stupéfaites s’abandonnent aux coups que leur portent des colères inconnues… Et voici que s’écroule la civilisation parce que les barbares puisent dans son raffinement, ses complications et son indulgence, la seule force qui rend leurs débordements irrésistibles. Ils retrouvent naturellement le plaisir d’égorger sachant combien timide sera la répression. Jamais les passions déchaînées n’ont fait autant de ravages… semé autant de morts… Jamais on n’a assassiné autant d’hommes au nom du bonheur de l’humanité… Jamais le mot de Malaparte n’a été plus juste : « Jamais on n’a couché autant de Christs dans les charniers du monde ».
Et nous, pauvres occidentaux, sommes en passe de perdre cette ultime guerre qui nous est imposée parce qu’irrémédiablement condamnés à capituler… au nom de la défense de la civilisation qui n’est autre qu’un suicide devant un assaut qui en nie l’essentiel.
            Soljenitsyne a écrit : « Toute notre vie là-bas nous a appris qu’il existe un seul moyen de résister à la violence : c’est la fermeté ! »
           Dans la lutte contre la subversion et le terrorisme, rien n’est plus important que l’application d’une politique de défense préventive ferme et impitoyable à l’égard des adversaires de la Nation. Celui qui sème le vent doit récolter la tempête.

José CASTANO
                                                                       e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Ma biographie, cliquer sur : - Ma Biographie

Mes ouvrages, cliquez sur : -Ma Bibliographie –


 NOTES DE L’ÉCHO DES MONTAGNES

En Savoie, la peine de mort existe, elle n'a pas été abolie (entre autre elle est réservée aux franc-maçons = secte sioniste,par édit royal de 1794)

Qu'on se le dise 
De plus seule la peine de mort est la vrai réponse politique au chef de DAECH, qui est un sioniste du Mossad et non une improvisa-sion d'état d'urgence dans l'urgence des urgences vu l'urgence des urgents non admis aux urgences depuis 1945....
L'état dit islamique est un état mafieux satanique aux ordres d'Usraël et armé par cette dernière via WASHINGTON et TEL AVIV et soutenu par tous les chefs d'état jérusalistes d'Europe et des States, David premier sinistre anglais y compris.
Vous qui êtes intelligent, chères Amies et Amis lecteurs de l'Echo des Montagnes, vous avez remarqué qu'il n'y a pas d'attentat dans les pays qui pratiquent la peine de mort.
Sabre au clair y compris avec légion d'horreur à la clé  remise, non par SAINT PIERRE, mais par François du" Pays Creux "de la vague de chômage des goys.
CQFD 
Frédéric BERGER 

samedi 19 mars 2016

MEDIAPART, ANTISEMITISME, SEM, SAVOIE, LE MONDE, LIBERTE EXPRESSION, CRIF, LDJ, LICRA, PS, FN, LR, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER


                SEM ET SES ENFANTS

L’Écho des Montagnes a subit une attaque virulente de la part de "Média à part".
Pour mémoire cliquez si besoin est sur:  SAVOIE, LE MONDE, LE PEN, MEDIAPART, ECHO DES MONT...

Votre journal préféré vous a promis la suite des aventures de "Média à part" au pays du mensonge et de l'intox par propagande gouvernementale jérusaliste avec "gestion de la terreur".

Donc "Média à part" a traité d'antisémite ,l’Écho des Montagnes. qui vous a fait la démonstration juridique de la non-existence de l'antisémitisme.

Le plus drôle dans l'attaque de "Média à part", c'est que l’Écho des Montagnes n'a cité dans l'article mis en cause (qui a valu la suppression du site par GOOGLE) que des auteurs juifs avec leurs livres juifs édités à CRACOVIE.

Donc pour "Média à part" ces auteurs juifs sont antisémites.
Et là, "Média à part" a raison (même s'il a tort, car "antisémite" n'existe pas).

Démonstration sémantique:

ANTI :contre

 Sémite : descendants de Sem

Sem  est fils de Noé et ancêtre de la lignée des sémites. et  non de tous les
hébreux.
Sont donc sémites que la lignée de SEM,et les descendants de Canan fils
de Hamm.


 Explications:
 
 Alors que Noé rescapé du déluge et sauvé donc (par l'entremise d'un
dieu, qui l'a averti de l'approche de la catastrophe en faisant
construire l'arche de Noé...où Noé est monté avec sa femme et ses trois
fils avec leurs femmes, vaches couvées etc,) donc après les aventures de
Noé et sa famille les trois frères Sem "Chem", Ham et Japhet et leurs
femmes respectives vont se séparer dans diverses contrées et y former
leurs familles et leurs descendances.


Ham à fait une connerie...
Papa déshérite Ham et sa descendance, c'est à dire par son fils ainé
Canaan (heritier de son père Ham, (droit d'aînesse)
qui devient donc avec sa descendance les serviteurs de tonton Sem.
Canaan, la terre de, devient donc "propriété de SEM , ce qui fait que
Canaan terre et descendance devient aussi sémite.

Les autres descendants de Noé par les autres enfants de Ham et ceux de
Japhet, ne sont donc pas des sémites, mais des hébreux génériques. Juifs
peut être , je l'ignore.

Donc nous devons comprendre que dire des juifs en général, qu'ils sont
sémites, c'est faux, donc anti-sémites ,ne concerne que la famille
déscendante de SEM (Chem) et de ses femmes et concubines et de Canaan
donc les descendants d'Abraham l'Hebreux (venu de Chaldée (la ville
d'UR)) par ses fils, Issac fils de Sara la juive et Ismaël premier né de
la servante arabe de Sara stérile,Agar. qui sera chassée par l'entremise
de Sara (question d'héritage... car Ismaël est le premier né  d'Abraham
avec l'arabe, mais Sara juive (son fils est juif)les droits
d'ainesse..... Abraham descendant de SEM par Herber(6ème après Herber)
dont on à dit qu'il était à l'origine du nom Hebreux, mais c'est faut,
Abraham est déjà qualifié d'Hébreux.  voir très
intéressant:,http://456-bible.123-bible.com/calmet/H/heber.htm

Donc c'est surement très difficile de savoir qui est sémite, et qui ne
l'est pas sauf à connaître sa généalogie. depuis SEM, et Canaan.

Mais là où c'est rigolo, c'est que les enfants d'Abraham sont sémites
y compris la famille d'Ismaël, même si sa mère est arabe, Ismaël est
Hébreux par son père et sémite par son ancêtre paternel SEM. Les
Ismaëliens sont sémites, car il n'est pas prouvé que dans la société
arabe l'esclave de Sara donne son arabisme à son fils, comme Sara donne
sa juiverie à son fils et non Abraham. ils ne devait pas avoir la même
loi. Et les hébreux n'avait peut-être pas cette tradition juive qui
transmet la "race juive par les femmes."
Perso, il hérite de son père en droit d'ainesse comme le revendique des
musulmans.... Sara c'est accaparé le droit d'ainesse parce qu'elle est
l'épouse en chef.c'est son premier né à elle.
Dur, dur.

Pour ce qui est de l'antisémitisme, c'est une invention sioniste, qui ne
tient pas la route.
 

Qui pourrait à l'heure actuelle se dire descendant de SEM si basé sur les terres sémites?

 Les descendant des uns se sont mélangés aux descendants des autres, les descendants des uns ont
combattu et vaincu les descendants des autres.... Tout cela est de la
foutaise.

S'il y a un seul peuple il devrait être Hébreux ou non.
Une religion juive peut -être, mais juif et hébreux son probablement
deux états différents.

Je me demande si les historiens s'y retrouvent, alors les descendants
des un et des autres... sont tous Palestiniens.


CONCLU-SION


"Média à part" a encore tout faux.Son investiga-sion est vraiment à part!


Frédéric BERGER  

jeudi 10 mars 2016

CRIF, JUIF, MANUEL VALLS, FRANCE, ANTISEMITISME, SHOA, ISRAËL, PALESTINE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                                    LE DÎNER DU COMITE REPRÉSENTATIF
                                            d'ISRAËL en FRANCE


L’ÉCHO des MONTAGNES, dans le légitime but de vous informer, vous tient
informer de la puissance du CRIF en France.

Le CRIF est le vrai gouvernement en France. Manuel Valls a déclaré , il y a quelques temps, "son amour indéfectible pour Israël". Il n'a pas dit pour la France ou la Catalogne!

Preuve:

Manuels Valls a participé au dîner du Comité représentatif d'Israël en France, le lundi 7 mars 2016.
A cette occasion il a déclré:"Les français juifs ne doivent pas douter de la FRANCE".
Que Manuel Valls se rassure la FRANCE leur appartient.

Cliquez pour vous en souvenir sur le lien suivant.
anous la france.pdf

Le patron du CRIF a donné l'ordre suivant, lors de ce dîner à VALLS: "l'état d'urgence doit aussi s'appliquer  sur internet".
Valls en bon petit soldat tsahalien lui a répondu.
"Au grand vizir, grand prophète, je prends immédiatement les dispositions pour sortir les délits antisémites et racistes du droit de la presse pour les faire rentrer dans le droit commun.
Cela sera soumis au Parle--ment au printemps 2016 c'est à dire dans 2 semaines."

Commentaires de l’Écho des Montagnes

Puisque la FRANCE appartient aux jérusalistes, ils n'auront pas de mal à faire passer une loi, sur un délit qui n'existe pas, à savoir "l'antisémitisme".
Mais pour eux tout est bon, car pour les jérusalistes ils peuvent mentir sans arrêt puisqu'ils obéissent à une religion qui le leur permet; c'est pourquoi ils ont inventé le "jour du grand pardon", où ils demandent à être laver de leur futur mensonge!
C'est la seule religion au monde qui permet cela: demander pardon à l'avance pour le droit de mentir.

Cliquez sur: et le meilleur "SAVOIE-FAIRE" est:
Blumcheim Issac - Le droit de la race superieure. 1934.pdf

CONCLU--SION

La gestion de la terreur  (faire des crimes comme à Charlie Hebdo ou au BA-TA-CLAN) permet de justifier les états d'urgence avec la mise en place surnoise de la dictature jérusaliste pour obéir à l'ORDRE.
Frédéric BERGER, rédacteur en chef

mardi 8 mars 2016

GENERAL PIQUEMAL, LE DRIAN, FRANCE, LIBERTE D'EXPRESSION, DEVOIR DE RESERVE, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER

                  CRÊPAGE DE CHEVEUX

Jean-Yves Le Drian demande la mise à la retraite du général Piquemal

 lu dans le "MONDE"

Le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, veut envoyer le général Christian Piquemal à la retraite. Il a saisi l’armée de terre afin qu’un conseil de discipline exclue ce gradé de la deuxième section – le statut des officiers généraux qui ne sont plus en activité, mais toujours à la disposition de l’armée – et le mette à retraite, a fait savoir dans son entourage, lundi 7 mars.

Les officiers de la deuxième section bénéficient de certains avantages fiscaux, du droit de porter l’uniforme et sont aussi soumis à un devoir de réserve qui n’a « visiblement pas été respecté » dans le cas de M. Piquemal, a-t-on ajouté de même source.

Commentaires de l’Écho des Montagnes

Il est de notoriété publique que les francs-maçons sont en réalité

des pas-francs-maçons.

Ils ont l'âge de 3 ans et de 7 ans c'est ce qu'ils répondent lorsqu'ils passent sous le bandeau.

Mais l'armée française a passé l'âge de la guerre des boutons.

LE DRIAN (...)ne sait pas visiblement qu'un officier général ne prend jamais la retraite, il est mis en congé.

Le Drian parle du non respect du devoir de réserve, aucune loi n'existe sur le devoir de réserve.Car cela nuirait à la liberté d'expression.

LE PAS BRIAND confond vitesse et précipita-sion, pour un ministre de la défense, les éléphants sont morts de rire; en effet il n'existe pas de devoir de réserve si ce n'est ceci:

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

 

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent." 

Cette obligation de discrétion ne s'applique nullement au Général PIQUEBIEN.

Le Drian est un menteur, normal pour un pas-franc-maçon, car il avait juré devant une asssistance poublic de breton que s'il était élu à la présidence de la région il quitterait le ministère de la défense: il est toujours en place des 2 côtés,
   défense de rire

Frédéric Berger, rédacteur en chef
ARVI
 

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public - See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_
Obligation de discrétion professionnelle d'information au public - See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

 

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

   

 


Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_


 

 


 

 

 


Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_




Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

Obligation de discrétion professionnelle d'information au public

Loi n° 83.634 du 13 juillet 1983, article 26 ... "Les fonctionnaires doivent faire preuve de discrétion professionnelle pour tous les faits, informations ou documents dont ils ont connaissance dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de leurs fonctions. En dehors des cas expressément prévus par la réglementation en vigueur, notamment en matière de liberté d'accès aux documents administratifs, les fonctionnaires ne peuvent être déliés de cette obligation de discrétion professionnelle que par décision expresse de l'autorité dont ils dépendent."
- See more at: http://www.fonction-publique.gouv.fr/droits-et-obligations#Obligation_reserve_

jeudi 3 mars 2016

LAMARTINE, VAUGELAS, SAVOIE, HELENE CARRERE D'ENCAUSSE, ACADEMIE FRANCAISE, RICHELIEU, VALLAUD-BELKACEM, ECHO DES MONTAGNES, FREDERIC BERGER






                       LAMARTINE, VAUGELAS ET LA LANGUE FRANÇAISE


Lorsque LAMARTINE se réfugia en Savoie pour fuir la France , il a été surpris par le "bon parler français" en Savoie et le poète du Lac d'ajouter :"les Savoyens parlent mieux le français qu'à Paris"!

Vaugelas  de la vallée de Maurienne en Savoie a donné à la France sa grammaire.
Voila pour le vrai et bon usage de la langue française.
Qu'en est-il en France actuellement?

Comme pour tout, les jérusalistes s'appliquent à tout détruire ce qui fait le terreau des français de souche, ce qui fait "la douce France",chère à Trenet.

Analysons en 2 temps la situation catastrophique de la langue française, situation voulue par la "sire con--cise".

                                  L'IMMORTELLE
                                                et
                                   La ministridicule


Ce qui manque à Madame Vallaud-Belkacem, outre l'humilité, c'est la profondeur française et les racines françaises!.  
                                                Hélène Carrère d'Encausse 



Professeur de philosophie



 Madame Hélène Carrère d’Encausse a pris fermement position contre la mise en œuvre pour le moins tardive d’une réforme de l’orthographe dont elle a démenti qu’elle ait été approuvée par l’Académie française, dont elle est secrétaire perpétuelle. Le ministre de l’Éducation nationale n’avait alors pas réagi. Normal, dira-t-on : elle avait affirmé qu’elle n’y était pour rien, que cette décision était celle des éditeurs de manuels scolaires.

Mais l’historienne ne s’est pas arrêtée là. Elle a également mis en cause le niveau déplorable des élèves français et la catastrophe, pour l’école, qu’est la réforme du collège portée par le ministricule. 
Ce faisant, elle ne fait que rappeler la position de l’Académie, dont nous avions signalé le caractère exceptionnel.
C’en était trop pour la Belkacem. Que des professeurs quasi unanimes dénoncent la réforme, peu importe : ce ne sont que des profs. Que des intellectuels soulignent ses dangers, soit : ce ne sont que de « pseudo-intellectuels ». Qu’une grande partie des parents s’en inquiètent, bof : depuis quand les parents ont-ils leur mot à dire dans l’éducation de leurs enfants ? Mais qu’une institution prestigieuse, fondée par Richelieu (peu porté sur les valeurs républicaines), s’en prenne à SA réforme : ça suffit !

Qu’on le sache bien, c’est elle le ministre, elle a raison quoi qu’il arrive. D’ailleurs François le lui a dit. Et si ça continue, elle va se rouler par terre en hurlant. Car se permettre d’écrire, comme elle vient de le faire, à la secrétaire perpétuelle de l’Académie française pour « s’étonner » de son rejet de la réforme de l’orthographe, c’est être comme une petit fille insolente qui trépigne parce qu’on lui refuse son dernier caprice. Quand on a aussi peu de titre à être ministre de l’Éducation, on s’incline devant une institution séculaire qui compte parmi ses membres plus de gloires intellectuelles que n’en comptera jamais le Parti socialiste.

Mais ce qui manque à madame Vallaud-Belkacem, outre l’humilité, c’est la profondeur française qui lui ferait sentir combien sa démarche est incongrue face à l’institution qui représente par excellence la culture française. Il ne s’agit pas de lui reprocher de ne pas être « de souche ».

 Alain Finkielkraut, le plus récent immortel à être entré sous la Coupole, n’est pas de souche non plus. Ses parents et lui-même sont nés polonais. Mais ils ont accueilli la culture française, il l’a aimée et se l’est appropriée, sans renier la sienne. Cette profondeur française que son hérédité n’avait pu lui donner, il l’a acquise par l’école. Ce n’est pas un hasard si lui aussi s’oppose à la destruction systématique de l’école. 

Madame le ministre ne s’est pas imprégnée de cette culture. Sans doute la faute à sa formation à l’IEP (Institut d’études politiques) de Paris. On y cultive la superficialité et le déracinement. Sans doute, aussi, la faute au discours victimaire de la gauche française qui cultive la haine de soi. On voit le résultat.

    ÉTAT DES LIEUX A CE JOUR

   ORTOGRAPH

"CHAIR MADAME VALLO BELLEQUASSEME


Najat, vous perméter que je vous appel Najat, in ? Je suis trait comptant.

Je suis d’accort à sans pour sans avec la raiforme de ’lortograf.

Enfaim kelk1 qui nous a comprix. Je nan pouvez plus du prof de fransé

qui nous parle toujour de Cornaye, hauteur qui est deja maure.

Moi qui narive pas a terminet le dernier Musso !

ll paré que vous avez soustenu la téaurie du janre. Cé quoi sa ?

Abiyer les garsons en fille ? Vous dépasser les baurnes.

Mai vous avez rézon. Les maux sont trot conpliké. Tous ses axan nainportou,

c’été une turi. Depuis la maternaile, les dictez son mont cochemarre.

Heureuseumand que les naute ont tété suprimais.

Avent, j’avez des bultains grave. Vous avé changer toussa.

An plusse, sur Kanal vous aitié vrémant jantye avaique un barebu.

Par pitiez, ne féte pas come votre colaig KristiannTobiraz, ne kiter pas le gouvairnemans.

J’éme bocou votre sous-rire. Dézormai, il est clair mes journez.

J’avous, il y a des foies ou je saiche les colles. Ne le raipété pas a ma maire.

Elle manpecheraie de regardez Ze Voillece. Sept un secré antre nous.

Vous aite la mayeure ministre. Mairsi de nous

zanlevez cé trés d’union qui son tinutil.

Jé une favoeur a vous deuxmandez.

Mintenand je voudré fer un staje dans vos buros rue de Grrrnell. Vous savet, grasse avou, je vé bientaut avoir mon back les doa dans le né. C’est mairvéyeu.
Sa cera un trait bo kado pour mes 23 zan.
Je vous quiffe."
Source: Figaro-Magazine - 12 février 2016 - page 77  
Frédéric BERGER